Déjà vu all over again

Avis sur True Detective

Avatar Hameçon
Critique publiée par le (modifiée le )

Volontiers client des séries policières, bon public surtout s'il s'agit d'HBO et capable de me farcir des mauvaises séries jusqu'à la nausée, j'avoue ne pas comprendre l'engouement que suscite True Detective. Certes, la série est bien filmée et la qualité globale est cinématographique, mais c'est une série HBO, et j'ai presque envie de dire que c'est normal, ou à tout le moins habituel. La série accumule un nombre ahurissant de poncifs de romans et de séries policières ce qui la prive d'un élément important dans toute histoire de détective: la surprise. Tout a déjà été vu ailleurs et il n'y a pas grand chose de neuf ou de suffisamment intéressant pour justifier les critiques élogieuses qui auréolent la série. Les raccourcis sont souvent trop rapides, trop simplistes, les personnages beaucoup trop caricaturaux et trop inconsistants pour véritablement susciter adhésion ou sympathie. Les acteurs cabotinent volontiers, et mis à part les deux principaux, il n'y a pas vraiment de troisième personnage important. Ce que je trouve assez étrange pour une série policière.

On parle beaucoup de ce plan séquence long de la fin du quatrième épisode. Oui, j'ai trouvé ça bien. Non, je n'ai pas trouvé ça hors du commun. C'est HBO, une chaîne câblée qui balance volontiers des millions aux producteurs de ses séries, on est en droit de s'attendre à de telles choses... en revanche, ce à quoi j'aimerais bien avoir droit, c'est de l'originalité, ce qui pour le moment fait défaut. La série est assez lente, ce qui ne serait pas gênant si on était pas perpétuellement confronté aux mêmes personnages. Les seconds rôles sont secondaires et anecdotiques et je trouve un peu lassant le fait que personne ne soit attachant. Je comprends l'idée derrière ce "tous pourris", mais je trouve ça un peu gros comme ficelle.

Je suis somme toute déçu par cette série - j'apprécie énormément le format de l'anthologie au format court (8 épisodes). Malheureusement, le fond de True Detective souffre d'un manque d'originalité préjudiciable à la série. Le cinquième épisode laisse entrevoir (mais il est déjà bien tard) une lueur d'espoir par la juxtaposition de deux récits contradictoires. Mais le tout est un peu mou, encore. Je ne doute pas un instant que le fait pour Matthew McConaughey de s'abaisser à jouer dans une série télé et de prendre un accent lui vaudra un Golden Globe. La majorité le trouvera mérité. Personnellement, je trouve son personnage inconsistant et je n'arrive pas à le trouver crédible : où est passé son carnet à dessin ? Quid de sa synesthésie ? On arrivera pas à m'ôter de l'esprit qu'il s'agit d'un énième enquêteur avec un "quirk". Mais pour que cela se voit moins, on lui file quelques problèmes qui font plus HBO. Cela ne suffit pas.

Bref, on a les séries qu'on mérite. Continuer d'encenser un produit de qualité qui souffre d'un cruel manque d'originalité ne me paraît pas être judicieux du tout. Je continuerai de regarder cette série, mais toujours en faisant quelque chose d'autre: dessiner, plier des chaussettes... pas besoin de regarder l'écran en permanence, finalement. Je faisais ça devant Smallville aussi. Je suis volontiers provocateur... et je sais que je rempilerai pour une seconde saison (déjà prévue) mais avec le secret espoir d'un changement de ton, de rythme et de construction. Mais mon avis minoritaire garantit presque que ce ne sera pas le cas.

Mise à jour : la saison vue dans son intégralité confirme le sentiment que j'avais. J'ai secrètement espéré le moment, la scène, le dialogue qui me ferait changer d'avis. Que nenni. La série continue à se montrer conventionnelle et décevante. Certains poncifs sont d'une paresse sans nom (je pense notamment à l'identité du tueur et aux scènes finales du dernier épisode). Ce qui m'a particulièrement déplu au final, c'est la caractère puritain de la fin. Les conséquences des infidélités et de la violence de Marty ne sont pas du tout évoquées. Une possibilité de réconciliation est présentée, malgré la bague de son ex-épouse, symbolisant le fait qu'elle s'est remariée. Je comprends parfaitement qu'il y a des ellipses dans cette série. Mais je suis profondément gêné par la violence de Marty (qui étrangle son épouse et l'insulte...). Cette violence n'a pas vraiment de conséquence et l'ex-épouse le pardonne, car au fond d'elle-même, elle l'aime toujours. Quant à Rust, son nihilisme et son athéisme prennent un coup dans l'aile suite aux événements des derniers épisodes pour faire place à une nouvelle spiritualité. Bref, malgré des tentatives de rendre les héros imparfaits et pas sympathiques, on en revient toujours au fait qu'ils sont les héros et leurs comportements sont validés par ce fait.

Un autre point particulièrement irritant concernant cette série : les réactions délirantes de ses fans qui sont allés chercher les théories les plus fumeuses concernant le ton de la série. Certes, on sent des influences lovecraftiennes... mais de là à comparer la série à Twin Peaks ?!? Les théories farfelues sont désormais mortes et enterrées. On est restés dans le conventionnel, le déjà-vu... Énorme déception. HBO se devait vraiment de proposer autre chose qu'une série policière conventionnelle et écrite n'importe comment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5958 fois
78 apprécient · 58 n'apprécient pas

Autres actions de Hameçon True Detective