Ils avaient rêvé de révolte, de liberté et d'une vie nouvelle au-delà des frontières...

Avis sur The OA

Avatar -BlackBird
Critique publiée par le

Netflix sait nous ravir...

Lorsque j'ai commencé cette série, je l'ai commencé comme étant un nouveau travail tout droit sorti de l'usine Netflix. Certes, il y a du budget, de bons acteurs et un bon scénario. Mais au delà de cela, il y a une magie, un mystère qui nous attire dès le pilote. Les EMI sont des événements qui fascinent les chercheurs, ceux qui les vivent racontent tous la même chose, jusqu'à la lumière blanche. Après cela, tous racontent une fin différente, entre la vue d'être chers décédés, le son de voix très chaleureuses... Dans cette série, les cinq sens sont présents du début à la fin, sans qu'on ne s'en rende forcément compte.

Au bout du troisième épisode, nous rentrons dans une routine ( ceci n'est pas péjoratif ) entre l'histoire contée par AO le soir et l'histoire elle même. Nous savons déjà depuis le pilote que cela va durer 7 ans. Mais nous attendons des réponses, que nous pensons simples. Le groupe du soir devient de plus en plus soudé, ils s'entre-aident, ils s'écoutent et ils s'aiment. Cela peut paraître gnan gnan à souhait, mais ça nous amène du charme, en parallèle à la vie de captivité.
Homer devient le symbole du passé et la quête du futur. Le groupe sait que leur objectif est de retrouver Homer.

L'histoire est on ne peut plus crédible, l'histoire d'un médecin qui paraît fou, qui donne tout pour la science, qui est prêt à sacrifier des vies humaines. Des hommes, des femmes en captivité pour prouver l'improuvable, pour trouver la réponse à la question : Y'a quoi après la vie ?

{SPOILER}

La fin ambiguë nous laisse d’innombrables possibilités d'interprétations (d'où l'obligation d'une saison 2 ;) ). En effet , AO fait une nouvelle EMI après l’exécution des cinq mouvements par le groupe, nous la voyons dans une pièce blanche, face caméra, dire : " Homer ? ". Il nous est alors impossible de savoir la vérité, à fortiori après avoir découvert que les 7 ans de sa vie qu'elle à raconté n'était que, paraît-il, une histoire inventée de toute pièce.

En somme, cette série nous entraîne dans un quotidien d'horreur, dont on est spectateur. Après avoir jugé 'Prairie' dans le pilote, puis avoir compris AO, nous avons l'impression non plus d'être spectateur, mais acteur, d'avoir vécu chaque seconde dans cette même cage, d'avoir lutté durant ces 7 années afin de trouver l'enchaînement.

Chaque épisode est travaillé rythmiquement, entre l'accélération de l'histoire avec les nouveaux éléments, et les temps lents, mystérieux, presque insoutenables nous faisant sentir toute la tension de la scène.

Alors, oui la fin m'a déçue, mais pas comme me décevrait le choix, du réalisateur, de la chute d'un bon film, mais comme me déçois les choix faits dans la vie de chacun de ces personnages, qui les ont mené à se rencontrer, et à finir sans plus de réponse qu'au début. Simplement avec des doutes et des incertitudes supplémentaires.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 920 fois
7 apprécient

Autres actions de -BlackBird The OA