Le futur du passé

Avis sur Years and Years

Avatar Kualaimpure
Critique publiée par le

Malgré une série qui commence très fort, le modèle de la "petite histoire dans la grande" étant particulièrement bienvenu pour créer l'empathie et la projection, la série sombre rapidement dans la pure contradiction.
Malgré certaines très bonnes idées, inventions croustillantes et réflexions qui laissent songeurs (notamment si l'on est adepte de la théorie de l'effondrement), la série ne va pas au bout de son idée et sombre rapidement dans un final indigne, bien-pensant et profondément irréaliste.

[SPOILER]

Final indigne car traître, les rapports de force entre les 1pourcent et le reste de la population qui pédale sont complètement oubliés! Avec quel argent notre chère activiste parvient-elle à se réincarner en googlehome ? (à ce sujet, si la cohérence avait été maintenue, elle n'aurait jamais accepté ce transhumanisme cauchemardesque). D'où sortent nos 10 activistes dévoilant l'horreur de bisounours de camps dédiés à 10 réfugiés Ukrainiens (les scénaristes sont-ils trop frileux pour parler des réfugiés climatiques à venir ?) ? Et comment peut-on croire deux secondes à une révolution provoquée par la visibilité de camps de réfugiés dans une société qui n'a pas sourcillé face à l'explosion d'une bombe nucléaire ? Et quid de la récolte d'un fichier visant à dénoncer les actions d'une Prime Minister élue DEMOCRATIQUEMENT, et qui contrôle de fait elle-même la police en créant de nouvelles lois ?

Bref, j'ai largement été déçue par cette série qui s'est montrée trop frileuse en se contentant d'un happy ending idiot, gênant et finalement en phase avec l'affiche de cette série qui ressemble ironiquement à un sitcom.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 435 fois
4 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Kualaimpure Years and Years