SAISON 1 : DU PLAISIR - SAISON 2 : DE L'ENNUI

Avis sur The Mandalorian

Avatar Gilles Rammant
Critique publiée par le

Saison 1

Je me surpris à enchaîner les épisodes de la première saison de The Mandalorian, tout en me disant à un moment « mais... il ne se passe pas grand chose... », et me rendre compte que ce n’était pas un problème.

Les épisodes sont courts, l’histoire non alambiquée pour donner l’illusion d’un scénario dense et travaillé. Il n’y a pas d’effets spéciaux envahissant pour tenter de justifier le prix exorbitant de votre place de ciné, pas de scènes d’actions tous les quarts d’heure pour réveiller le spectateur et lui faire remettre sa main dans son pot de popcorn acheté 11 euros. Non, c’est simple et ça fonctionne.

Sans rien inventer certes, nous sommes dans le classicisme de séries des années 80, avec des hommages appuyés aux films de western et de samouraï. La série est loin d’être éblouissante par ses qualités. Il y a même un épisode que j’ai trouvé navrant (mal joué, tout en roue libre).

Mais ils ont réussi à mettre la technologie actuelle au service d’une sobre direction artistique me rappelant la trilogie originelle, me faisant oublier les trilogies Kleenex qui ont suivies.

Mon plaisir aura été doux et enveloppant, une vraie madeleine de Proust.

Saison 2

La première saison de The Mandalorian a été un réel et doux plaisir, j'étais donc heureux de voir la suite.

Commençons par le premier épisode qui est une sorte de mini blockbuster de 55 minutes avec une histoire autonome, une très bonne scène d’action, une révélation que tout fan de la saga attend depuis longtemps. On retrouve ce qui avait fait la qualité globale de la première saison, le ton semble donné, la suite va être d’une grande qualité. 

Et bin non.

Elle semble avoir été faite pour cocher jusqu’à l’écœurement toutes les cases du fan service, en dehors de toutes autres considérations, de celles qui font pourtant qu'une série est bonne.

Il y a trop de nouveaux personnages qui n’ont pas assez d’espace pour exister. La plupart d’entre eux ne semblent présents que pour flatter le fan. Les mini scénarios sont trop gentillets, mille fois vus. Les épisodes tendent à ressembler à la série des Martine (« le Mandalorien et les drôles d’araignées », « le Mandalorien sur Tatooine », etc). Un épisode important est réalisé en roue libre, paraît être tourné dans le cantal avec quelques figurants recrutés dans le club théâtre du coin, avec un réalisateur qui préférait rester au catering. Et pour finir, peut-être le plus gênant, un "baby Yoda" dont le destin semble ne plus intéresser les scénaristes, préférant le laisser dans son statut de "truc trop mignon", et qui s’en "débarrassent" à la fin avec un effet spécial raté (ils n'ont plus de monnaie chez Disney ?) .

Ce que j’espère de la saison 3 ? Qu’ils arrêtent avec ces petites histoires toutes mignonnes qui semblent lorgner sur celles de Pat'Patrouille. Qu’ils développent un bel arc narratif sur l’ensemble de la saison, en donnant du corps aux personnages et au scénario. Qu’ils arrêtent de distribuer les épisodes à trop de réalisateurs différents, ce qui rend la série incohérente en termes de photo, de style, d'image. Qu’ils donnent des cours de comédie à Pedro Pascal (pour les rares fois où il est présent sur le plateau), mais là, j'en demande peut-être trop.

La première saison avait été, malgré quelques faiblesses, un vrai plaisir à suivre, la deuxième, excepté le premier épisode, aura été d’un ennui profond.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Gilles Rammant The Mandalorian