Les meilleurs albums de Paul McCartney selon Saint-John Poivrot d'Arvor

Avatar Saint-John Poivrot d'Arvor Cette liste de 22

albums

par Saint-John Poivrot d'Arvor est une réponse au sondage Les meilleurs albums de Paul McCartney
Vous aussi, participez au sondage !
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Écouter

    Ram (1971)

    Sortie : 1971. Rock et pop rock. 12 morceaux.

    Album de Paul McCartney et Linda McCartney

    Voir ma critik. Tu peu metre pôce bleu. Cé pour experiensocial.
  • 2
    Écouter

    Flaming Pie (1997)

    Sortie : . Pop, rock et pop rock. 14 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Flaming Pie est indéniablement mon second préféré après Ram. C'est aussi celui qui se rapproche le plus des Beatles à mon sens. Des chansons admirablement simples et belles comme "Calico Skies" et "Great Day" auraient pu se frayer un chemin sans problème sur le White Album. "The World Tonight" et "The Songs We Were Singing" font partie des excellentes chansons de Paul en solo. Une magnifique compilation de "silly love songs" en définitive.

    Travailler sur le projet Anthology lui a fait un bien fou, c'est indéniable.
  • 3
    Écouter

    Chaos and Creation in the Backyard (2005)

    Sortie : . Rock, rock folk, rock classique et pop rock. 17 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    L'insubmersible Paulo dévoile des pans de sa vulnérabilité, c'est assez rare ("How Kind Of You", "Riding To Vanity Fair", interprétation remarquable, très beau travail de production, avec ce côté vaporeux et hypnotique, un peu inquiétant, un peu inquiet). Des chansons pop dans la plus pure tradition Macca mais qui ne sombrent jamais dans la miévrerie grâce à Nigel Godrich : "Fine Line" plein de vigueur, "Too Much Rain" lumineux, peut-être la plus belle de l'album. Malheureusement les deux dernières chansons sont un peu plus faibles à mon goût. On termine le disque un peu en pente descendante. Dommage relatif.
  • 4
    Écouter

    McCartney (1970)

    Sortie : . Rock et pop rock. 13 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Ultra dépouillé. A tel point que l'on a l'impression d'avoir à faire à une série de démos et de boeufs sophistiqués. Si l'on met de côté les anecdotiques "Lovely Linda" et "Kreen-Akrore" il n y a clairement aucune mauvaise chanson. "Every Night" (qui présente la particularité de posséder un refrain sans paroles) et "Maybe I'm Amazed" sont des perles. "Junk" est l'une des plus belles mélodies de toute sa carrière. L’envoûtement en moins de 2 minutes chrono. Sous l'égide des Beatles *sigh* elle serait devenue un classique à coup sûr. Les morceaux instrumentaux sont agréables également. Bref un album simple et sobre mais qui ne manque pas d'éclat(s).
  • 5
    Écouter

    Band on the Run (1973)

    Sortie : . Rock et pop rock. 10 morceaux.

    Album de Wings

    L'album le plus connu du McCartney post-Beatles. Pas mon préféré. Pas vraiment de mauvais morceaux. Quelques très bonnes chansons toutefois. J'en place trois au-dessus du lot : "1985", "Mrs Vandebilt", et à un degré moindre "Band On The Run". Je trouve "Jet" un peu assommant (je déteste l’espèce de bourdon électrique qui parcoure la chanson). Tout le reste est bon mais sans plus. J'en raffole pas.
  • 6
    Écouter

    Tug of War (1982)

    Sortie : . Rock et pop rock. 12 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Un peu oublié et pourtant, un vrai bon disque de Paul. "Here Today" l'hommage à John Lennon est vraiment touchant et possède le très bon goût de rester simple et sobre. Je trouve d'ailleurs la deuxième partie de l'album, précisément à partir de "Here Today", un cran au-dessus de la première, même si celle-ci s’avère satisfaisante. "The Pound Is Sinking" est un tiroir à mélodies. "Wanderlust" est superbe dans son style Wilsonien. "Dress Me Up As A Robber" possède un très bon groove et du punch. Même le pourtant anecdotique "Be What You See" et son ambiance vocodée me plaisent beaucoup. J'ai d'ailleurs toujours regretté que Paul en ait fait un bouche-trou plutôt qu'une vraie chanson. Reste "Ebony And Ivory", une vraie bonne chanson dotée d'un vrai bon refrain, très habile, mais à mon sens un peu grevée par une production trop synthétique.
  • 7
    Écouter

    Venus and Mars (1975)

    Sortie : . Rock et pop rock. 13 morceaux.

