Illustration Cinéphile (2014)

Les meilleurs films de 2014 selon blig

Avatar blig Cette liste de 76

films

par blig est une réponse au sondage Les meilleurs films de 2014

Classement très longtemps dominé par Twelve Years a Slave. Jusqu'au 01/09 et l'entrée de Locke sur la plus haute marche du podium.
Pompéi ne doit sa cinquième place qu'aux tympans que j'ai éclaté tellement je riais.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Locke (2013)

    1 h 25 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Steven Knight avec Tom Hardy, Ruth Wilson, Andrew Scott

    Dans le monde nihiliste dans lequel il évolue, Ivan vit en tentant d'exorciser son démon paternel. Surtout ce soir, à l'aube de l'accomplissement de sa carrière, une tour de Babel de béton censé déformer la nappe phréatique sous-jacente et répandre son ombre sur deux kilomètres. Plus ou moins la métaphore qu'est Ivan, un bloc rigoureux, posé et réfléchi : inébranlable serait-on tenter de croire. Mais ce soir donc, l'unique coup de couteau dans son contrat de mariage lui annonce qu'il va être père d'un enfant illégitime deux mois avant le terme. D'un coup d'un seul, il sort de son costume de bon mari, de bon père et de bon contre-maître pour endosser celui d'un autre, celui de type aliéné que ses proches et collègues ne reconnaissent pas. Il tient de sa femme qu'entre une fois et jamais il y a un monde, précisément celui qui sépare le bien du mal. Lui-même orphelin de père, il est hors de question que son rejeton combatte le même fantôme, et pour rejoindre la mère à la maternité et connaître son enfant, il est viré de son job.
    Ce soir peu importe, il n'est pas son père et il ne reproduira pas ses erreurs, il n'abandonnera pas son fils pour lui demander pardon 23 ans plus tard. Alors il fait les choses bien. Les autres appellent ça une faute. Chacun sa définition. Dans son esprit une faute ressemble d'avantage à un mauvais choix. A ce titre il 'en commet aucune. Et sur ce point Locke est un Homme, celui que son père ne fut jamais. Inébranlable comme sa tour qui finalement, grâce à son travail de fond et l'assistance d'un ami dévoué, se fera quand même.
    Tom Hardy est monstrueux, c'est une découverte pour moi. Je ne l'avais jamais entendu parler. Grogner et rouler des mécaniques je pensais que c'était tout ce qu'il savait faire. Le film repose sur ses grosses épaules, celles de l'ensemble de la distribution vocale, le scénario et la mise en scène.
  • 2
    Bande-annonce

    12 Years a Slave (2013)

    2 h 14 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Steve McQueen avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch

    Loin du pathos auquel le sujet se prêtait pourtant, le film raconte avec brutalité et lyrisme l'histoire vraie et édifiante des douze années d'esclavage de Solomon Northup, musicien yankee noir enlevé au Nord pour travailler dans les plantations du Sud. Et la démonstration de la puissance visuelle et narrative de son réalisateur Steve McQueen et du génie de son acteur fétiche Fassbender.
  • 3
    Bande-annonce

    Un homme très recherché (2014)

    A Most Wanted Man

    2 h 01 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Anton Corbijn avec Philip Seymour Hoffman, Robin Wright, Rachel McAdams

    Plus qu'un passionnant jeux de piste, par ailleurs très fluide et lisible, et qu'un état des lieux des relations internationales, le film est avant tout une brillante étude de caractère du personnage de Bachmann, interprété solidement par le regretté Philip Seymour Hoffman. L'homme est en effet complexe et aussi intelligent et charismatique en surface que pourri à l'intérieur. Mais pas d'une pourriture que l'on pourrait qualifiée d'hypocrite ou déloyale, non, d'une bien pire encore, plus pernicieuse, qu'on pourrait appeler la solitude. L'homme est excessivement seul. De filature en filature, de son bureau dans les locaux du contre espionnage ou de celui de sa planque, il supervise et chouchoute son opération comme il devrait le faire d'une femme. Sa conception de la vie privé se résume à une pauvre poubelle en guise de voiture et un appartement aussi vide que son cœur avec des mégots et des cadavres de bouteilles pour le remplir. Évidemment, le parallèle avec son interprète tout juste disparu frappe et remue. Le voir trimballer sa grosse carcasse, sa voix rauque et son visage bouffi par la drogue pour une des dernière fois a de quoi rendre très triste. Le gars était ce qui se faisait de mieux. Il avait non seulement un physique hors norme et taillé pour le métier de comédien mais également et surtout une intelligence exacerbée teinte de mélancolie qui lui permit d'interpréter absolument n'importe quel rôle en même temps qu'elle le tortura toute sa vie.
  • 4
    Bande-annonce

    Boyhood (2014)

    2 h 46 min. Sortie : . Drame.

    Film de Richard Linklater avec Ellar Coltrane, Patricia Arquette, Lorelei Linklater

  • 5
    Bande-annonce

    Pompéi (2014)

    Pompeii

    1 h 42 min. Sortie : . Action, aventure, drame, historique et romance.

