Le Dexter de Netflix revient nous hanter le lendemain de Noël pour l’inutile suite de ces aventures.

Avis sur You

Avatar Acerbe-Goten
Critique publiée par le

Après la fin haute en couleurs de la saison précédente avec le retour de son ex-copine que l’on pensait déjà tuée et l’ assassinat de … notre héros, plutôt anti-héros d’ailleurs, a fuit sous une nouvelle identité à Los Angeles.

Joe, devenu maintenant Will, a élu domicile dans la ville qu’il déteste le plus, L.A. ! Stratagème simpliste pour ne pas se faire retrouver par son ex et bien sûr … Bref, notre libraire se trouve un nouveau boulot … de libraire, jusque là c’est logique. Mais dans un magasin bio ! Oui c’est complément con, mais en même temps nous sommes à L.A. donc la logique … Et encore une fois l’amour, le vrai, lui tombe dessus, et se prénomme, Love ! Je ne sais pas si c’est moi, mais il tombe toujours sur des filles avec des prénoms impossibles !

Les schémas déjà vus se reproduisent encore, pas tout à fait les mêmes chemins, mais les schémas, oui ! La nouveauté c’est que … bah non, c’est pareil. Il se questionne toujours autant. La morale absente de la première saison ne semble toujours pas être là et l’intérêt de l’année passée est réduit au minimum syndical et c’est lassant !

Côté réalisation, Netflix semble apprécier sur certains plans, des parties d’images floues, pour des raisons que je ne comprends pas, peut-être stylistiques … sauf que c’est moche ! Il ne s’agit pas de flouter un visage, ou une marque, ou juste une partie indigne d’intérêt. Non ! C’est une façon artistique semble-t-il. Après l’Art a de multiples facettes … Il y a même des gens qui payent très cher pour une toile de Jackson Pollock … Ils sont presque tous de L.A. d’ailleurs, coïncidence ?

À l’époque, notre tueur-bouquineur était propriétaire d’une librairie, donc il pouvait faire les horaires qu’il voulait et aller et venir à sa guise. Pourtant, redevenu simple employé d’un magasin de graine et de jus aux noms imprononçables … il sort quand il veut et réalise ses horaires selon son bon vouloir. Foutage de gueule là ?

Le grand méchant de cette saison, en-dehors du principal personnage de la série, est un pervers sexuel à la Weinstein. Hollywood a toujours des d’idées ! Pourtant, il suffit de flouter par-ci par-là et les gens regardent ailleurs, ni vu, ni connu. Ajoutez à cela les sept ridicules totems (seul truc marrant) et le compte est bon, nous avons une saison toute fraiche.

Cette saison ne nous apprend pas grand chose et l’arc narratif est tellement calligraphié sur la précédente saison que ça en devient très vite chiant. Pourtant les scénaristes avant bien une idée derrière la tête. Ils ont patiemment attendu la fin de saison pour nous la vomir sur papier et se torcher avec notre morale et nos espoirs par la même occasion. Lamentable !

Si vous trouviez que laisser Dexter en vie à la fin de la série était une bonne idée de la production. Puisse qu’ils voulaient se laisser la possibilité de faire un film un jour. Netflix pousse le bouchon encore plus loin et nous ajoute une saison qui n’a pas lieu d’être. Stop !!! Série suivante s’il vous plaît !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Acerbe-Goten You