👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Vampire Diaries est certes une série mettant en avant des vampires modernes, mais tellement captivante qu’on en vient à oublier la niaiserie de Twilight et la vulgarité de True Blood.

Vampire Diaries c’est d’abord le quotidien d’ados typiquement américains dont la vie va changer à cause de l’arrivée de deux frères vampires. Les premiers épisodes restent vraiment centrés sur le lycée, les relations entre potes, les relations amoureuses, les problèmes de famille… Le passage d’une série drama à une série fantastique se fait progressivement de façon tout à fait naturelle et judicieuse.

Les deux principaux points positifs de la série sont:

_ la dynamique des intrigues avec de nombreux rebondissements, du suspens, des émotions et de bons cliffhangers. On se retrouve au final avec une première saison captivante et irrésistible; des épisodes qui se regardent tout seuls et s’enchaînent à un rythme effréné. L’écriture scénaristique n’est pas épatante,mais il y a une réelle volonté de nous en mettre plein la vue à chaque fois en travaillant beaucoup sur la tension.

_ des personnages forts et touchants, parfaitement ciblés pour le bas de la cible (c’est à dire les jeunes ados): les deux frères vampires sexys, l’adorable humaine amoureuse, les copines rigolotes et attachantes, les adultes un peu dépassés…

Il est impossible notamment de ne pas s’identifier; de ne pas être en empathie avec Elena qui, malgré un jeu d’actrice pas encore au top, reste tout à fait charmante et agréable. On a envie d’être sa copine, de partager sa vie et ses peines. J’aime beaucoup l’actrice que j’ai plaisir à retrouver dans chaque épisode. Elle est agréable et toute choupie. J’avoue, j’ai craqué!

Ses deux copines Caroline et Bonnie ne sont pas au même niveau. Si je trouve Caroline extra, notamment parce que l’actrice est une bonne comédienne, avec beaucoup de sensibilité malgré sa maladresse, également source d’humour tout au long de la saison, la sorcière Bonnie est ratée. Ratée, car la comédienne est bien en-dessous de ses coéquipières et son jeu est trop poussé. Elle incarne assez mal la descendante de sorcières fortes et respectées. Ses pouvoirs sont très limités; d’ailleurs, je viens de commencer la saison 2 et elle évolue beaucoup moins que les autres. On sent que les scénaristes se demandent comment faire évoluer ce personnage. Cependant, quand elles sont toutes les trois à l’écran, leur trio fonctionne bien!

Le frère d’Elena, Jeremy est très vite attachant de par les nombreux conflits auxquels il doit faire face et sa relation compliquée avec sa grande-soeur. Dans les derniers épisodes cependant, le peu de charisme de l’acteur reprend le dessus et laisse un personnage assez fade. Cet ado torturé, bonne représentation des troubles de l’adolescence, est donc malheureusement abîmé par un acteur pas assez expérimenté.

Jenna, la tante, m’a très vite séduite de par son côté femme-enfant. Personnage un peu fou-fou, tendre et léger, elle est souvent synonyme de « séquences pause » dans les épisodes bien fournis.

Viennent ensuite nos deux chers vampires, entrant en piste sous les cris des filles déchaînées! Je connaissais déjà la réputation des personnages masculins de la série et il est vrai que la production n’a pas lésiné pour attirer le public féminin. À part cette partie, certes tout à fait agréable, Stefan et Damon sont deux forts protagonistes au cœur de chaque épisode. Si Stefan est attentionné, sérieux; souhaitant conserver toute sa part d’humanité, Damon lui est pervers, totalement désintéressé et égoïste. Cependant, la série ne marcherait pas s’ils étaient uniquement tout blanc et tout noir. Chacun évolue juste comme il faut tout au long de la saison 1 et la fin laisse présager que Damon, de plus en plus concerné par le sort d’Elena, retrouve peu à peu ses qualités humaines.