    Album de Wings

    Pour être tout à fait franc, j'en gardais un souvenir un poil plus brillant. Je ne me souvenais pas que le disque possédait autant de moments faibles. De très belles réussites néanmoins : "Venus and Mars" (en dépit du fait qu'elle soit coupée en deux), "Magneto and Titanium Man", "Love In Song" et "Treat Her Gently/ Lonely Old People". En revanche "Rockshow" est assez lourde, "You Gave Me The Answer" est un ersatz de "Honey Pie", j'ai jamais entendu un couplet se marier aussi mal avec son refrain que sur "Spirits Of Ancient Egypt". Aucun sens. Et "Listen To What The Man Said" est typiquement le genre de chanson des Wings que je déteste, il faudra d'ailleurs un jour songer à interdire l'usage du saxophone dans les chansons pop. Le monde en deviendrait tellement meilleur.

    Du très bon, du bon et du moyen. Rien de réellement mauvais, si l'on met de côté mon aversion pour ce qu'a dit le monsieur que je m'obstine à ne pas vouloir écouter.
  • 8
    Écouter

    New (2013)

    Sortie : . Pop, rock et pop rock. 16 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    "New" est vraiment un album solide. Une bonne cuvée. Son titre est évidemment ironique puisque loin de proposer de la nouveauté, il convoque plutôt le Saint-Esprit de la pop des sixties. Bien que très plaisantes, certaines chansons versent tout de même un peu trop dans l'auto-pastiche des fois ("Queenie Eye" et "New"). "Je dirais que "Alligator" et "Early Days" sont mes préférées. "Everybody Out There" est également très entraînante. J'aime beaucoup le fait que Paul ait souvent recours aux harmonies et aux petits choeurs sympas pour accompagner ou ponctuer une mélodie vocale. Parce que j'ai toujours aimé ça, c'est bête comme chou. C'était précisément l'une des petites armes de séduction massive employée par les Beatles. D'ailleurs sur cet album, McCartney s'emploie beaucoup à faire... du sous-Beatles. Mais réussir à faire du sous-Beatles, c'est déjà accéder à un bon niveau musical n'est-ce pas. Et puis on aurait mauvais jeu de lui reprocher de s'inspirer de ce qu'il a lui-même inventé dans sa jeunesse non ?
  • 9
    Écouter

    Back to the Egg (1979)

    Sortie : . Rock et rock classique. 14 morceaux.

    Album de Wings

    6+

    Un retour aux affaires plus pêchu. Le disque est clairement plus orienté rock. C'est un bon disque mais plutôt inégal. Je pense qu'il est assez sous-estimé néanmoins. Parmi les réussites on trouve "Old Siam, Sir", terriblement catchy avec sa ligne mélodique entêtante ou encore l’énergie mélodieuse et communicative de titres tels que "Spit It On", "To You" ou encore "So Glad To See You Here". La superbe ballade "Winter Rose" se démarque également, même si la production manque de finesse. Un peu dommage que Paul la chante avec une voix cassée aussi. J'avais lu quelque part que c'était exactement le résultat qu'il souhaitait obtenir ceci dit. Bon. C'est lui le chef après tout.
  • 10
    Écouter

    Wings at the Speed of Sound (1976)

    Sortie : . Rock et pop rock. 11 morceaux.

    Album de Wings

    6+

    Pas si mauvais que ça. Loin d'être mauvais même. Des bonnes chansons, légères, et pas surchargées au niveau de la production. "Warm And Beautiful" en est le parfait résumé. Elle est superbe. "San Ferry Anne", "Beware My Love" (bien qu'un peu longue) sont au niveau. On revient à des basiques. Ligne de piano ou guitare sèche et voix. "Silly Love Songs" c'est de la guimauve, mais allez comprendre, je l'aime quand même pas mal. En revanche Linda prouve encore une fois si c'était nécessaire qu'elle n'a aucune présence vocale ("Cook Of The House"), mais bon j'imagine que c'était Paul qui lui forçait un peu la main, ce sale machiste. De son côté, "Let 'Em In" annonce déjà l'apocalypse à venir "Pipes Of Peace" au niveau de la production. On reste encore sobre ceci dit, mais ces battements militaires franchement, était-ce bien raisonnable ? Sinon le couplet, dans sa simplicité, a de l'insistance. Le refrain est moins bon. Bel accompagnement de Linda (je crois que c'est Linda) sur la fin du morceau. Bien senti.
  • 11
    Écouter

