Illustration Bédéphile (2018)

Les meilleures BD de 2018 selon Gritchh

Avatar Gritchh Cette liste de 43

BD

par Gritchh est une réponse au sondage Les meilleures BD de 2018
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1

    Ailefroide altitude 3954 (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet

    Un récit autobiographique de Jean-Marc Rochette, qui a été aidé par Olivier Bocquet pour le scénario. Il y raconte la passion qui, à côté de la BD, a animé son adolescence et sa vie de jeune adulte : les courses de montagne, c’est-à-dire l’ascension de sommets dans le massif des Ecrins. Les dessins sont secs et tranchants comme le roc, froids comme la glace ou les nuits en montagne, mais ils sont très beaux et nous font ressentir les émotions de l’auteur. L’histoire est dure et montre que la montagne ne fait aucun cadeau. « Ailefroide » m’a permis de redécouvrir un auteur que je croyais connaître, Jean-Marc Rochette, et que j’avais trouvé trop cynique voire sinistre (Edmond le cochon) et/ou trop froid et brut (Transperceneige, Le Tribut). Tout s’éclaire après la lecture de cette œuvre magnifique.
  • 2

    Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, tome 1 (2018)

    My Favorite Thing is Monsters

    Sortie : .

    Comics de Emil Ferris

    La qualification de "roman graphique" n'a jamais été aussi adaptée. En effet, la narration associe, comme dans un roman, de nombreux thèmes et plusieurs histoires qui se superposent, dans une structure en pelures d'oignon. Par ailleurs, le dessin ne met pas seulement l'histoire en images, il en fait totalement partie. C'est aussi la force du graphisme de cet album qui, dès la couverture puis après que l'on ait aperçu quelques planches, nous attire et nous pousse à lire ce pavé de 408 pages. Le lecteur est ensuite piégé dans une succession de mises en abyme, d'histoires cachées dans d'autres histoires, qui l'entrainent d'un contexte de départ léger et amusant (une jeune fille qui s'imagine en loup-garou pour supporter les difficultés de son quotidien) vers les évènements les plus sombres (l'Allemagne nazie notamment). La mise en abyme est également graphique puisque ce que nous lisons, c’est le cahier de dessin du personnage principal, Karen Reyes, et qu’elle y raconte son histoire en faisant très souvent référence à des souvenirs visuels.

    Ma conclusion va paraître facile (et sans doute déjà vue) mais le poids de ce « livre premier », sa richesse graphique, son ambition narrative et les thèmes qu’il développe en font, littéralement, une œuvre Monstre.
  • 3

    Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992) – L’Arabe du futur, tome 4 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Riad Sattouf

    Une œuvre autobiographiques aux multiples facettes, toutes passionnantes : des souvenirs d'enfance d'une précision incroyable, les rapports père - fils, les difficultés d'une famille ayant deux cultures (Syrie / France, Musulmans / Catholiques), le racisme sous tous ses aspects et sous toutes les latitudes, les différences et le harcèlement à l'école, l'argent dans les rapports humains... Et tout cela raconté avec humour, sans temps mort et même avec beaucoup de suspens.
  • 4

    Indélébiles (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Renald Luzier (Luz)

  • 5

    Cul de sac, tome 3 (2018)

    Sortie : .

    Comics de Richard Thompson

  • 6

    L'Homme gribouillé (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Frederik Peeters et Serge Lehman

    Frederik Peeters est un très grand dessinateur ; il le confirme dans ce gros roman graphique en niveaux de gris. Les paysages et les décors urbains sont somptueux ; les personnages sont vivants. Le scénario est tout aussi exceptionnel, dans une histoire qui explore et connecte de nombreux thèmes : relations mère-fille, secret de famille, meurtres mystérieux, croyances et religions, notamment. Tout cela raconté sans temps mort, avec un suspens qui pousse à dévorer les 326 pages d'une seule traite (ou presque) et le plaisir d'une fin qui tient ses promesses.
  • 7

    Malaterre (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Pierre-Henry Gomont

  • 8

    Gramercy Park (2018)

    Sortie : .

    BD de Christian Cailleaux et Timothée de Fombelle

    Deux auteurs que je ne connaissais pas. Les dessins de Christian Cailleaux sont splendides, tout en sensibilité. Ce polar de Thimothée de Fombelle, avec ses flashback réguliers, nous laisse dans le doute jusqu'au bout pour nous offrir une très belle fin.
  • 9

    Le Prince et la Couturière (2018)

    The Prince and the Dressmaker

    Sortie : .

    Comics de Jen Wang

  • 10

    Servir le peuple (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Alex W. Inker et Yan Lianke

  • 11

    Mandela et le général (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Oriol Malet et John Carlin

  • 12

    Didier, la 5e roue du tracteur (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de François Ravard et Pascal Rabaté

    On croit d’abord que Pascal Rabaté nous fait un remake des « Petits ruisseaux » mais ce grand scénariste nous égare sur de fausses pistes... Une belle « feel-good » BD qui associe émotion et surtout humour (j'ai ri aux éclats !). Les dessins de François Ravard sont absolument savoureux.
  • 13

    Amour minuscule (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Stefano Turconi et Teresa Radice

  • 14

    À travers (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Tom Haugomat

  • 15

    Mode O'Day (2018)

    Sortie : .

