Think with portals

Avis sur Wakfu

Avatar KMP
Critique publiée par le

Dans le monde des Douze, le jeune Yugo se retrouve bien malgré lui au centre d'étranges évènements. Son courage et sa détermination vont l'emporter dans de folles aventures et lui révéler ses origines. Avec quelques amis hétéroclites rencontrés sur la route, le jeune héros œuvrera pour le bien et tous entreront dans la légende auprès des plus grands héros de ce monde !

Récit d'une quête initiatique construite sur une base fort répandue, la série Wakfu des français d'Ankama se distingue avant tout par son univers loufoque tiré de leurs jeux vidéo. Dans un monde médiéval fantastique teinté de références aux MMO et à toutes les activités annexes possibles dans leur monde, la série mélange un humour bon enfant à l'univers geek. Le résultat est globalement plaisant, sans être toujours complètement novateur mais il ne m'a pas été très difficile d'y accrocher et d'en revenir régulièrement avec le sourire.
D'autant que les personnages principaux sont attachants. Évidemment, leur développement suit de grands archétypes du genre. Il ne faut cependant pas oublier la cible jeunesse visée par les réalisateurs et France 3 qui diffusait originalement la série. Et il n'y a pas à rougir quant à ce point, d'autant que la trame construite dans la seconde saison se permet d'apporter des éléments plus mûrs lors de son dénouement.

Cependant, Wakfu me semble souffrir d'un fort persistant et pénible problème de narration. Ce défaut présent sur les deux saisons se concentrent sur les épisodes centraux entre l'ouverture de la trame principale en début de série et sa conclusion dans les tous derniers. Fort peu intéressantes, bien trop vite oubliées et souffrant du même problème en leur sein, les petites aventures que l'on y trouve sont bien trop souvent totalement transparentes et paraissent d'une mollesse terrible malgré un départ et une fin pouvant paraître attirante.
J'ai bien souvent arrêter de compter mes soupirs de désespoir face à une histoire que je trouvais sans le moindre attrait malgré mon envie d'y plonger. En dix minutes, je crois que je ne me serais pas plein. Malheureusement, les épisodes de la série durent le double de ce temps... Le summum de l'ennui restera sans doute pour moi les matches de boufbowl. Sur trois épisodes dans chaque saison. Six épisodes d'ennui mortel.

Heureusement le dénouement du fil rouge de chaque saison parvient à relever drastiquement le niveau et à faire renaître l'intérêt, sauvant ainsi l'ensemble de la saison. L'amélioration se note également entre les deux saisons avec une conclusion très intéressante malgré le fait qu'il m'ait semblé que tout le potentiel de l'antagoniste principal n'avait pas été exploité autant qu'il aurait pu. Mais il s'agissait d'un détail que je pouvais pardonner après un final d'une juste intensité.

Servie par une animation Flash de bonne facture, la série ne compte guère d'autres défauts si ce n'est que je n'apprécie pas toujours l'image que peuvent avoir les personnages féminins. Cela reste d'une certaine légèreté mais il y a régulièrement une connotation sexuelle déplaisante dans les rôles féminins principaux. Déplacée dans une série jeunesse et de toute façon d'assez mauvais goût, cette sensation ne m'a jamais paru concerner leurs équivalents masculins. Je pense notamment au personnage d'Evangelyne dont le costume noir et moulant de la saison 2 donne très régulièrement l'occasion d'ajouter des plans fesses, jambes légèrement écartées. Pénibles.

Reste tout de même que Wakfu est certainement une série qui mérite le coup d’œil si vous n'avez pas peur de ce genre d'univers. Les conclusions de chaque saison valent assez bien les moments de mollesse et les épisodes spéciaux ne souffrent qu'assez peu de défaut. Alors si vous en avez l'occasion, je vous encourage à lui donner sa chance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1667 fois
4 apprécient

Autres actions de KMP Wakfu