Darling, I'm home!

Avis sur WandaVision

Avatar Anilegna
Critique publiée par le

Cette série, que j'ai du mal à qualifier de sit-com malgré son format, fait preuve d'un excellent concept.

Dès le premier épisode en noir et blanc, reprenant les codes si reconnaissables des séries de années 50 comme le Dick Van Dyke Show (qui serait d'ailleurs venue en tant que consultant pour un meilleur mimétisme), dès ce premier épisode donc, on comprend qu'on est entré dans une autre dimension (sans vouloir faire de jeu de mot) et surtout dans un monde marvel qui prend des risques.
En effet, le pari est risqué et d'ailleurs, beaucoup de fans purs et durs de marvel ne dépasseront pas le second épisode. Si la série ne se plante pas vraiment au box office, il y a eu un retour de manivelle assez important avant le buz des 4ème épisode et 7ème.

A mon avis, jusqu'à l'avant dernier épisode, la série gère bien son sujet et tient bien son concept.
L'excellente exécution, l'attention aux détails, aux références force le respect.
Les décors, les costumes, les effets spéciaux, les placements de caméras, le jeu de acteurs se modifient au gré des décennies qui passent et les types de série évoluent aussi avec Wanda, coeur indéniable de cette série.

La série est aussi plus sombre et plus recherchée. La gestion du deuil, de la perte, du chagrin de la douleur, le dénie, toutes ces choses qui sont souvent passées sous silence dans les films du MCU sont ici disséquées et explorées de la bonne façon et dans le but de faire avancer le schmilblik.

En effet, cette série sert de lancement à la nouvelle phase (et je ne suis pas vraiment sure que je cautionne cette obligation de regarder les séries pour pouvoir suivre les films et vice versa mais c'est comme ça). Elle lance, je l'espère une phase un peu plus complexe dans ses enjeux que la précédente et elle positionne très clairement Wanda comme un opposant dangereux si ce n'est carrément un méchant en devenir.

Ce qui gâche un peu la série à mon avis c'est ce dernier épisode qui casse le format et se termine de façon Marvel, trop Marvel : le skybeam, les 2 opposants qui s'affrontent en CGI à coup de pouvoirs magiques et colorés. Terminer une série profondément psychologique par un combat lambda .... dommage. C'est ce dernier épisode (et l'avant dernier aussi), qui est aussi un peu lourdingue sur les sujets précédemment évoqués de façon beaucoup plus subtiles (comme si les spectateurs ne pouvaient pas comprendre si on ne leur décrit pas tout par le menu), qui a couté la note de 8 que j'allais lui mettre avec enthousiasme.

Elizabeth Olsen et Paul Bettany sont tout bonnement géniaux. Je le savais pour Bettany qui est un acteur que j'aime beaucoup mais je découvre Olsen, sa versatilité et sa subtilité.
Le reste du casting avec en tête Katherine Hahn font un excellent boulot et on s'attache rapidement à cette petite ville tranquille.

J'ai également eu un petit grincement de dent quand Wanda s'en va sans faire face à ses responsabilités. Certes, elle souffre, mais elle a retenu en otage et torturé de pauvres gens pendant des semaines et rien? Même pas une remontrance? Juste le fait qu'elle a dû sacrifier quelque chose de précieux pour leur rendre leur liberté? J'ai un souci moral important.

Autre point positif et intéressant, on gère un peu plus l'après blip. Le retour chaotique, les gens réapparaissant en plein milieu sans savoir ce qui c'était passé etc...

En bref, de très bonnes idées, une qualité certaine de réalisation mais un exercice peut être un peu vain au bout du compte.

A ne pas bouder néanmoins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 30 fois
2 apprécient

Anilegna a ajouté cette série à 4 listes WandaVision

Autres actions de Anilegna WandaVision