    Comics de Robert Crumb

  • 16

    La Déconfiture, tome 2 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Pascal Rabaté

    Suite et fin du diptyque de Pascal Rabaté. Nous avions quitté des français mobilisés pour la "drôle de guerre", résignés et poussés à la nonchalance par la chaleur de cet été 1940. Dans ce deuxième tome, la réalité de la défaite fait brutalement irruption. Et nous découvrons que la victoire allemande aura des conséquences beaucoup plus dramatiques pour certains des soldats enrôlés.

    Les dialogues sont très bons. Les dessins de Pascal Rabaté, en noir et blanc et gris, sont excellents. De près comme de loin, les corps et surtout les regards expriment une infinité d'émotions et nous font vivre l'histoire.
  • 17

    Dead Dead Demon's DeDeDeDe Destruction, tome 6 (2018)

    Deddo Deddo Dēmonzu Dededededesutorakushon

    Sortie : .

    Manga de Inio Asano

    Une série toujours aussi fascinante. Les dessins sont magnifiques, avec des personnages toujours parfaitement reconnaissables et des décors hyperréalistes. Inio Asano se paie même le luxe de placer quelques visages (ou un chien) représentés de façon approximative, comme des dessins d'enfant (Cf son "Bonne nuit Punpun"), ce qui crée un sentiment d'étrangeté, d'humour potache, et met en valeur le reste du dessin. Le scénario semble un peu nonchalant en début de tome mais les choses s'accélèrent vite. Nous suivons parallèlement de nombreux personnages et le scénario se révèle une fois de plus d'une grande richesse. Derrière ses couvertures colorées et naïves de manga Shojo et son titre menaçant, 8D et un stimulant et savoureux cocktail d'humour et de gravité, de douceur et de violence, parlant des enfants/adolescents et des adultes, de passivité entretenue par les réseaux sociaux et d'engagement politique, de science-fiction et du Japon de Fukushima.
  • 18

    Miami - Tyler Cross, tome 3 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Bruno Thielleux (Brüno) et Fabien Nury

    Tyler Cross est vraiment une série au sommet ! Les dessins de Brüno sont magnifiques, épurés mais toujours surprenants. Le scénario de Fabien Nury est excellent, noir mais avec ce qu'il faut d'ironie, tortueux mais toujours solide. Un régal fascinant.
  • 19

    Les Grands Espaces (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Catherine Meurisse

    Une BD formidable où Catherine Meurisse nous raconte, avec beaucoup d'humour, son enfance à la campagne. C'est cependant aussi une réflexion profonde sur les relations entre les Hommes et la nature. L'autrice, qui a toujours besoin de chlorophylle pour vivre, semble n'avoir voyagé qu'à travers les yeux des grands peintres, en allant admirer les paysages de Corot et Poussin exposés au Louvre.
  • 20
  • 21

    Humains : La roya est un fleuve (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Edmond Baudoin et Troubs

    Les pages dessinées par Baudoin et celles dessinées par Troubs s'entremêlent pour nous raconter le sort des migrants qui tentent de passer la frontière séparant l'Italie et la France, au nord de Menton. C'est une galerie de portraits où les yeux de ceux qui ont vécu des épreuves terribles parlent souvent plus que les mots. Elle est fusionnée avec la galerie de tous les bénévoles italiens, français et d'Europe du nord qui leur viennent en aide. Dans cette BD - reportage émouvante, les auteurs demandent aux bénévoles "pourquoi ils font ça", malgré toutes les difficultés. L'objectif des auteurs est atteint puisqu'ils nous rappellent et nous font ressentir une évidence toute simple : les humains doivent se porter secours.
  • 22

    Essence (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Fred Bernard et Benjamin Flao

    Une savoureuse road-BD écrite par Fred Bernard dans laquelle le conducteur apprend peu à peu de son ange gardien qu’il est au purgatoire… Benjamin Flao, au dessin, convoque avec talent Mœbius, Franquin, Hergé et d'autres. De son côté, Fred Bernard a conçu un cocktail, un florilège de scénarios, ce qui est un peu déstabilisant pour le lecteur mais logique.

    [Voir ma critique]
  • 23

    La Princesse et l'Archiduc - Charlotte impératrice, tome 1 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Matthieu Bonhomme et Fabien Nury

    Les dessins de Matthieu Bonhomme sont absolument magnifiques. Sur le plan du scénario, je craignais que ce soit simplement la description tristounette et ennuyeuse de la vie d'une princesse à qui son destin échappe. Mais il faut faire confiance à Fabien Nury. Comme dans ses BD précédentes, il fait monter l'adrénaline quand on ne s'y attend pas et il nous livre une œuvre "coup de poing". Vivement la suite !
  • 24

    Les Chats du Louvre, tome 2 (2018)

    Louvre no Neko

    Sortie : .

