Merci patron! with spoilers

Avis sur The Office (UK)

Avatar lolodu87
Critique publiée par le

Nos amis anglais sont décidément géniaux. Ils pondent les bijoux télévisuels comme AB Production (HÉLÈNE, LE MIEL ET LES ABEILLES…) pond des bouses.
Cette série va faire découvrir et redouter l’open space. Située dans une ville à la zone industrielle sordide, l’équipe de l’entreprise de vente de papiers qui va être le centre de l’intrigue lutte contre la routine et l’ennui. Le fond peut rebuter, mais la forme va s’avérer géniale.
Pour tous ceux qui trouvent leur patron exaspérant, THE OFFICE va vous faire l’aimer. En deux saisons ultra-courtes (16 épisodes de 25 minutes), Ricky Gervais nous fait une galerie de portraits exceptionnels : la secrétaire qui s’ennuie dans son job et dans sa vie amoureuse, l’adjoint aux dents longues, à la bêtise crasse, ex-militaire et ayant un problème avec le sexe à régler, le gars sympa fleur bleue mais n’ayant jamais pu couper le cordon ombilical (Martin Freeman, Bilbo chez Peter Jackson et Watson dans SHERLOCK, est ici très très bon).
Mais surtout, un exceptionnel Ricky Gervais: il joue David Brent avec génie. Patron qui se veut sympa, mais qui est lourd, raciste, con, imbu de sa propre petite personne, inculte, mais doté d’une mémoire presque hors norme, bref, un beauf à la tête d’une boîte. Sous prétexte de vouloir sauver celle-ci, il fait tout pour sa gueule et se moque éperdument que les autres se retrouvent sur le carreau.
Ceci semble déprimant au possible. Eh bien, non, c’est drôle. Noir, mais drôle. La réalisation, en faux documentaire désamorce toute tension dramatique, car on a toujours une longueur d’avance sur les victimes de Brent, ce qui le rend encore plus pathétique qu’il n’est. Tous les codes de la sitcom sont utilisés et détournés joyeusement. Tout le monde agit en sachant qu’il y a une caméra. On a donc droit à des numéros de personnages essayant d’attirer le cadrage sur eux, de cacher leurs erreurs, de se mettre en valeur. Leur description est excellente.
Chaque intrigue va découler d’un événement de l’entreprise (séminaire, repas de cohésion, arrivée d’un nouveau collègue…). Et à chaque fois, le curseur est poussé à l’extrême de l’absurde et le cataclysme à cause du patron.
Tourné caméra à l’épaule, cette série est très drôle et se doit de se retrouver dans une DVDthèque. Enfin, du moins la version anglaise, car la version US, très drôle aussi, est nettement moins caustique. Ce que seuls les Anglais savent faire à merveille sans verser dans le scabreux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 45 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lolodu87 The Office (UK)