Comme ce bon bouquin qu'on ne voudrait jamais terminer

Avis sur The Office (US)

Avatar Shivonne
Critique publiée par le

J'ai repoussé l'échéance tant que j'ai pu. Mais quand j'ai vu les DVD de la neuvième et ultime saison, j'ai du me résoudre à l'acheter pour qu'elle rejoigne les autres et que je puisse entamer mon deuil.

Parce que quitter The Office ce n'est pas juste quitter une série que vous aimez bien regarder le lundi soir. C'est quitter une tranche de vie, des personnages si réels et si proches depuis toutes ces années, comme quitter ses potes à la fin de l'été quand il faut rentrer. Un été qui aura duré neuf ans, ce qui rend la séparation d'autant plus triste.

Le mockumentary qui fleurit désormais dans bon nombre de séries comiques n'aura jamais été mieux utilisé (à part peut être dans la courte mais géniale The Comeback) : ce n'est ici pas un simple gadget pour faire rire, mais un formidable outil d'immersion dans la vie de ce bureau qui vend du papier. L'absence d'enjeu des premiers épisodes, le cadre austère et le jeu limité des acteurs prend au fur et à mesure que leur vie défile avec les saisons une ampleur gigantesque. On rit beaucoup, grassement mais pas seulement grâce à un excellent équilibre entre le ridicule et le sublime (ça improvise beaucoup en plus d'une écriture aux petits oignons), aux acteurs tous excellents du premier au dernier rôle, et aux enjeux personnels qui sans qu'on s'en aperçoivent prennent autant de place que l'humour.

Ça prendrait des heures pour énumérer les épisodes, les punchlines, les storylines cultes. Mention particulière quand même pour :
- Le couple Jim Pam, suspense émotionnel insoutenable, meilleur couple télévisuel de l'univers.
- Michael Scott, meilleur boss de l'univers
- La Michael Scott Paper Company
- La relation Dwight/Jim, les blagues, l'épisode revanche de Noel
- L'explosion d'Erin dans la saison 8

La seule chose qui est vraiment mal géré, c'est le perso d'Andy. Il ne trouve jamais sa place : pâle imitation de Michael Scott et souvent utilisé pour combler les trous humour sur les deux dernières saisons. Bien sur, toutes les saisons ne se valent pas en qualité, avec des baisses de régime de temps en temps et surtout dans les deux dernières années. Comme dans la vie quoi.

"I think an ordinary paper company like Dunder-Mifflin was a great subject for a documentary. There's a lot of beauty in ordinary things. Isn't that kind of the point?"
Pam Beesly, notre maître à tous.

Pour les aficionados qui ont les DVD, regardez les bonus de la saison 9. Ils ont filmé la lecture de groupe du script du dernier épisode. Émotions garanties.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 456 fois
5 apprécient

Shivonne a ajouté cette série à 2 listes The Office (US)

Autres actions de Shivonne The Office (US)