Fate/GOhan

Avis sur Today's Menu for Emiya Family

Avatar Skidda
Critique publiée par le

Une oeuvre de la franchise Fate réussie et peu populaire ? Il est temps de mettre ma casquette hipster et d’estampiller cet article d’un titre racoleur. Ah j’ai une idée : « Emiya-san Chi no Kyou no Gohan, la meilleure adaptation Fate de tous les temps ! ».

Si vous ne connaissez pas la série Emiya-san Chi no Kyou no Gohan (Emiya-Gohan) c’est normal. Cette adaptation de manga est un petit projet à part d’Ufotable dont les courts épisodes (13 minutes chaque) ont été diffusés mensuellement le long de l’année 2018.

Le contenu a également contribué à l’obscurité relative du titre puisque cet anime ne s’intéresse pas à la guerre du Graal ou à ses héros épiques mais à la cuisine. En effet, bien que nous retrouvons la plupart des personnages du Fate/stay night original, comme Saber ou Rider, la série Emiya-Gohan se veut tout à fait paisible et nous plonge dans une utopie où chaque Servants et leur Master peuvent profiter de leur quotidien et de leur repas, un peu de la même manière qu’un Fate/hollow ataraxia.

Cette orientation est loin d’être une aberration, au contraire elle s’avère plutôt pertinente lorsque l’on connaît le Visual Novel Fate/stay night. Après tout le jeu de base est rempli de scènes de tranches de vie et le nombre d’heures passés en cuisine durant l’arc Heaven’s Feel est la principale raison pour laquelle le surnom « Fate/stay in the kitchen » existe.

Bon d’accord, le domaine du culinaire a sa place mais quelle utilité de créer une série basée entièrement sur ce thème ? Hormis le fait que regarder la préparation de mets virtuels est, par petites doses, étonnement agréable Emiya-Gohan permet également d’observer les protagonistes de Fate/stay night dans un cadre plus détendu. Cet aspect est particulièrement réussi et ravira les fans de la première heure tant leur personnalités sont retranscris avec fidélité.

Emiya-Gohan a beau être un projet mineur, créé avec un budget délibérément réduit, cela ne l’empêche pas d’être une production de qualité. Certes l’ensemble respire un certain minimalisme et le chara-design passe souvent en mode chibi mais la présentation n’est rien de moins qu’impeccable. Couleurs vives, dessins nets, animation bien présente; l’esthétique est appropriée, apportant une aura de confort réussie aux épisodes.

Après 13 épisodes et une année entière passée à ses côtés, la présence éphémère de cette série devient une habitude réconfortante, un intermède qui tantôt donne du baume au coeur après une longue journée, tantôt sert d’occasion pour partager notre amour de la franchise. La particularité de son contenu et de son mode diffusion sont deux forces d’Emiya-Gohan mais aussi les raisons pour lesquelles je ne recommanderai pas chaudement cet anime, essentiellement créé pour les fans et fait pour être regardé de manière épisodique. Cela dit, si vous êtes un amateur des Fate et que l’idée d’un série décontractée vous plaît, alors n’hésitez pas à considérer ce petit anime modeste très plaisant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 478 fois
5 apprécient

Autres actions de Skidda Today's Menu for Emiya Family