Se torcher dans les bois

Avis sur Torchwood

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le (modifiée le )

Après une longue mise à l'écart des séries (ce format m'emmerde), j'ai décidé de m'y remettre un peu. Je me dis que parfois y a quand même de très bonnes séries. Et là je suis tombé sur plein de très bonnes critiques de cette série Torchwood. J'ai donc voulu tester, et me créer ma propre opinion sur le sujet. Ce qui m'a marqué, dans tout ce que j'ai lu, c'est qu'on ne mentionne que très rarement la première saison. Et la plupart du temps il est indiqué que la série démarre vraiment à la seconde saison, que c'est là que les personnages se dessinent vraiment et que les histoires se complexifient. Je vais donc établir une critique de chacune des saisons au fur et à mesure.

SAISON 1 : 3/10

La première saison est la moins bien? Je ne peux pas encore le dire. En tous cas, sans comparer aux autres saisons, je peux dire que c'est mauvais, très mauvais.

Le ton des épisodes ne prend pas car les producteurs semblent avoir le cul entre deux chaises tout au long : des scénarii kitsch à souhait (exemple, la femme robot), mais une mise en scène trop pop, trop sérieuse, trop contemporaine, réduisant ainsi à néant toute tentative de second degré. Visuellement c'est même carrément moche, les réalisateurs de la série ne savent pas filmer, la caméra bouge tout le temps pour rien, parfois l'action n'est pas lisible, et les effets sont ratés (tension, peur, etc...). Les acteurs sont terriblement mauvais, surtout les deux principaux : Captain et Gwen. Le casting est mauvais jusque dans les gueules choisies. Owen en rebel capable de péter un plomb et de se battre? Avec sa tête de morpion? non mais allez sérieusement!

Scénaristiquement c'est du même calibre. Il y a énormément de scènes qui ne servent à rien, qui ne font que faire perdre du temps. Et comme au montage on n'ose rien couper, mais ça a pour conséquence des grosses chutes de rythme à chaque épisode! Des moments où il ne se passe tout simplement rien. La psychologie de spersonnages est la deuxième grosse erreur. Surtout que les créateurs insistent beaucoup sur cet aspect. merde quand on a une équipe de flics qui enquêtent sur des phénomènes étranges, on s'en fout de savoir qui tombe amoureux de qui... surtuot qu'il n'y a aucune cohérence, comme si les scénaristes improvisaient tout sans même se relire ou sans revoir els vieux épisodes. Du coup, on a deux personnages attirés l'un vers l'autre pendant 3 épisode,s puis plus rien, puis l'un d'eux est attiré par encore un autre... Non vraiment, rien de crédbile, parce que rien de cohérent.

Cette première saison me déplait donc fortement, mais je m'y étais préparé. Je reproche un manque de solidité dans les scenarii, et un manque de talent pour réaliser les épisodes (en plus ils sont assez fous pour être ambitieux et ainsi amener des effets spéciaux horribles). Alors est-ce que les auteurs sauront réparer ces erreurs pour la seconde saison? Je l'ai entamée de trois épisodes, et je peux déjà dire ici que c'est dans la continuité de la première saison : personnages incohérents, histoires mal exploitées comportants des trous mais aussi des temps morts, et un jeu d'acteurs lamentable...

SAISON 2 : 3/10

On m'avait promis de meilleures histoires, de meilleures relations entre personnages, de meilleures mises en scène, bref de meilleurs épisiodes. Honnêtement, je n'ai vu pratiquement aucune différence entre ces deux premières saisons. Si je devais interpréter l'influence de la série sur la masse, et le changement de point de vue à son égard par rapport à la qualité du show, je dirais qu'il s'agit en fait d'une accoutumance. Ex: vous détestez les champignons, mangez en une fois toutes les deux semaines pendant plusieurs années, vous verrez que vous finirez par les aimer les champignons. Ce fut mon cas. C'est un peu l'effet pervers d'une série à longue durée. On ne peut pas blairer les premiers épisodes et puis au bout de quelques semaines, on finit par aimer et en revoyant les premiers on se dit que finalement c'était bien. C'est pareil pour plein de choses du genre. j'ai déjà entendu des gens dire qu'ils n'aiment pas trop Star Academy, mais à force de regarder ils deviennent fan, ils se prennent au jeu. C'est l'addiction.