    Memory Almost Full (2007)

    Sortie : . Pop, rock et pop rock. 13 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Album très correct. Au rang des réussites : "Ever Present Past" un peu niaizouille mais je l'aime beaucoup, il est très accrocheur. Je regrette seulement que le flûtiau sur le refrain sonne un peu lointain. Il aurait pu être un peu plus mis en avant, car c'est un joli mouvement. "Mr Bellamy" part un peu dans tous les sens mais est plutôt sympathique, même si elle se termine un peu en eau de boudin. "Feet In The Clouds" m'a un peu fait pouffé avec son final Daft Punk, mais au final passe plutôt bien, au même titre que "Vintage Clothes". Et puis des morceaux bien chiants : "House Of Wax", qui est vraiment too much. Surchargée en tout. Et dont le solo de guitare style "masturbation du manche eighties" m'horripile. "You Tell Me", est un tantinet geignard. "Gratitude" c'est de la soul un peu pourrie beaucoup. Pesant et traînant.

    Bref. A boire et à manger. Avec modération.
  • 12
    Écouter

    McCartney II (1980)

    Sortie : . Pop, rock, expérimental et pop rock. 11 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Un album curieux, ou le ridicule ("Bogey Music", "Check My Machine") côtoie la grâce ("Waterfalls", "One Of The Days"). On sent un McCartney en roue libre. Et quand McCartney est en roue libre, tout peut arriver, le meilleur comme le pire. Une chanson comme "Temporary Secretary" reflète assez bien à lui seul ce sentiment d'ambivalence. C'est une chanson assez grossière, presque une blague en fait, et pourtant elle possède un côté pop très efficace et immédiatement plaisant, en dépit de ses défauts, qui sont évidents. A un degré moindre de grossièreté se trouve "Coming Up", dont le côté dansant et entraînant est assez irrésistible. L'album d'un type talentueux qui se laisse aller.
  • 13
    Écouter

    London Town (1978)

    Sortie : 1978. Rock, rock classique et pop rock. 14 morceaux.

    Album de Wings

    Album doux, quelquefois à la limite du niais ("Girlfriend", l'interminable "With A Little Luck"). A retenir en particulier : "I'm Carrying" et "Deliver Your Children".
  • 14
    Écouter

    Off the Ground (1993)

    Sortie : . Rock, rock classique et pop rock. 12 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    'Hope Of Deliverance", tube pop plaisant. "Golden Earth Girl", ballade plaisante. Le reste...
  • 15
    Écouter

    Red Rose Speedway (1973)

    Sortie : . Pop, rock et pop rock. 9 morceaux.

    Album de Wings

    5+

    Neutre. D'un côté j'aurais du mal à dire que c'est un mauvais album, mais de l'autre j'aurais également du mal à en dire du bien. C'est un disque qui m’indiffère pas mal en fait. Reste "My Love", un joli slow. "One More Kiss" est convenable. En fait tout est à peu prés convenable, mais c'est typiquement le genre de disque sitôt écouté sitôt oublié. Absolument pas marquant.
  • 16
    Écouter

    Egypt Station (2018)

    Sortie : . 16 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    (Voir critique)
  • 17
    Écouter

    Wild Life (1971)

    Sortie : . Rock et pop rock. 10 morceaux.

    Album de Wings

    Premier album avec les Wings. Un album paresseux, avec peu de titres, dont la plupart sont inutilement longs. Deuxième partie plus intéressante que la première ("Bip Bop" mon cul !). "Tomorrow" et "Dear Friend" (adressée à Lennon) clôturent l'album en laissant une impression positive.
  • 18
    Écouter

    Driving Rain (2001)

    Sortie : . Pop, soft rock, rock et pop rock. 16 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Album très moyen. Impression de négligence, de manque de soin. Deux chansons sont tout de même à sortir du lot : "From A Lover To A Friend" et "Your Loving Flame" mais rien de réellement brillant. "Lonely Road" est pas mal non plus. La plupart des chansons ont tendance à s'étirer péniblement alors qu'elles n'ont déjà plus rien à offrir au bout d'une minute, quand elles ont quelque chose à offrir. Cruel pour un type qui a bâti son empire sur l'art du blitz mélodique. "Rainse The Raindrops" n'est pas absolument mauvaise mais tient plus du défi qu'autre chose, il veut prouver qu'il peut refaire un "Helter Skelter" à l'aube des 60 piges. Raté. "Riding Into Jaipur" lorgne du côté des chansons indianisantes des sixties. "Spinning On An Axis" est dégueulasse...

