"Allô Van Helsing? Vampire chelou à l'appareil !"

Avis sur The Strain

Avatar nicaram
Critique publiée par le

Voulant regarder une série sur le thème du paranormal, j'ai choisi The strain dont tout le monde n'arrête pas de parler. Après quelques heures, je suis au regret de devoir arrêter car c'est du pur n'importe quoi!

Episode 1: ça sent déjà le moisi

C'est le générique le plus court que j'ai jamais vu...trois secondes accompagnées d'une musique aussi courte que moche.

J'étais surtout habitué à une présentation plus ou moins longue mais, dans ce cas-là, il se pourrait que les auteurs veuillent passer directement au sujet (ou alors c'est l'épisode pilote et donc pas besoin !), parfait !

L'introduction est trop vite expédiée elle aussi. C'est un peu trop sec à mon goût niveau contenu alors même qu'on croise des personnages secondaires potentiellement intéressants qui auraient pu, ne serait-ce qu'un instant, donner de la valeur à ce passage qui pour moi est crucial.

Tout simplement parce que c'est, pour ainsi dire, l'invitation adressée aux spectateurs pour les inciter à s'intéresser à TS.

Là, on a surtout du sommaire mais pas fait par dessus la jambe. Pourquoi ce décalage ? Difficile à dire pour le moment.

On y voit même très tôt, bien que furtivement, le centre - et qui plus est le sujet - de la série (ce machin moche ressemblant à une créature de Resident Evil). Je ne trouve pas très malin de tout révéler d'un coup à ce stade car ça gâche l'effet de surprise même si je n'ai aucune idée précise de ce que c'est.

Il y a des gros plans insistants sur les mains des morts, nous donnant déjà les réponses (c'est logique qu'ils se réveillent, à moins que le caméraman soit un fétichiste des mains) !!! Le suspense vous connaissez ?!! Si on se doute déjà de ce qui va suivre, quel est l'intérêt de le filmer?

Je trouve embêtant de, dès le départ, semer la confusion. Effectivement, le récit n'arrête pas de changer de protagoniste et ce sans justification. Pourtant, une raison même infime aurait aidé le spectateur à mieux s'y retrouver.

Après tout, quel lien pourrait-il y avoir entre un avion de passagers, un epidemiologiste et un vieux prêteur sur gage ? C'est ce que l'histoire déterminera bien entendu mais un peu de clarté permettrait d'être moins paumé.

Tous les indices laissent présager que c'est une sorte de vampire (cercueil rempli de terre, passagers blancs comme des cadavres, illustrations montrant la grande faucheuse).

Une fois (de trop) encore, on voit cette...chose bizarroïde, à la fois informe, visiblement hybride et d'une force herculéenne. Et puis c'est quoi cette trompe d'éléphant ? Jamais vu un truc si louche...

Je ne saisis pas tellement pourquoi une entité super balaise est dépendante d'un cercueil de 200kg - et d'une intervention d'humains (visiblement manipulés) - alors qu'elle arrive à le soulever et le voler en moins d'une seconde.

Etant donné le nombre de scènes insistant sur les cadavres, il était fort à parier que ce serait...des zombies ou vampires. Comme quoi la production a visé bien bas, pensant que le public était trop abruti pour comprendre les subtilités d'un scénario aussi visible que la tour Eiffel et prévisible qu'un libéral.

Le complotisme à la noix enveloppant The strain est, quant à lui, insupportable. Une copie de tragédie française à la sauce Racine, où on voit tout arriver 40km à l'avance. Où le grand méchant surplombe tout avant de se casser la gueule. Aucune finesse ou mystère.

Des lourdeurs donc, inévitables, freinant la trame de TS déjà incompréhensible et opaque.

J'espère que le reste de cette série est mieux construit, mais honnêtement j'en doute vu la confusion totale (le bordel, devrais-je dire) de son début et les boulets au pied qu'elle traîne à peine commencée.

Durant une heure chaque, j'ose penser qu'il y aura du contenu !

Episode 2: rien de nouveau à l'horizon

Décidément, les scénaristes ne sont pas doués pour les introductions. Elles durent trop peu de temps et sont trop pauvres en contenu pour susciter l'envie du public de regarder ce qui suit. J'aurais pu croire à une scène coupée tellement c'est succinct... même pas...