Evidemment ça ne marche pas toujours, et allez savoir pourquoi, je n'ai pas encore succombé à ce phénomène (encore que j'ai regardé le premier épisode de la saison 1 qui me semble de meilleure qualité, mais j'y reviendrai dans quelques semaines lorsque je l'aurai terminée). La saison 2 pose donc les mêmes enjeux insignifiants que la saison 1 : des épisodes qui ne suivent pas avec un semblant de fil conducteur amené durant le générique (le 20ème siècle est celui de tous les changements...préparons nous!). Les histoires partent parfois d'une bonne idée mais sont toujours très mal exploitées.

Par exemple la particularité de Owen en milieu de saison (que je ne citerai pas pour ne pas spoiler) est vraiment très mal exploitée et même quasi oubliée pour les autres épisodes. Sans compter des incohérences à peine dissimulées (logiquement son corps devrait être dans un triste état déjà avant le dernier épisode, pour ceux qui savent de quoi je parle). Le pire, c'est que ce genre d'incohérences sont les plus faciles à corriger: une petite phrase scientifique de temps en temps permettrai de mieux faire avaler la pillule. Au lieu de ça, les scénaristes émettent des règles dont ils ne tiennent pas vraiment compte...

Autre problème, la facheuse tendance à résoudre la majorité des conflits par des dei ex machinae. Les résolutions sont toujours abracadabrantes et franchement ça m'ennuieau plus au point, car ça veut dire qu'il n'y a aucune réelle construction, que les auteurs se facilitent toujours la tâche. C'est ce qui rend la série si pauvre à mes yeux, le manque de risque ; la série perd très vite de son intérêt.

Les personnages sont toujours aussi incohérents. Les scénaristes tentent diverses recettes pour captiver le spectateur sans en comprendre le fonctionnement. Par exemple, pour qu'un triangle amoureux soit efficace, il importe d'en établir des bases solides, de construire ça méticuleusement (surtout que dans une série, ce n'est pas le temps qui manque). Au lieu de ça, ces situations particulières débarque pour un épisode, puis on en parle plus du tout pendant un moment, puis ça revient dans un autre... Comme si les scénaristes ne se consulatiaent pas entre eux pour faire leur épisode...

Bref, cette seconde saison me laisse de glace car j'y retrouve tous les défauts de la première sans une once d'évolution : problème de rythme (beaucoup de scènes dont on pourrait se passer), personnages incohérents, résolutions faciles, idées de base bonnes mais mal traîtées et baclées. C'est nul quoi!

PS: Gwen a une drôle de dentition, mais je la trouve toujours craquante (malgré son très mauvais jeu d'acteur) ; Tosh est sans doute la plus sexy!

Saison 3 : 4/10

Ils n'avaient pas tort. La troisième saison est bel et bien un cran au dessus des autres. La raison? Offrir une véritable ligne conductrice, une véritable histoire qui se tient en 5 épisodes. Le pari était audacieux, mais c'est pourtant tellement mieux le format des mini séries que celui d'une vingtaine d'épisodes pour une saison. Hélas, c'est bien là la qule qualité que j'ai pu voir dans cette nouvelle saison.

Le premier épisode est vraiment intriguant. Certes, totu est repompé allègrement sur le village des damnés, mais après tout, pourquoi pas? Utiliser des gosses par rapport à un phénomène paranormal fait toujours son petit effet, c'est une métaphore lourde de sens. Je reprocherai donc uniquement quelques chutes de rythme bien propre à la série (de nombreux passages inutiles, un pathos surexposé). Mais dès le second épisode, la tendance s'inverse et les incohérences habituelles refont surface. Ainsi, le sauvetage de Jack du second épisode est complètement abracadabran; les auteurs semblent avior le cul entre deux chaises, et je ne sais pas si la méthode Ianto était censée faire rire (quand mmême, il va jusqu'à piquer le petit casque d'ouvrier!) ou pas (maintient de la musique dramatique, montage en parallèle avec Gwen en détresse). Et les chutes de rythmes sont de plus en plus nombreuses, surtout pour les deux derniers épisodes, où l'on voit plus les gens pleurer que agir. Je reproche enfin la résolution finale, complètement facile, une sorte de deus ex machina salement camouflé ; c'en est honteux!

Chose étonnante, les personnages sont encore plus mal exploité, alors qu'on essaie de moins les faire évoluer. Ce qui arrive à jack est atroce, c'est bien géré, quant au personnage de Ianto, je dois dire qu'il m'a semblé insipide durant toute la saison et la conclusion à son égard ne m'a touché une seule seconde. C'est triste quand même, quand un personnage principal ne fait aucun effet. Puis il y a la nana du gouvernement qui m'a peu convaincu dans son twist final.

