Demande à Lauriane

Avis sur The Mandalorian

Avatar Orazy
Critique publiée par le

Très bonne surprise que ce Mandalorian. Il faut dire que je ne m'attendais à rien, voire au pire, de la part de Disney. Sans être fan de Star Wars, je suis disons un amateur, attristé comme beaucoup par le massacre que Disney a fait de la franchise principale.

The Mandalorian, pourtant, est exempt de beaucoup des défauts de la nouvelle trilogie. Déjà, la série prend son temps, malgré son format réduit (8 épisodes d'à peine 30-35 minutes). Il y a peu de personnages et ceux-ci, à défaut d'être tous profonds, sont bien développés. On les revoit, on les quitte puis on revient vers eux, ils sont davantage qu'un élément du décor. C'est du moins le cas du côté des "gentils". Côté "méchants", rien de fou, mais une certaine crédibilité que n'atteint pas le grotesque Kylo Ren, l'ado blafard qui ne ferait même pas peur à un droïde ménager.

Ensuite, le scénario est simple, linéaire et relativement cohérent, ce qui à notre époque sont des qualités presque rares. Les anciens films se rappellent à nous par l'atmosphère de certaines scènes, plutôt que par des clins d’œil lourdingues. Aucun fil narratif secondaire ne vient se poser tel une touffe de cheveux sur la soupe, on ne nous gratifie d'aucune leçon de morale à la mords-moi-le-noeud. L'enjeu est unique, on ne peut plus clair : The Mandalorian doit protéger "Bébé Yoda", doté de pouvoirs surnaturels.

Certes, la série a des défauts. Le principal est que les épisodes, tous réalisés par des équipes différentes, semblent parfois indépendants les uns des autres, et on pourrait carrément se passer de certains (notamment les deux épisodes centraux 4 et 5, l'un ridicule, l'autre tout à fait passable).

Mais Disney semble avoir compris que Star Wars n'est pas seulement une galerie de personnages ou un mythe fondateur, c'est un monde, et même un univers. Les films 'hors trilogie', comme Rogue One et Solo, bien que guère brillants, se consacraient à des aspects particuliers de cet univers, des mondes et des histoires restreintes. En cela, ils étaient bien mieux réussis que la trilogie principale, que les scénaristes s'empressent de bourrer de tous les personnages et toutes les situations imaginables, comme si leur unique objectif était de cocher toutes les cases d'une check-list longue comme six bras. La série pousse encore plus loin cette logique, en se concentrant sur un personnage et une trame uniques. On ne peut que souhaiter que Disney poursuive dans cette voie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 923 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Orazy The Mandalorian