Illustration Mélomane (2020)

Les meilleurs albums de 2020 selon Arthur Debussy

Avatar Arthur Debussy Cette liste de 47

albums

par Arthur Debussy est une réponse au sondage Les meilleurs albums de 2020

Un début d'année beaucoup moins flamboyant qu'en 2019... Mais quelques albums corrects. Et puis certains albums sympathiques, comme souvent provenant de vieux briscards du rock, en l'occurrence les Strokes, les Flaming Lips – increvables et c'est tant mieux ! – ou Baxter Dury. Et une belle surprise avec le 3e album d'Empress Of, après un premier opus audacieux et un second convenu. Je ne m'attendais pas à un si bon album, pour le moment mon vrai coup de cœur de cette année.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1
    Écouter

    I’m Your Empress Of (2020)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Empress Of

    Lorely Rodriguez allie la recherche mélodique de son premier opus aux sonorités pop du second. Résultat : peut-être bien le meilleur album pop de cette année, beaucoup plus malin et touchant que les machines de guerre type Dua Lipa, Halsey and co, bien fades en comparaison. J'apprécie l'originalité et les belles mélodies d'Empress Of, son audace (relative, certes) fait plaisir. Seul regret : le disque est trop court (33 min) !
  • 2

    Deap Lips (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Deap Lips

    Un album un peu inégal, mais cette collaboration entre le duo féminin Deap Vally et les Flaming Lips est plutôt une réussite, leurs deux univers musicaux se marient bien. Certaines chansons sont magnifiques. Ce n'est donc pas la catastrophe évoquée ici et là, même si bien sûr cet essai n'est pas au niveau des meilleurs albums des Lips.

    A vrai dire, c'est même le premier album vraiment digne de ce nom de cette année, avec une véritable ambiance, une cohérence, une continuité et une harmonie entre les différents morceaux.
  • 3

    The New Abnormal (2020)

    Sortie : . 18 morceaux.

    Album de The Strokes

    Première écoute décevante, deuxième intéressante, troisième convaincante. Un album décousu mais avec de bonnes chansons. Pitchfork l'a descendu, peu importe, ils ne l'ont sans doute pas assez écouté, s'en tenant à la surface comme souvent. Il me rappelle la sortie d'Angles, qui avait déconcerté tout le monde, alors qu'avec le temps il s'est révélé être l'un des tous meilleurs albums des Strokes. Avec le temps, j'espère que cet album me plaira autant ! Il est plutôt bien parti pour.
  • 4

    Mystic Familiar (2020)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Dan Deacon

    A la croisée de Caribou, d'Animal Collective et de Tame Impala. Avec un son toutefois plus dur et brut, plus directement électro, la marque de fabrique de Dan Deacon. Le résultat est légèrement en-deçà de ces hautes influences, mais tout à fait honorable et même prenant !
  • 5

    The Loves of Your Life (2020)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Hamilton Leithauser

    L'équivalent lumineux de son album « Black Hours », toujours avec une esthétique d'une grande classe. Hamilton Leithauser a tout fait tout seul : il a écrit, composé, chanté, joué, produit cet album, pour la première fois sans son fidèle acolyte Paul Maroon. Le résultat est très réussi, la voix de Leithauser est toujours aussi saisissante et l'instrumentation traditionnelle est d'une générosité et d'une chaleur merveilleuses. Un album que j'attendais tout autant que celui des Strokes, mais qui m'a plus emballé. Un coup de cœur !
  • 6

    The Night Chancers (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Baxter Dury

    Retour gagnant pour Baxter Dury, dans la même veine que son précédent album, quoi qu'un peu moins uniforme. Dury s'aventure toujours plus dans le parlé chanté, accompagné par deux voix féminines, comme un écrin qui rehausse ces chansons mi classieuses mi gouailleuses / crapuleuses. Le tout sublimé par une production élégante et généreuse.
  • 7

    Dolly Birds & Spies (2020)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Cleaners From Venus

    Le retour bienvenu de Martin Newell, avec un album sympathique, comprenant quelques chansons particulièrement touchantes dont lui seul à le secret. Pas l'un de ses tous meilleurs albums, mais un opus qui figure tout de même dans le haut du panier de sa discographie pléthorique.
  • 8

    SAWAYAMA (2020)

    Sortie : . 13 morceaux.

