Un putain de gâchis.

Avis sur Utopia

Avatar Jérôme Cérulli
Critique publiée par le

Sur le papier, cette série avait tout pour me plaire.

Un univers surréaliste complètement atypique, des images léchées et des personnages complètement barrés, le tout sur un alléchant fond de théorie du complot.
Ce fut donc avec un empressement tout particulier que je lançai le premier épisode qui démarra d'ailleurs sur les chapeaux de roues.

Des tueurs de sang froid à la recherche d'une certaine Jessica Hyde, exécutent un à un tous les clients se trouvant dans un magasin de comics, en leur faisant inhaler sadiquement un gaz toxique. Bref, tout le monde y passe, gamins y compris. En plus c'est beau et super bien foutu, je suis aux anges car persuadé de passer six délicieuses heures de visionnage.

Puis non. En fait non.

Car même si les 2 premiers épisodes sont particulièrement réussis ( ambiance étrange, rythme assez soutenu, personnages énigmatiques, esthétique quasi parfaite ) la suite est plus que décevante.

Le scénar s'embourbe très rapidement dans la confusion la plus totale, et la lenteur du rythme rend le tout carrément chiant. La série se liquéfie très rapidement, et se mue en mauvaise course poursuite.

Dès le troisième épisode, une multitude de rebondissements viennent s'amonceler les uns sur les autres, et font figures de gadgets sans intérêt. Bref, c'est bourré de remplissage, on a l'impression que les scénaristes sont à la peine et qu'ils nous font tourner en rond. En fait, c'est tout simplement brouillon et complètement désordonné.

C'est vraiment dommage, car ce petit fond de théorie du complot pose pourtant plusieurs questions assez intéressantes, notamment au sujet de la survie de l'espèce humaine, de la surpopulation à venir, de l'épuisement des ressources naturelles, du pouvoir des lobbies pharmaceutiques, de la morale des autorités...

Bref, un tas de sujets délicats et qui méritent réflexion, mais qui ne sont ici que des prétextes pour nous faire bouffer une traque sans saveur, et du dégommage d'humains esthétisé.

Je ne m'attarderai même pas sur le côté soi-disant ambivalent de la sérié censée mêler BD et cinéma (qui m'avait en partie poussé à mater la série), car il est totalement inexistant.

Quel gâchis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 220 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Jérôme Cérulli Utopia