👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce drama a vraiment une aura unique. Non seulement il est esthétiquement magnifique, mais il aborde un thème assez lourd de façon nouvelle pour le spectateur occidental. En effet, on y aborde la question de la mort avec des éléments qui ne font pas partie des croyances occidentales comme la réincarnation ou le concept de pont qui mène à l'au-delà. Mais surtout, l'Hotel del Luna occupe une fonction d'antichambre, de lieu de repos pour les défunts afin qu'ils puissent trouver apaisement et repos avant de pouvoir accéder à leur prochaine vie. Cette dimension-ci n'a pas été sans me rappeler Le Voyage de Chihiro d'Hayao Miyazaki où les esprits et divinités se rassemblent chaque nuit pour profiter des bains dans la Maison de Yubaba, un autre lieu pour se purifier et retrouver la paix intérieure.
Outre cette mythologie, cet univers très oriental, les personnages eux-mêmes sont vraiment sympas. Ku Chan Seong, le personnage principal est vraiment un héros atypique, déjà parce que tout au long de la série il s’autoproclame faible, mais il est assez arrogant (on ne peut pas parler d'imbu de lui-même puisque ce n'est pas le cas, il est seulement conscient de ses compétences, même si le trait est un peu forcé) et ne manque pas d'assurance pour s’opposer à la très têtue Jang Man Weol. Cette dernière, en tant que personnage féminin principal, est pour une fois, extrêmement charismatique, d'ailleurs les personnages féminins présentent une image très forte et puissante. Incarnée par la chanteuse IU, qui est non seulement magnifique mais dispose d'un jeu et d'une gamme d'émotions surprenantes.
C'est dommage, que les dramas coréens ne s'exportent pas davantage parce que celui-ci fait vraiment partie des pépites qui gagneraient à être mieux connues. Enfin, je suis plutôt impatiente de voir s'ils vont effectivement proposer une seconde saison sur le même concept avec le magnifique Kim Soo-Hyun, comme personnage principal. Bien que je pense que ça va être difficile de surpasser la performance de IU.

DelphineFray
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste K-Dramas

il y a 2 ans

2 j'aime

Hotel Del Luna
Anilegna
6

Goblin au féminin

Dès la lecture du résumé, l'histoire intrigue : une touche de magie, une touche de romantisme, une touche de mystère et une petite touche d'horreur. Dès le début du générique, on est pas déçu :...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

4

Hotel Del Luna
ElleaCloud
10

Critique de Hotel Del Luna par ElleaCloud

Un drama alliant fantastique, mystère, drame et romance, à la perfection et le tout accompagné de belles leçons de vie et morales. Une histoire qui parfois drôle, parfois triste, mis en scène par des...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Hotel Del Luna
DelphineFray
9

Le dernier arrêt avant l'autre monde

Ce drama a vraiment une aura unique. Non seulement il est esthétiquement magnifique, mais il aborde un thème assez lourd de façon nouvelle pour le spectateur occidental. En effet, on y aborde la...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Anne with an E
DelphineFray
9

Un reboot réussi !

Cette série est...magique ! Ok, être aussi emphatique dès la première phrase peut sembler un peu exagéré, mais je vous l'assure, c'est une série géniale. Pourquoi ? Parce que le personnage éponyme...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

2

Hotel Del Luna
DelphineFray
9

Le dernier arrêt avant l'autre monde

Ce drama a vraiment une aura unique. Non seulement il est esthétiquement magnifique, mais il aborde un thème assez lourd de façon nouvelle pour le spectateur occidental. En effet, on y aborde la...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Crash Landing on You
DelphineFray
8

Il y a des gens vraiment sympas en Corée du Nord

9 personnes sur 10 souffrent d'amnésie, c'est une maladie commune dans les pays capitalistes Lorsqu'on peut citer une phrase semblable dans une série, on peut clairement dire que le contenu...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime