The Misfits Academy

Avis sur The Umbrella Academy

Avatar seben12
Critique publiée par le

Cette série a pas mal de points commun avec Misfits car non seulement l’acteur Robert Sheedan est présent mais en plus les personnages sont très dysfonctionnels à l’image de la famille qu’est censé formé cette académie et on retrouve aussi pas mal d’humour et de situations assez cocasses.

Mais autre que Misfits, on peut aussi faire un parallèle avec Watchmen ou Heroes et les autres séries Marvel de Netflix (Daredevil & co) même si le ton ici est clairement plus léger et que l’on n’a pas affaire à une énième origin story.

L’histoire

On introduit rapidement l’univers avec la naissance et l’adoption de ces 7 enfants par Sir Reginald Hargreeves à la construction puis dissolution de l’académie jusqu'aux retrouvailles des enfants lors du décès de leur père adoptif.

La série est atypique aussi sur les personnages entourant la famille avec leur mère robot et un chimpanzé Pogo comme majordome.

Les Hargreeves sont tous dysfonctionnels avec des problèmes assez classiques mais plusieurs d'entre eux sortent complètement du lot et finissent, limite, par étouffer le reste des personnages.

Vanya joué par Ellen Page est assez effacé dans les premiers épisodes mais prend très vite une importance cruciale pour l’intrigue.

Klaus joué par Robert Sheedan (qui retrouve un rôle semblable en tout point à Nathan de Misfits) apporte beaucoup de légèreté à la série et deviendra bien plus intéressant par la suite en s’affirmant plus.

Et le personnage de numéro 5 (joué par Aidan Gallagher excellent) apporte beaucoup de moments d’humour de situations du fait d’être un vieillard coincé dans un corps d’un gamin de 13 ans. Il est sans conteste le personnage le plus fascinant à la fois touchant et émouvant comme des fois énervant voir même tête à claques.

Les points positifs

Cette première saison se regarde très vite. Malgré une longue mise en place, la série utilise pleinement son potentiel avec numéro 5 avec les voyages dans le temps et offre beaucoup de réponses sur l’univers de la série.

Elle est aussi assez fun à voir avec plusieurs moments comiques sur la première partie de saison et le tout avec une très bonne bande son.
La musique est assez omniprésente avec plusieurs utilisations de musiques dans chaque épisode et la bande originale de Jeff Russo qui offre plusieurs bons morceaux de violons.

Les effets spéciaux sont assez inégaux mais je les trouve plutôt bien réussi avec notamment l’apparence très réaliste de Pogo.

Le casting est globalement bon même si effectivement les 3 acteurs cités précédemment sortent clairement du lot.

Les points négatifs

Le problème majeur est de loin la prévisibilité de la série et les quelques incohérences scénaristiques pour malheureusement toutes séries qui traite du voyage dans le temps.

La série est prévisible au niveau de son intrigue principal à savoir la fin du monde.

J'ai directement comprit que Vanya avait des pouvoirs.
Peut être que ce soit le fait que le premier rôle de la série Ellen Page joue ce personnage, m'a directement aiguillé sur cet avis. Mais difficile de penser autrement quand on voit sa place et son traitement vis à vis des autres et de l'utilisation des médicaments.

Après que ce soit le véritable rôle de Leonard (que j'ai trouvé évidemment beaucoup trop suspect dès le départ) et les enchaînements des événements lorsqu'il perd son œil. On peut trouver l'ensemble assez prévisible mais ça ne m'a pas vraiment dérangé.

Ce qui me gêne le plus c'est les incohérences scénaristiques qui parsème la série du fait des voyages dans le temps alors que justement le parallèle entre l'épisode 6 et 7 avec le retour de Numéro 5 un jour en arrière est plutôt bien gérer.

Il y a 2 choses qui me gène :
La première concerne la possibilité d'une autre résolution finale :

Pourquoi numéro 5 n'utilise pas la valise temporelle qu'il récupère en partant de l'agence pour remonter dans le temps quand il connaît la véritable nature de Vanya. Il suffisait de retomber un jour en arrière et de l'empêcher d'attaquer Allison et de tenter de la raisonner.

La seconde repose clairement sur un paradoxe temporel

Le père Hargreeves se tue pour que ses "enfants" se rejoignent et empêche la fin du monde et il devait savoir que la raison de base venait de Vanya.
Le problème est que s'il ne s'était pas tué, les enfants ne se seraient pas retrouvé. Klaus n'aurait pas perdu le livre que Léonard a récupéré. Léonard n'aurait pas pu manipuler Vanya qui n'aurait pas péter les plombs et causer la fin du monde.

Bilan

The Umbrella Academy a pas mal de potentiel que d'autres séries de super héros n'a pas.
Alors oui la saison 1 n'a pas un niveau d'excellence que pouvait avoir celle de Daredevil voir même celle du Punisher, elle est parfois brouillonne et manque de rythme.
Mais je trouve que c'est un bon début qui peut amener à plusieurs saisons ayant des intrigues différentes, en gardant ce côté décalé et atypique, de continuer de se centrer sur les relations familiales plutôt bien réussis tout en approfondissant plus l'univers et apporter les quelques réponses aux derniers mystères restants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3205 fois
6 apprécient

seben12 a ajouté cette série à 5 listes The Umbrella Academy

Autres actions de seben12 The Umbrella Academy