    Album de Rina Sawayama

    Mélange entre pop, RnB et hard rock des années 2000... Sur le papier ça fait peur, dans les faits c'est plutôt plaisant et entraînant. Pas mal du tout.
  • 9

    Mutable Set (2020)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Blake Mills

    Pitchfork le vend comme du rock expérimental... J'ai eu peur ! Mais en fait c'est agréable à écouter : il s'agit plus d'une pop sophistiquée, douce et subtile. Un album cohérent et réussi.
  • 10

    Suddenly (2020)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Caribou

    Le grand retour de Caribou, après un avant dernier album en demie teinte. Ici il reprend des couleurs et nous livre un opus abouti. Mais il ne retrouve pas le punch et la force de « Swim » ni la cohérence d'« Andorra », ses deux meilleurs essais à date. Il revient ici à une sorte de house un peu trop déjà vue pour nous embarquer pleinement. Toutefois, beaucoup de passages sont réussis et cet album mérite l'écoute... même s'il n'est pas sûr que j'y revienne souvent.
  • 11
    Écouter

    The Slow Rush (2020)

    Sortie : . Synthpop, pop psychédélique et neo-psychedelia. 12 morceaux.

    Album de Tame Impala

    Un album surproduit. A part quelques éclairs de génie ici ou là, Kevin Parker se noie dans les effets 80's et tente de masquer le vide abyssal de ses compos. « The Slow Rush » est comme le double de « Currents »... mais en beaucoup moins bon, tous les défauts du second étant exacerbés. Le retour de Tame Impala laisse dubitatif pour la suite...
  • 12
    Écouter

    The Archer (2020)

    Sortie : . Pop psychédélique et pop indé. 10 morceaux.

    Album de Alexandra Savior

    Pop mélancolique et cinématographique, à la fois rétro (60's) et contemporaine. Assez envoûtant, mais pas sûr que je réécoute souvent cet album...
  • 13

    The Big Wind (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Luke Elliot

    Bel album, classe et ténébreux. Il lui manque juste quelque chose pour pouvoir prétendre à plus grand, ça viendra certainement.
  • 14

    What’s Your Pleasure? (2020)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Jessie Ware

    Jessie Ware ou l'efficacité pop. Sorte de revival / new disco, très typé 80's, un album appréciable même si un peu trop prévisible et superficiel. En gros, l'album que Christine and The Queens aurait pu sortir si elle avait le talent qu'on lui prête...
  • 15

    Gathering Swans (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Choir Boy

    Pop romantique rétro kitsch, typique 80's... Pas forcément les meilleurs références (!)... Eh bien en fait c'est sympa à écouter. Les pistes se ressemblent un peu toutes, mais l'ensemble est convaincant.
  • 16
    Écouter

    Punisher (2020)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Phoebe Bridgers

    Album de pop / folk de chambre sensible. Les quelques arrangements placés ici et là viennent donner du corps à l'ensemble, hissant cet album au-dessus des autres essais du genre, souvent rachitiques et ennuyeux. L'émotion est bien présente et la musique est plutôt subtile.
  • 17

    color theory (2020)

    Sortie : . Rock indépendant. 10 morceaux.

    Album de Soccer Mommy

    Pop de chambre mélancolique... voire carrément dépressive. Le 4e (?) album de Soccer Mommy se démarque du 3e (?) par une production plus riche et plus soignée. Mais le chant très monocorde et monotone de Sophie Allison peine à émouvoir et plus encore à maintenir l'intérêt le long de l'écoute de l'album... Pas sûr que j'y revienne... Un de plus !
  • 18

    The Prettiest Curse (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Hinds

    Le rock girly et basique des Hinds (façon groupe de lycée) à les défauts de ses qualités : c'est frais, foutraque, éminemment sympathique... mais un peu léger et maladroit (pour ne pas dire bancal). La production, plus soignée qu'à l'accoutumée, vient canaliser leur énergie débordante, sans faire non plus de ce nouvel opus un album démesurément réussi. C'est pas mal, mais ça fait toujours amateur.
  • 19

    Every Bad (2020)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Porridge Radio

    Post punk avec chanteuse qui chante délibérément faux déjà vu 1000 fois. Il y a un soupçon de recherche mélodique, mais ça reste assez basique...
  • 20

    Melee (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Dogleg

    Punk rock rageur et mélancolique comme en faisait Idlewild à leurs débuts. Un petit air de At The Drive In également, mais en moins chaotique et impressionnant.
  • 21

    It Is What It Is (2020)

    Sortie : . 15 morceaux.

