la diarrhée des vampires

Avis sur The Vampire Diaries

Avatar The-Goblin
Critique publiée par le

Série typique pour teenager, son succès ne m'étonne même pas. Voila le genre de série qui préfère se reposer sur des histoires d'amour à l'eau de rose plutôt que de travailler un minimum son scénario. Dans la lignée de Twilight, cette série à le mérite de complètement briser le mythe du vampire, présentant ces monstres de la nuit comme de beaux étalons ténébreux qui vivent en plein jour grâce à des bagues mystiques en toc. Bien entendu, nous avons aussi droit aux loup garous campé par des gros bras portant toujours des T-shirt, pour bien mettre en évidence leurs corps d'athlète ainsi qu'aux sorcier quasiment tous noirs (allez savoir pourquoi). Avec un déni certains pour la cohérence scénaristique, la série traîne en longueur épisode après épisode et abouti sur du grand n'importe quoi à force de vouloir sans cesse accroître son univers. Le style artistique de la série est également à vomir, le casting n'étant composé que de jolie minette hyper maquillé et de beau gosse, adoptant sans cesse des poses sensuels ou se retrouvant sans arrêts dans des situations propres à l'exaltation des sentiments. Les quelques effets spéciaux sont de bonne facture mais l'action étant tellement rare (forcément quand 25 minutes de chaque épisode ne servent qu'à mettre en avant des histoires de couple ennuyeuse à mourir, il y a peu de place pour l'action) qu'au final ils sont assez mal exploité. Cependant la série à au moins le mérite de faire rire tant elle est grotesque et incohérente, par exemple malgré les morts et les phénomènes surnaturels qui se multiplient à quasiment chaque épisode nous avons droit à une soirée, une fête,une attraction, un bal...... . C'est à se demander si ils vont vraiment au lycée. Par ailleurs les quelques personnages humains ont visiblement un mental en béton, prenant assez bien chaque mort et chaque révélation (oui ils passent peut être un épisode à pleurer un peu mais juste après ils reprennent leurs vie au fi du danger et des morts comme si de rien n'était). Ne parlons même pas de l'utilité de la police ou du corps enseignant dans cette série, le seul prof un tant soit peu développé passe bien plus de temps à chasser du vampire ou traîner dans les bars que d'enseigner quoique ce soit. A la décharge de la série, il est vrai que les acteurs principaux sont pour la plupart assez bon, Ian Somerhalder possède un certain charisme quand à Nina Dobrev elle parvient assez bien à campé 2 rôles diamétralement opposés. Cependant leurs personnages sont tellement creux et caricaturaux que s'en est risible. Tout y est : la fille bien sage, le petit frère complexé, la bad girl, la bonne copine un peu dingue, le beau brin ténébreux, le mec tourmenté qui se la joue méchant. De plus tout tourne autour de ce triangle amoureux aussi insipide que niais. Le personnage d'Elena est par ailleurs l'incarnation même de la Mary Sue, il me semble d'ailleurs que wikipédia la prend même en exemple pour définir ce terme, c'est dire à quel point le personnage est stéréotypé et sans profondeur. Les 2 frères ont un peu plus de potentiel, malheureusement pour eux, ils sont enfermés dans ce triangle amoureux les empêchant d'exprimer leurs plein potentiel. La palme revient néanmoins à l'antagoniste Klaus. J'ai rarement put observer un antagoniste aussi ridicule que peu crédible. Son personnage n'étant finalement qu'un sale gamin mal aimé et complexé qui agit comme un crétin pour masquer son sentiment d'abandon. Le reste de sa famille ne relève pas le niveau, ressemblant plus à une belle branche d'ado attardé (sauf pour Elijah) qu'à des vampires originels et surpuissant. Enfin le succès de ce genre de série semble adéquat pour illustrer le faible niveau d'exigence de la plupart des téléspectateurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 293 fois
Aucun vote pour le moment

The-Goblin a ajouté cette série à 1 liste The Vampire Diaries

Autres actions de The-Goblin The Vampire Diaries