    En cadeau bonux, la tarte à la crème post-apocalypse "Freedom", dont j'avais complètement oublié jusqu'à l'existence, ô période bénie.
  • 19
    Écouter

    Flowers in the Dirt (1989)

    Sortie : . Soft rock, rock, rock folk et pop rock. 13 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Franchement, je sais que c'est un des albums plutôt estimés de McCartney, mais alors, qu'est-ce que je peux le trouver chiant ce disque. Bon, "My Brave Face" et "Put It There" sont sympas, à un degré moindre "This One", mais aucune ne fait partie de mon panthéon McCartney néanmoins.
  • 20
    Écouter

    Pipes of Peace (1983)

    Sortie : . Pop, soft rock, rock et pop rock. 11 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Globalement mauvais. Production archi-dégueulasse. Molle, sirupeuse, gloubiboulguesque par moments. La chanson "Pipes Of Peace" a sûrement été conçu dans le but de punir les enfants récalcitrants. Le démon de la mièvrerie a encore frappé. Quel cauchemar ! ces rythmes martiaux sur des sons de flutiaux synthético-cheapos, l'intervention du choeur d'enfants. Au secours ! Heureusement, comme souvent avec Paul, même ses mauvais disques possèdent au moins un titre éclatant. Ici il s'agit de "Keep Under Cover". "So Bad" s'en tire plutôt pas mal également.
  • 21
    Écouter

    Press to Play (1986)

    Sortie : . Pop, rock et pop rock. 10 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    3+

    Un album qui aurait plutôt dû s'appeler "Press To Eject". C'est le pire de Paul. Tous les tics de production eighties sont reunis : le synthétisme de mauvais goût, les rythmiques en toc, le saxo érotique... Pire encore, on y trouve aucune composition d'envergure. C'est même d'une faiblesse générale caractérisée. Alors, reste t-il quelque chose à sauver dans le naufrage ? On cherche. On se force à chercher. Et à force de chercher, on doit bien avouer que "Talk More Talk" est, au final, assez accrocheur, tandis que "Footprints" et "Only Love Remains" sont plutôt acceptables. Un album qui s'inscrit pleinement dans la mode de son époque en définitive. Mais qu'est-ce que la mode ? si ce n'est ce qui se démode. Précisément. C'est bien le problème.
  • 22
    Écouter

    Pure McCartney (2016)

    Sortie : . 41 morceaux.

    Compilation de Paul McCartney

    La compilation de mes 41 morceaux préférés de McCartney en solo :

    CD1

    1. Mull Of Kintyre
    2. Dear Boy
    3. Uncle Albert/Admiral Halsey
    4. Monkberry Moon Delight
    5. The Back Seat Of My Car
    6. Another Day
    7. Calico Skies
    8. The Songs We Were Singing
    9. The World Tonight
    10. Somedays

    CD2

    1. Fine Line
    2. Too Much Rain
    3. Riding To Vanity Fair
    4. Promise To You Girl
    5. Junk
    6. Every Night
    7. Maybe I'm Amazed
    8. Band On The Run
    9. 1985
    10. Mrs Vandebilt

    CD3

    1. Here Today
    2. Wanderlust
    3. Magneto and Titanium Man
    4. Love In Song
    5. Alligator
    6. Queenie Eye
    7. Early Days
    8. Old Siam, Sir
    9. To You
    10. Ever Present Past

    CD4

    1. Warm and Beautiful
    2. Waterfalls
    3. One Of These Days
    4. My Love
    5. Dear Friend
    6. Hope Of Deliverance
    7. Golden Earth Girl
    8. Keep Under Cover
    9. From A Lover To A Friend
    10. I'm Carrying
    11. Great Day