Waw deux épisodes de une heure! Ca c'est de la mini série! Maintenant, la question qui tombe, c'est : pourquoi ne pas avoir fait un film de deux heures?

Et bien simplement parce que cette histoire n'aurait pas marché sur deux heures. Simplement parce qu'il y a trop d'explication, trop de blabla, que c'est fort bien rythmé et que la scission imposée entre deux épisodes permet au spectateur de se rafraîchir avant de reprendre ; tout d'une traite ce serait lourd! Dramaturgiquement parlant, c'est aussi l'odéal car il n'y a pas vraiment d'objectif à atteindre, tout est dans la reconstitution. Donc tout voir d'une traite serait certainement plus barbant, alors que couper d ela sorte empêche justement le spectateur de se rendre compte qu'il n'y a pas vraiment d'objectif pour l'héroïne... du moins jusqu'au deuxième épisode.

Néanmoins, le film tourne un peu à vide dans ce deuxième épisode. Parce que l'on ne sait jamais vraiment de quoi veut parler l'auteur au delà de cette reconstitution. Le parallèle entre les meurtres et la vie de famille de l'héroïne ne me paraît pas assez abouti et ainsi les derniers plans évoquant l'insouciance d'une famille presque 'normale' m'a semble peu pertinent.

La mise en scène est plutôt agréable. La reconstituion n'est pas évidente (sans doute le budget limitait il la possibilité de bien marquer la décennie), mais quelques éléments viennent rappeler que tout cela s'est déroulé il y a trente ans (les lunettes bien sûr). De même, le réal parvient à ne pas polluer son découpage de plans inutiles et encore moins d'effets de mode. C'est sobre, c'est efficace.

Ce qui marque le plus est certainement le travail des acteurs. Emily Watson prouve qu'elle ne mérite vraiment pas cette sousexploitation, tout ça parce qu'elle n'est pas bimbo tandis que Dominic West confirme son immense talent dans la peau d'un tueur en série.

Enfin, dernier point intéressant à mon goût, et finalement plus intéressant que le jeu d'acteur, c'est ce point de vue particulier sur des tueurs en série. Habituellement on nous montre ces personnages durant leurs actes de violence, lorsqu'ils ont la liberté de choisir leurs victimes ; dans cette mini série, il s'agit d'une inculpation et de reconstitutions verbales (pas de flash back ouf!) ; les personnages discutent et tentent de percer la vérité (on sait qu'ils sont coupables mais il faut plus de preuves). C'est plutôt original comme approche, mais je suppose que ça a déjà été fait auparavant.

Bref, Appropriate Adult est une bonne série ; il y a quelques problèmes de scénario pour rendre le tout véritablement plus fun, mais la courté facilite le pardon à ce propos. Reste donc de très bonnes performances d'acteurs et une mise en scène efficace.
Fatpooper
7
Écrit par

Le 8 janvier 2013

2 j'aime

Appropriate Adult
chtimixeur
7

Le retour de McNulty

Cette histoire de serial killer à l'anglaise est une bonne petite surprise de la chaîne ITV. Dominic West (McNulty dans The Wire) y est assez exceptionnel dans un rôle de tueur un peu attardé, et sa...

il y a 11 ans

3 j'aime

Appropriate Adult
Fatpooper
7

La tristesse du tueur

Waw deux épisodes de une heure! Ca c'est de la mini série! Maintenant, la question qui tombe, c'est : pourquoi ne pas avoir fait un film de deux heures? Et bien simplement parce que cette histoire...

il y a 10 ans

2 j'aime

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

il y a 7 ans

116 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

il y a 9 ans

107 j'aime

45

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

il y a 10 ans

82 j'aime

29