En ce qui concerne la mise en scène, pas d'évolution notable, les réalisateurs engagés baclent le boulot chacun à leur tour. C'est mal filmé (caméra qui bouge tout le temps, compositions assez plates), c'est mal joué (Jack qui hurle est toujours à mourir de rire).

En gros, cette histoire ne m'a pas paru plausible une seule seconde (pourtant j'aime X files). C'est mal joué, c'est écrit n'importe comment, il n'y a aucune cohérence... J'ai commencé le premier épisode de la saison 4 qui pose les mêmes problèmes, je suis docn à peu près sûr de passer un très mauvais moment une fois de plus. Le pire, c'est qu'on dirait que els scénaristes ne se consultent pas d'un épisode à l'autre! Le début de la saison 4 me semble être en totlae rupture avec la saison 3. Pourquoi vouloir continuer à assassiner les membres de torchwood puisqu'ils sauvent le monde dans la saison 3? Même si personne n'a su que c'était grâce à eux, le dossier 456 étant clôt il n'y avait plus de raison de vouloir les assassiner. Surtout qu'apparemment les membres ne veulent plus se réunir... Enfin tout cela m'a semblé un peu faible, et le traitement surtout, trop exagéré (vraiment le couple qui se barricade dans une maison au milieu d enulle part?). Une fois de plus ons ent que les auteurs ne savent pas trop sur quelle chaise s'asseoir : entre la scène parodique de l'agent de la CIA (qui semble ne pas savoir ce qu'est le dossier 456...), les scènes d'actioner lorsque Gwen retrouve Jack et tire... au bazooka(!) et les scènes dramatiques du méchant pédophile qui se voit libéré...il y a de quoi devenir fou!

Bref, c'est mauvais, vraiment...

Saison 4 : 4/10

Je me répète mais bon... ce sont toujours les mêmes défauts qui me gênent dans cette série :

L'incohérence des personnages : ex : Gwen est devenue une dure à cuire à la Rambo (?); la blondasse de la CIA est archi bête au point de se demander comment elle a pu obtenir son poste (elle appelle sa famille avec un portable et va même jusque chez eux alors qu'elle est recherchée) ; le chef de la CIA est méchant, puis gentil sans aucune raison...

Des histoires d'amour inutiles : Un épisode aurait carrément pu être viré tant il est peu utile à la résolution finale : l'histoire homosexuelle de Jack avec cet étalon italien. C'est bien beau de prôner l'homosexualité, mais une histoire d'amour inutile reste une histoire d'amour inutile, peu importe que ce soit avec des nana des mecs, des chats, des arbes, des bananes...

Le cul entre deux chaises : Le premier épisode en est l'exemple le plus flagrant avec un côté espionnage, un côté mélodramatique et enfin, et surtout, un côté film d'action qu'on ne retrouvera quasiment plus par après... Ce mélange des genres fonctionne mal surtout que ce n'est pas tellement respecté.

Des résolutions foireuses : Les créateurs parviennent toujours à placer les éléments de l'intrigue avec plus ou moins d'efficacité, mais à tous les coups, la résolution sera pénible à voir car souvent servie à coup de dei ex machinae. C'est particulièrement frustrant.

La grosse différence par rapport aux autres saisons, outre le fait que ce soit coréalisé et coproduit par les USA, c'est la fin de saison sur un cliffhanger ; pas de chance, il n'y a pas eu de suite!

En tous cas j'ai réussi, j'ai pu voir les 4 saisons d'une série que je n'aime pas. j'ai fait l'effort et ça s'est vu légèrement récompensé pusique les deux dernières saisons sont effectivement mieux... mais pas tant que ça, car il reste de nombreuses grossières erreurs qui passent mieux lorsqu'on suit la série au fur et à mesure de sa diffusion (on remarque beaucoup moins les incohérences, j'ai pu tester un temps d'attente plus long sur la 5 ème saison). Je suis aussi content car j'ai pu voir Bill Pullman qui se fait rare au cinoche et il faut avouer qu'il joue beaucoup mieux que tous les autres acteurs de cette série.

En grosse conclusion, j'ai trouvé la série peu intéressante et trop incohérente en soi. Moi qui voualit un jour découvrir Doctor Who, j'ai maintenant changé d'avis, ou du moins, je suis nettement moins pressé. Enfin, maintenant que j'en ai fini, je vais pouvoir me débarasser de ces fichiers (4 saisons c'est lourd quand même), et surtout passer mon temps à faire autre chose!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3387 fois
8 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Fatpooper Torchwood