    Album de Thundercat

    Néo soul sympa. Ça n'a pas la grandeur d'âme d'un Stevie Wonder ou d'un Marvin Gaye mais c'est très chouette, la production est parfaite. Un peu trop même, car les morceaux se ressemblent beaucoup et le tout manque de relief. Ça s'écoute tranquillement en musique de fond mais ça n'émeut pas.
  • 22
    Écouter

    Set My Heart on Fire Immediately (2020)

    Sortie : . 13 morceaux.

    Album de Perfume Genius

    Pop sensible et maniériste. Pas mal.
  • 23

    græ (2020)

    Sortie : . 20 morceaux.

    Album de Moses Sumney

    Il n'est plus de bon ton de composer des mélodies de nos jours, hélas. Passée la surprise du premier album, Moses Sumney revient avec un double album, dans la lignée du précédent : la soul désincarnée, disloquée, déconstruite de Sumney peine à pleinement convaincre. Certes, c'est (plutôt) beau et élégant. Mais si l'on parle de soul, où est l'âme ? La voix de Sumney, dans un registre aigu, est filtrée et refiltrée, accompagnée par un habillage sonore de qualité mais... froid, toujours. Très synthétique. Et les chansons n'en sont pas vraiment, l'album forme plutôt une longue complainte ou une longue divagation de Sumney, assez auto-centrée et rachitique. C'est peu dire qu'on est à mille lieues d'un Marvin Gaye ou d'un Stevie Wonder... et de l'enthousiasme qu'ils procurent.
  • 24

    Bigger Love (2020)

    Sortie : . 16 morceaux.

    Album de John Legend

    John Legend quitte toujours plus les rivages de la soul pour s'échouer sur ceux d'un R&B contemporain convenu... Ici et là, certains bonnes idées musicales tiennent éveillé l'auditeur, mais bien souvent, ses chansons sonnent déjà vu et assez grandiloquentes... Heureusement que le bonhomme a un minimum de talent pour faire passer la chose, mais on n'évite pas la semi déception.
  • 25

    Ma (2019)

    Sortie : . 13 morceaux.

    Album de Devendra Banhart

    Album sympathique mais un peu monotone. Devendra Banhart est moins enthousiasmant plus de 15 ans après ses albums phares... Mais ça reste agréable à écouter.
  • 26

    CeeLo Green Is Thomas Callaway (2020)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de CeeLo Green

    Album de pop soul contemporaine pas mal mais pas renversant non plus. Rien de bien mémorable, sans être non plus déshonorant. Sentiment mitigé...
  • 27

    Unfollow the Rules (2020)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Rufus Wainwright

    Pas mal mais un peu du sous Queen / Freddie Mercury... Dommage que plusieurs chansons paraissent inachevées.
  • 28

    Certified Heavy Kats (EP) (2020)

    Sortie : . 7 morceaux.

    EP de !!!

    Un EP assez anecdotique, qui fait « remplissage »... Les titres ont une rythmique dansante (on est bien chez !!!), mais l'écriture des morceaux laisse vraiment à désirer, leur dernier album Wallop était bien meilleur, et de loin.
  • 29

    Women in Music, Pt. III (2020)

    Sortie : . 16 morceaux.

    Album de HAIM

    Sympathique mais assez anecdotique. Mix entre pop et R&B tout ce qu'il y a de plus standard, avec un soupçon de rock pour faire passer le tout.
  • 30

    Have We Met (2020)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Destroyer

    Pas mal, mais loin de l'audace et de l'intérêt de « Kaputt »...
  • 1
  • 2