Avancer masqué

Avis sur Watchmen

Avatar Toshiba
Critique publiée par le

Au bal masqué

C'est bien le coup de voir Watchmen pendant la pénurie de masque qui frappe la plupart de nos contrées. C'est même anticiper l'ironie du sort que de suivre une histoire qui se déroule dans un monde qui interdit les masques alors qu'il est question dans notre ère alternative de les rendre obligatoire pour sortir, une fois qu'on aura fait le plein.

La nuit des masques

Voici une adaptation de BD, bien qu'il s'agit ici de ne reprendre que le contexte et quelques personnages pour les inscrire dans le futur des évènements déjà déroulés, et encore un générique où n'apparait que le nom du dessinateur, comme "V pour Vendetta" que j'ai vu il y a peu et, j'imagine, comme le film "Watchmen" que j'ai vu il y a longtemps. J'ai cru comprendre qu'Alan Moore ne goutait que très peu aux adaptations cinéma et la chose doit être encore plus vraie pour la "ligue des gentlemen".

Dans Watchmen la serie, l'aventure commence assez bien, la dystopie fonctionne en nous plongeant dans un monde inconnu, quelques points de repères sont savamment distillés pour permettre l'accroche et c'est avec plaisir qu'on va suivre les premiers épisodes et découvrir l'intrigue. Si la série va toujours suivre l'héroïne de l'affiche, d'autres personnages auront droit à une belle description, en particulier Mirror Glass et l'origin story "alternative" du minutemen Hooded Justice, dans l'ensemble passionnante bien qu'on commence là à effleurer une approche très en phase avec l'ensemble des séries actuelles.

Bas les masques

C'est ainsi que s'impose le plus gros grief contre cette série. En déterminant tous les tenants et aboutissant de manière parfois originales, parfois éculées, la dystopie s'estompe pour laisser apparaitre les thèmes redondants du paysage audiovisuel courant. En trahissant l'ensemble des personnages originaux (Rorschach en particulier), en les privant de leurs spécificités, de leurs contextes, en les confinant (1) dans les incohérences scénaristiques habituelles, la série s'inscrit dans la conformité ambiante, en parfait contrepoint de la BD.

(1) Challenge confinement dans lequel je dois mentionner le mot à chaque critique

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 262 fois
1 apprécie

Autres actions de Toshiba Watchmen