Les flash-back dans le passé racontant leur histoire sont très bien dosés et calés aux bons moments. Assez rapidement, on comprend mieux la complexité de leur relation et la souffrance qu’ils éprouvent, chacun à leur façon. L’introduction de Katherine, parfaite réplique d’Elena, est LE gros mystère de la série; le point central sur lequel, il semble, va reposer chaque saison. Pourquoi se ressemblent-elles à ce point? A l’opposé d’Elena, Katherine est une véritable garce, manipulatrice et égoïste. Il faut cependant admettre que les quelques scènes où elle apparaît sont assez jouissives de par la cruauté dont elle fait preuve et le double-jeu abject qu’elle joue avec les deux frères. Nina Dobrev nous fait un bel étalage de son jeu avec une transformation radicale notamment dans le ton de voix.

Niveau décors, on retiendra la forêt de Mystic Falls et la boarding house des Salvatore véritable maison d’époque.

La série a été tournée en Virginie ce qui est un bon choix quand on connaît le passé de plantation de cet état. Ainsi, les décors naturels offrent une vraie dimension fantastique. Si la réa n’est pas exceptionnelle, le travail sur la lumière est parfait avec une réflexion sur l’ambiance et les jeux de lumière possible. Les scènes de nuit sont au top; le minimum pour une série de vampires!

CONCLUSION
Entre triangle amoureux, vampires, vie d’ados, relations amicales, conflits internes, conflits de famille, escapades romantiques, soirées de lycée costumées et j’en passe, cette première saison nous offre un beau panel de ce qu’est une très bonne série. Et même si la mise en scène et l’écriture ne sont pas mirobolantes, on ne peut que saluer l’incroyable dynamique insufflée à ce show TV.

Surtout, série à voir en VO pour une meilleure qualité de dialogues où la justesse de l’humour ou du dramatique se fait forcément mieux sentir. Et aussi pour la voix éraillée de Nina et la douce voix de Stefan.
MarieB22
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste

il y a 9 ans

Vampire Diaries
Merry
7

Critique de Vampire Diaries par Merry

J'avais abandonné la série après les quelques premiers épisodes qui ne m'avaient pas du tout plus... et puis on m'a conseillé de reprendre... et j'en suis ravie! Pour ceux qui comparent la série...

Lire la critique

il y a 11 ans

25 j'aime

1

Vampire Diaries
Godspeed_Ya_SoB
2

...

Bon alors, avant toute chose, je ne suis pas contre ce genre de thématique, c'est mon problème si je ne suis pas une gamine de 13 avec un appareil dentaire, pas de seins, de l'acné, que les garçons...

Lire la critique

il y a 11 ans

21 j'aime

7

Vampire Diaries
AliceRiddle
5

Critique de Vampire Diaries par AliceRiddle

Encore une fois, on prolonge les séries bien trop longtemps... The Vampire Diaries est une petite série fantastique pour ados assez sympathique à suivre dans les premières saisons, puis, qui perd de...

Lire la critique

il y a 11 ans

19 j'aime

3

L'Ange du Chaos
MarieB22
9

Ange violent

Quelle incroyable découverte que ce premier tome du cycle L’Agent des Ombres de Michel Robert! Le roman se dévore même s’il faut bien l’avouer, s’attacher à Cellendhyll semble impossible au...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

Sherlock : L'Effroyable Mariée
MarieB22
7

Déception

Si vous n’avez pas regardé les 3 premières saisons de Sherlock, ce n’est pas tellement la peine de regarder ce spécial. En fait, les 20 dernières minutes font référence à la fin de la saison 3. Il...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

5

The Snow Queen - La Reine des Neiges
MarieB22
8

Critique de The Snow Queen - La Reine des Neiges par MarieB22

Les Russes avaient déjà adapté le conte d’Andersen en 1957. Cependant, celui-ci n’a rien à voir avec l’oeuvre de Lev Atamanov beaucoup plus sombre. L’ambiance de ce Snow Queen est résolument plus...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

1