Tiens en parlant de ça justement, comme il n'y a toujours aucune logique entre les scènes, il y a en permanence cette impression de découpages de films mis bout à bout.

Et comme on ne comprend rien, c'est presque humiliant. Une heure gâchée alors que la plupart des séries ont du mal à boucler un sujet en 40/45 minutes. Parce que oui, on a pas à avancé d'un pouce!

Le seul élément positif que je vois, c'est la découverte progressive des "survivants" de leur nouvelle condition (troubles physiologiques, attrait pour le sang). Et encore, ce serait plus efficace si les plans n'étaient pas coupés en permanence.

PS: si c'est toujours du même cru ensuite, je laisse tomber.

Episode 3: décousu et stéréotypé

Décidément, les ficelles du complot qui se trame contre l'Humanité sont bien trop grosses à mon goût. Ici encore, tout est voyant à l'extrême en se voulant tout de même subtile.

Je ne sais pas pourquoi le maître-chanteur de TS est forcément un type à l'allure, le nom et l'accent allemand stéréotypés rappelant le 3ème Reich - d'où, probablement, l'origine du tatouage du vieux prêteur sur gage. Preuve infime, parmi tant d'autres au demeurant, que les producteurs ont visé l'intelectuellement bas.

D'autre part, je note une inadéquation entre le cadre (càd l'histoire elle même, du domaine du fantastique) et le contexte dans lequel elle se déroule car les deux héros (si héros il y a) travaillent dans un univers réaliste.

On pourrait très bien me dire que c'est justement pour instaurer ce thème dans un contexte similaire au nôtre (la société d'aujourd'hui en somme). Mais en fait ça ne marche pas du tout, le récit étant décousu et le tournage également. Pris séparément, on penserait à un épisode de Urgence et un autre de... Twilight en plus dégueu et moins romantique. D'où l'importance de la concordance entre la cohérence de la trame et du tournage.

Montrer la transformation des protagonistes, pas à pas, était une démarche intelligente et sensée - un aspect répugnant mais au moins digne d'intérêt, pour mieux comprendre TS. Cette dernière se casse la gueule à la toute fin de la vidéo avec ce "match de catch" ridicule avec le...vampire - techniquement, vu qu'il a un trompe, je l'aurais plutôt qualifié de vanléphant (élépire?).

Episode 4: répliques connes à profusion

Allez, un dernier pour la route - pour ne pas qu'on me dise que je formule une critique sans en avoir regardé assez - !

"Tu l'as tué! On va tous se faire arrêter!"

"Mais non c'était de la légitime défense!"

Hé les loulous là, ce n'est même pas un être humain...Il a quand même un truc monstrueux qui lui sort de la bouche (bande de vicieux, vous y avez pensé hein!) et un physique de ghoule. 'faut vraiment être débile pour penser qu'on va se retrouver en tôle pour avoir tué une saloperie de parasite qui va exterminer le monde entier - et encore plus con le flic qui le ferait.

Dans ce même dialogue, ils veulent tour à tour brûler, couper la tête et enfin disséquer le cadavre du monstre...une belle équipe de blondes en puissance...

D'où ma réflexion: "mais qui a écrit ce script de merde?". Non sérieusement! Et puis ça continue avec des répliques tout aussi ridicules sorties par Jim Kent - ce personnage aussi perfide que dédérébré. Et pourquoi tous les autres sont-ils aussi aveugles et n'attendent que de se faire bouffer?!!

Pour finir, je terminerai par ces incroyables dialogues qui m'ont bien fait pisser de rire:

"Mais qui a planifié tout ça?"

"Bah je sais pas...un type assez bizarre...un Allemand"

/

"C'est moi qui ai fait sortir un cercueil de 3 mètres rempli de terre [le méchant]. Mais c'est toujours moi, vous pouvez me faire confiance!"

/

"Vous avez fait quoi?!!! [décapitation d'un vampire]"

"Je viens de vous sauver la vie"

"Il existe des PROTOCOLES!" [plus conne que cette nana tu meurs]

/

"On extermine pas les malades quand y'a une épidémie!". [ah parce qu'il te semble être humain?]

/

"Je préfère mourir de cette étrange épidémie que de tuer des êtres humains!" [mais virez ce scénariste, bordel!]

Je suis certain d'une chose à présent, je ne finirai jamais la saison 1!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 166 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de nicaram The Strain