Avis sur

The Umbrella Academy par Soupir

Avatar Soupir
Critique publiée par le

Attention critique full spoiler

Umbrella Academy débute par un pilote poussif qui se termine par un teasing intéressant : c'est la fin du monde dans une semaine, il y a du voyage dans le temps, des enfants ont des super-pouvoirs, vous allez kiffer. Les signes avant-coureurs sont malheureusement déjà là avec la scène de danse inutile, pas imaginative et gratuite puisqu'elle n'apporte aucun éclairage sur rien à part sur le fait que la moitié du cast ne sait pas bouger, et une BO globalement mal mixée et mal rythmée, mais qu'importe, il faut voir sur le long terme.

Pour ma part j'ai tenu six épisodes, et j'ai décidé que je préférais regarder une série où il se passait réellement des choses plutôt qu'une série qui nous indique qu'il va se passer des trucs plus tard, et qu'il va falloir s'organiser pour faire ces trucs, mais qu'il faudrait que les gens arrêtent de faire leurs trucs à eux et qu'ils se regroupent pour faire le truc de groupe. Qui va sauver le monde.

Mon principal problème avec Umbrella Academy est sa gestion du suspense et son estimation de ce qui vaut la peine d'être révélé ou pas. Aucun personnage ne sait grand chose à part N°5 et les méchants, et on nous délivre les informations tellement au compte-goutte qu'il n'y a aucun enjeu ni aucun engagement puisqu'en tant que spectateur on est balottés de gauche à droite à attendre la prochaine bagarre pour voir où la série daignera bien nous emmener. On nous présente 6 personnages à part entière d'un seul coup (8 en comptant les deux tueurs) et la série essaye tant bien que mal de nous faire sympathiser avec tout le monde à la fois, ce qui fait qu'au lieu d'avoir un protagoniste attachant on finir par n'en avoir aucun (le comble du ridicule est quand même ce retour de guerre du Viet-Nâm joué absolument au premier degré, avec tous les clichés déjà datés dans les années 90 resservis comme à l'époque et sans aucun recul). La série jongle avec beaucoup trop de mystères à la fois (comment est mort le père ? Est-ce que Vanya est réellement sans pouvoir ? Qui est Pogo et quel est son secret avec la mère ? Qui sont les méchants et en quoi consiste l'Organisation ? Comment est mort le N°6 ? A qui est cet oeil ? Pourquoi n°5 joue-t-il comme s'il était l'enfant biologique de Don Draper et de Pete Campbell ? Qu'est-ce qui provoque l'Apocalypse ?) ce qui fait qu'aucune révélation n'est vraiment satisfaisante car elle ne résoud qu'une trop petite partie du puzzle.

Pour ne rien arranger, la narration en devient presque insultante tant elle prend des raccourcis infantilisants (mention spéciale au plan du boyfriend de Vanya en train de vider ses pilules dans le lavabo avant le travelling mal foutu sur le cadavre de la première violon puis le livre rouge du père, tellement infâme que j'en frissone encore), et on passera pas plus d'une scène sur le fonctionnement du voyage dans le temps par contre on a bien cinq minutes pour faire danser des frères et soeurs et jouer la carte de l'inceste moderne, car on est pas du même sang donc c'est okay.

Bref, c'est mal écrit (ne connaissant pas l'oeuvre originale, j'ignore si c'est à cause du matériau de base ou de l'adaptation), plutôt mal joué, imprévisible dans le mauvais sens du terme car ne posant pas de règles le scénario pourrait aller n'importe où et ce serait pareil, et prévisible également dans le mauvais sens du terme car si Vanya ne nous fait pas une Jean Gray avant l'épisode 10 je mange mon chapeau. Si vous lisez les critiques avant de vous lancer pour vous faire un avis, mon conseil est n'y allez pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 876 fois
5 apprécient

Autres actions de Soupir The Umbrella Academy