Les sacrifiés

Avis sur The Virtues

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

C'est agréable une mini-série. Mais bon, même 4 épisodes, c'est un peu long.

En effet, les deux premiers épisodes consistent souvent à voir le héros marcher et déprimer, l'action est rare. Le troisième épisode est sans doute le plus intéressant, il permet de confronter différents personnages, de créer de la tension, de générer des conflits et des résolutions. Le 4ème est un peu lent à nouveau et part dans une direction inattendue : pourquoi développer le personnage de Dinah au point d'avoir un double climax ? Son personnage n'est pleinement exploité que dans le troisième épisode et même si on peut trouver des thématiques communes, ça gâche complétement le traitement du personnage principal, et en plus ça met sur le même pied deux situations pas vraiment comparables. Pire, avec cette construction, j'avais la trouille que l'auteur ose regrouper les deux récits (genre le père adoptif aurait été le violeur). Il faut noter aussi ce suspense sur le passé du héros, ce qui n'a pas de sens, car très vite on devine, et je n'ai pas l'impression que l'auteur essayait vraiment de cacher ça, tellement c'était gros... mais du coup pourquoi ne pas jouer plus franchement la carte du refoulement plutôt que de mettre en avant un pseudo suspense avec des flashbacks répétitifs... certes, ça n'aurait pas été facile, c'est peut-être même ce que l'auteur a essayé de faire. Disons dans ce cas qu'il manque des scènes dans le présent où le héros aurait refoulé des choses.

La mise en scène reste très efficace. Une photographie sobre mais élégante, un découpage bien pensé, un montage cohérent (même si je ne suis pas fan de ces séquences de marches qui n'apportent rien, disons qu'au moins l'auteur garde la même vitesse tout du long). J'ai beaucoup apprécié les flashbacks pour leur qualité visuelle : la reconstitution est très bonne et le rendu donne vraiment l'impression d'avoir trouvé des vieilles VHS de pédophiles, c'est assez glauque. La BO est excellente, le générique de fin est d'ailleurs un des éléments qui donne clairement envie de voir le prochain épisode (avec en plus le gosse qui court au ralenti). Et puis enfin, on pourra surtout apprécier les prestations de tous les acteurs, secondaires et principaux, enfants et adultes.

Bref, le scénario est un peu faible, mais le tout reste potable, notamment grâce à la mise en scène.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 28 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Fatpooper The Virtues