Bonne histoire mal racontée

Avis sur Wild Wild Country

Avatar yoim
Critique publiée par le

L'ensemble est long, lent, et tout est survolé.

On a pourtant là une histoire très intéressante : une secte ou communauté qui fonde une ville, attire des milliers de gens de toutes sortes, est très médiatique, etc. Mais en regardant la série on apprend finalement rien de plus que ce qu'on aurait pu apprendre en lisant les journaux de l'époque.

Par exemple, au bout de 6 heures de visionnage, on ne sait toujours pas s'il s'agit d'une secte ou d'une communauté hippie, ou quoi que ce soit. On ne sait pas s'il s'agit d'une philosophie, d'une religion, d'une spiritualité, ou de délires d'un charlatan...

Le mec de l'affiche, Bhagwan, a pourtant écrit des livres, mais à aucun moment on ne nous dit quelle est sa pensée. Il n'y a aucune critique, aucune analyse, aucune recherche de la part de ceux qui ont fait ce documentaire. On a seulement des interview de 4 ou 5 personnes (qui racontent ce qu'elles veulent bien raconter, on ne sait jamais si ce qu'elles disent est vrai et il n'y a aucune tentative pour chercher la vérité) et des images d'archives.

Il y avait pourtant matière : comment ce gourou a-t-il pu séduire aussi vite, aussi puissamment autant de gens ? Qui était-il ? Quelle part prenait-il dans sa communauté ? Quelles directives donnait-il ? Quelle était sa pensée ? N'y a-t-il pas une contradiction à fonder une communauté pour finalement recréer une société un peu normale (avec discothèques, bars, etc. - la seule chose qu'on sait c'est qu'ils étaient libres sexuellement, et même ça c'est dit, mais on ne sait pas si réellement tout le monde baisait avec tout le monde, ou bien si seulement ils faisaient l'amour en couple en se cachant moins que les conservateurs puritains de l'époque) ? Bref, les questions se multiplient, et aucune réponse ni même tentative d'explication n'est apportée. Pourtant toutes ces questions se posent et sont abordées, mais rapidement, tout juste effleurées...

Autre problème, cette fois dans la narrativité : on nous dit vers les premiers épisodes que la communauté a fait des crimes affreux, et on apprend quelques trucs seulement dans les deux derniers épisodes sur ces crimes (qui sont finalement pas très gros... et ce qu'on sait est seulement ce que la justice a dit : même sur le côté policier ou politique, il n'y a pas d'enquête).

On nous raconte donc des choses sans jamais aller au bout, ce qui donne un ensemble brouillon qui s'éparpille et qui ennuie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1287 fois
15 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de yoim Wild Wild Country