C'est du réchauffé, mais on apprécie quand même

Avis sur The Umbrella Academy

Avatar Solveig
Critique publiée par le

The Umbrella Academy est une série qui possède beaucoup d'atouts pour plaire au grand public : c'est une série de super-héros adaptée de comics, avec au casting les talentueux Ellen Page et Tom Hopper, mélangeant action, humour et mystère autour des différents protagonistes. La série ne va pas sans rappeler les X-Men bien évidemment : des personnalités singulières possédant des super pouvoirs et ayant été élevées ensemble dans un grand manoir.

Malheureusement il y a de nombreux points faibles à la série, et c'est par les aspects négatifs que je commencerai. (attention spoilers)

Je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une certaine superficialité dans le scénario et dans la réalisation. En bref, on reprend les recettes qui fonctionnent dans les autres œuvres d'action/super héros. Il y a une volonté de mettre en valeur les scènes d'action avec des musiques pop/rock et appréciées du grand public, mais malheureusement ces scènes d'action ne sont pas totalement sublimées par la musique. On notera par exemple la scène de combat entre Numéro 5 et le duo Hezel et Cha-cha dans un grand magasin, sur "don't stop me now" de Queen. Oui, la musique est plaisante mais il ne suffit pas de mettre de grandes musiques pour qu'une scène devienne incroyable. J'ai trouvé le combat un peu mou et mal synchronisé. J'avais l'impression que la musique était là justement pour qu'on en oublie que le combat n'est pas spécialement intéressant.
J'ai eu la même impression sur de nombreuses autres scènes où la musique certes très appréciable ne compensait pas une mauvaise réalisation.
Ça ressemblait plutôt à une pâle imitation de la scène de combat dans le film Kingsman, où ils sont dans l'église et se battent sur le sublime morceau Free Bird de Lynyrd Skynyrd. J'ai trouvé cet aspect vraiment dommage car c'est frustrant pour le spectateur et on se sent un peu mené en bateau, on voudrait que l'action soit à la hauteur de la bande son qu'on nous propose.

Je n'ai pas lu les comics mais certains points dans le scénario et dans l'écriture m'ont également laissée perplexe. Les personnages sont très caricaturaux, trop différents pour sembler venir de la même famille et avoir reçu la même éducation. Mais c'était peut être par volonté de respecter les comics ; c'est là où on voit que faire une bonne adaptation n'est pas chose facile :certaines situations et certains personnages semblent plus crédible dans un format bande dessinée et ne sont pas forcément transposables dans un film. Le personnage de Klaus m'a également beaucoup insupporté, c'est censé être le personnage drôle qui dédramatise les situations mais son humour ne m'a pas touché (c'est le type d'humour qui selon moi est un peu bebête) bien qu'à la fin il soit moins insupportable et son évolution à travers les épisodes le rend davantage attachant.
Toujours dans l'aspect caricatural, on retrouve le "syndrome Peter Parker" dans le personnage qu'incarne Ellen Page : tout le monde la déteste et on a du mal à bien comprendre pourquoi. Enfin, les raisons nous sont expliquées bien évidemment, mais c'est assez frustrant que quoi qu'elle fasse elle soit toujours perçue comme une ratée et que tout le monde la déteste sans même la connaître. Bien sûr, c'est un aspect important de la série puisque c'est cette haine qui va pousser son personnage à évoluer, mais on est encore dans la caricature des méchants de comics : un personnage malmené par la vie dont personne ne reconnaît l'importance, le talent, personne ne le prend en considération.
On aurait aimé un peu plus d'originalité de ce côté là de l'histoire, mais encore une fois je ne sais pas à quel point la série respecte l'histoire de base des comics dont elle est tirée.

Dernier point négatif que je voudrais aborder, c'est la prévisibilité de ce qui se passe. Puisque beaucoup de choses sont superficielles et déjà vues, il est très simple à partir de la moitié de la série de deviner plus ou moins précisément ce qui va se passer ensuite. Ça n'enlève pas toute la saveur de la série mais c'est dommage, on aimerait davantage de surprise, on aimerait que les retournements de situation de soient pas si convenus.
Il y a d'autres points négatifs, certaines réactions des personnages qui ne me semblaient pas cohérentes, des dialogues un peu réchauffés, et les effets spéciaux un peu moyens, mais je ne vais pas m'étendre la dessus dans ma critique car ce sont des ressentis vraiment personnels qui ne derangeront probablement pas la majorité des gens. Disons que les effets spéciaux sont un peu du même genre que les séries sur Syfy qui disposent de peu de budget, ce qui a rendu à mes yeux certaines scènes plutôt ridicules.

Venons en aux points positifs maintenant car il y en a, sinon je n'aurai pas regardé la série entièrement en trois jours. Les personnages et les situations ont beau être caricaturaux et respecter scrupuleusement tous les codes déjà établis auparavant des univers de super héros, il y a quand même des choses intéressantes dans la personnalité des protagonistes. Les dilemmes auxquels sont confrontés les membres de la Umbrella Academy dans leur vie personnelle et les troubles qu'ils développent sont vraiment intéressants : Luther qui est envoyé sur la lune pour rien, Allison qui a réussi dans la vie grâce à son pouvoir et qui au final vit une vie basée sur le mensonge, numéro 5 qui a développé un attachement assez particulier pour un mannequin en plastique suite à des années de solitude, ou encore Ben qui est mort mais qui est tout de même présent grâce aux dons de Klaus.
En somme, les propositions d'évolution des personnages sont réellement originales bien que traitées de façon conventionnelle.

Le deuxième gros point fort de la série est le soin donné au développement de tous les personnages, même les antagonistes. Hezel et Cha-cha deviennent presque attachants puisque des scènes entières leurs sont consacrées et qu'eux aussi subissent une évolution tout au long de la série. Tous les protagonistes possèdent des secrets qui seront révélés minutieusement au fil des épisodes, et ce développement de tous les personnages rend l'univers attachant, parfois drôle et parfois tragique.
Je me suis vraiment surprise à avoir envie de regarder tous les épisodes à la chaîne, notamment à partir du milieu de la série. Les épisodes 7,8 et 9 sont les mieux réussis selon moi car c'est là où il y a le plus de tensions et de secrets dévoilés.

Un gros bémol cependant concernant la fin, qui ne tease pas assez la saison 2. On est un peu "coupés" dans l'élan et le générique arrive un peu brutalement, mais on sait très bien qu'il y aura une suite avec une deuxième saison.

Cette série est franchement pas mal, vous ne perdrez pas votre temps en la regardant et vous serez certainement entraînés dans l'histoire tout comme je l'ai été, malgré les quelques défauts que j'ai cité et qui j'espère seront corrigés dans la saison 2.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1517 fois
8 apprécient

Solveig a ajouté cette série à 1 liste The Umbrella Academy

Autres actions de Solveig The Umbrella Academy