    Manga de Taiyō Matsumoto

    Un voyage poétique dans les galeries du Louvre et même à l'intérieur d'un de ses tableaux. Nous sommes en compagnie de chats qui se prennent pour des humains, d'un vieux gardien qui cherche sa sœur, perdue dans leur enfance, et de Cécile Green, une guide qui dans le passé a dû interrompre ses études aux Beaux-Arts. Seules les couvertures des deux tomes et les premières pages, en couleur, du tome 1 nous apprennent que Flocon, le petit chat blanc, a des yeux vairons. Est-ce cela qui le rend différent des autres et si mélancolique ?

    Un manga (en 2 tomes) beau et subtil de Taiyou Matsumoto, où il mêle, comme il sait si bien le faire, la dureté de la vie et la capacité qu'ont les hommes de la sublimer.

    Une édition spéciale en couleur des 2 tomes est prévue en 2018.
  • 25

    Saga, tome 8 (2018)

    Saga Volume 8

    Sortie : .

    Comics de Fiona Staples et Brian K. Vaughan

    Ouf ! Après un tome 7 sombre et tristounet, ce tome 8 nous permet de retrouver la magie de Saga. Des images tantôt somptueuses (à commencer par la couverture) tantôt choc, des créatures improbables mais bien vivantes, de la violence enveloppée dans des dialogues ironiques, un scénario extravagant mais ancré dans le réel. En effet, nous avions quitté Alana enceinte mais avec un fœtus sans vie ; le fil rouge de ce tome est la recherche d'une solution et le deuil que doivent affronter Alana, Marko et Hazel.

    VO : 02/01/2018
    VF : 23/02/2018
  • 26

    10 février - 2 avril 1988 - Homicide : une année dans les rues de Baltimore, tome 3 (2018)

    Sortie : .

    BD (divers) de Philippe Squarzoni

    Notre immersion dans la brigade des homicides de Baltimore se poursuit et ce tome est encore plus intéressant que les précédents. L'auteur nous explique notamment en détail la technique utilisée par les inspecteurs pour faire parler les suspects lorsqu'ils sont dans la salle d'interrogatoire et c'est fascinant.
  • 27

    L'Âge d'or, tome 1 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil

    Ce sont 228 pages de dessins somptueux pour la première tapisserie médiévale en BD. En 2018, nous avons revisité mai 1968. Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa remontent beaucoup plus loin dans le passé, au temps des serfs et des seigneurs, et réalisent une œuvre poétique et politique. On y retrouve l’atmosphère de la révolution, l'esprit des "printemps" passés et futurs.
  • 28

    Renato Jones Saison Une : Les Un % (2018)

    Sortie : .

    Comics de Kaare Andrews

    Les dessins sont nerveux et font un peu penser à ceux de Wes Craig dans Deadly Class, mais en plus "charnus". Le scénario est un concentré de violence, de sexe et de drame (notamment l'enfance de Renato Jones qui apparaît dans des flashbacks réguliers). Mais l'humour noir (avec même des fausses pubs) met suffisamment de second degré pour faire passer ce cocktail et on jubile de suivre les aventures de ce justicier qui fit payer les horribles "un % qui possèdent plus de la moitié de la richesse mondiale".
  • 29

    Serena (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo

    Adapté du roman de l'Américain Ron Rash, par la Française Anne-Caroline Pandolfo (scénario) et le Danois Terkel Risbjerg (dessin). Il s'agit d'un couple ("Serena" est dédié à leurs enfants) et c'est leur 6ème BD.

    Il s'agit d'un vrai "roman graphique", œuvre de 201 pages, avec des personnages d'une grande richesse psychologique, qui nous plonge dans une exploitation forestière des États-Unis dans les années 1930. C'est aussi un polar, dont le suspens nous happe immédiatement. Le dessin, beau et dépaysant, fait un peu penser à du Christophe Blain, symbolisé mais très expressif.
  • 30

    Courtes distances (2018)

    Driving Short

    Sortie : .

    Comics de Joff Winterhart

    Après plusieurs échecs professionnels et une dépression, Sam, un grand ado de 27 ans, revient vivre chez sa mère, dans le patelin de son enfance. Keith Nutt, un sexagénaire cousin éloigné de son père qui semble intéressé par la mère de Sam, l'engage comme assistant. Ceci consiste surtout à lui tenir compagnie dans sa voiture lors de ses tournées.

    Est-ce que cette relation entre Sam, qui semble à la recherche d'une figure paternelle de substitution car son père est parti quand il avait 15 ans, et Keith, qui semble n'avoir ni femme ni enfants, va fonctionner ? Chacun va-t-il y trouver son compte ? Sam se pose beaucoup de questions sur les hommes mûrs qu'il croise lors des tournées de Keith, dans cette "ville faite d'hommes". Les femmes sont en retrait mais elles sont beaucoup plus empathiques que les hommes.

    Au départ, les dessins semblent un peu ternes mais on se rend vite compte qu'ils sont excellents et que la mise en page est subtile, avec notamment une taille des cases qui s'adapte au propos. De la même façon, la finalité du scénario n'apparaît pas immédiatement après avoir refermé le livre. Mais avec le recul, on comprend qu'il s'est passé beaucoup de choses dans la tête de Sam.
  • 1
  • 2