    Film de Paul W. S. Anderson avec Kit Harington, Emily Browning, Kiefer Sutherland

    Écrit par Lee Batchler, Janet Scott Batchler, Julian Fellowes et Michael Robert Johnson. Il y a plus de lettres dans les noms de ces quatre-là que dans leur scénario. Le résumé de SensCritique (La ville de Pompéi vit son dernier jour sous les cendres du Vésuve. Milo, esclave, rêve du jour où il obtiendra sa liberté en devenant gladiateur.) fait allure de version intégrale du scénario. Pourquoi s'y mettre à quatre pourrait-on se demander... Bonne question quand on sait qu'un quart de cerveau lobotomisé en hypoxie aurait bâclé un truc similaire. L'histoire donc : comme Conan, Milo voit son village et sa famille massacrés par l'armée impérialiste commandée par deux zouaves zélés. Fait esclave, on le retrouve 17 ans plus tard, gros biceps et fine lame massacrer ses collègues à tour de bras dans l'arène. Repéré par un marchand d'esclave "Le Celte" est téléporté à Pompéi (Gladiator? Connais pas) où, notez l'intelligence du scénario, les deux zouaves qu'il s'est juré de déboiter se sont invités. Le grand Zouave (Sutherland), devenu sénateur, a des vues sur la fille du chef de la ville en quête d'argent pour améliorer le quotidien de ses concitoyens (ooh le gentil papa magnanime). Elle n'a d'yeux que pour cet esclave de Milo qui murmure à l'oreille des chevaux. Grand zouave s'efforcera jusqu'au bout de séparer les deux tourtereaux. Titanic? Connais pas. Évidemment il n'est pas question ici d'iceberg mais de Vésuve en éruption. Voilà pour ce qui est de l'histoire.

    Le reste navigue entre consternation et éclats de rire (l'un entrainant l'autre au bout d'un moment). C'est simple, je n'avais encore jamais vu un film aussi grandiosement homogène. Généralement dans un film, quel que soit sa qualité, il y a des moments mieux que d'autres et d'autres moins bons. Là pas du tout, l'ensemble est parfaitement merdique. Anderson arrive à tenir un niveau de débilité encore jamais atteint pendant cent cinq minutes. Même les pontes d'Asylum dans leur rêves les plus fous n'avaient imaginé une telle viande. La victoire d'Anderson est totale après un bouquet final hilarant à se claquer les zygomatiques. Des effets spéciaux pourraves dignes d'Age of Empire, aux musiques Visiteuresques (Aménoooooo....non? Non.), en passant par les esclaves romains bodybuildés et des dialogues comme rarement j'en avais entendu, rien ne m'a été épargné dans ce qui restera surement longtemps, le film le plus naze que j'aurai vu au cinéma.
  • 6
    Bande-annonce

    The Double (2014)

    1 h 33 min. Sortie : . Drame, thriller et fantastique.

    Film de Richard Ayoade avec Jesse Eisenberg, Mia Wasikowska, Wallace Shawn

  • 7
    Bande-annonce

    Noé (2014)

    Noah

    2 h 18 min. Sortie : . Aventure, drame et péplum.

    Film de Darren Aronofsky avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Ray Winstone

    Au commencement les ténèbres se firent et la pièce fut plongée dans la nuit. Dieu dit : Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. Dieu appela la lumière toile, et il appela les ténèbres salle. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut l'incipit. Puis la Genèse fut contée ; Le péché originel, Adam et Ève chassé du jardin d'Eden, Caïn tuant son frère Abel, sa lignée contre celle de son jeune frère Seth. La doctrine est belle, son exécution parfaite mais le prosélytisme guette. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce furent les cinq premières minutes et l'inquiétude gagnait. Puis Noé me fut présenté sous le jour étoilé et sa mission expliquée ; dans les profondeurs de la nuit Dieu lui révéla son dessein. La lignée de Seth sera sauvé du Déluge et avec elle les créatures innocentes. La Sainte Bible utilisée comme source d'histoire, enfin. Veilleurs, Montagne sacrée, Mathusalem, Création en directe. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce furent les quarante minutes suivantes et l'inquiétude du début avait fait place à l'admiration. Des jours, des saisons et des années. Depuis 2001, encore jamais je n'avais été à ce point subjugué par des effets spéciaux. Puis la lignée de Caïn s'invita, d'abord unanimement présentée comme inhalatrice, heureusement plus tard modérée aussi humaine et imparfaite que celle de Seth. Dieu dit : Que le sang coule, le feu brûle et l'eau recouvre le tout et qu'à la fin soit le commencement. Déluge oui, d'effets spéciaux. Le film rentre petit à petit dans le rang malgré quelques fulgurances. Dieu a parlé, Darren obéit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce furent les quarante minutes suivantes et l’admiration cédait à la déception. Puis l'eau recouvra la moitié de la toile et l'humanité qui s'y trouvait. Le fondamentalisme de Noé effraie, il s'humanise dans le mauvais sens du terme. Les visions diluviennes rappellent celles d'Anne-Louis Girodet, de Gustave Doré, de Léon Comerre et de Françis Danby. L'harmonie dans l'Arche est rompue. L'héritier de Caïn sème le doute dans l'esprit du fils de Noé et sème la mort dans l’œuvre de Dieu. Noé seul contre tous, comment interpréter les signes de Dieu et jusqu'où aller? Le huis-clos relance le film. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce furent les trente minutes suivantes et l'enthousiasme refit surface.

    Voir critique
  • 8
    Bande-annonce

    Sils Maria (2014)

    Clouds of Sils Maria

    2 h 04 min. Sortie : . Drame.

    Film de Olivier Assayas avec Juliette Binoche, Kristen Stewart, Chloë Grace Moretz

    C'est l'histoire d'une actrice quadragénaire qui rejoue la pièce qui l'a rendu célèbre autrefois. Mais contrairement à il y a 20 ans, c'est le rôle de la proie qu'elle interprète et non plus celui du chasseur, dévolu à une jeune actrice montante. C'est à Sils Maria dans les Alpes suisses qu'elle répète son texte avec son assistante. Le tout sur fond de Tyrol et d'Haendel.

    Que l'histoire se tienne à Sils Maria n'a rien à voir avec le hasard. Y séjournèrent en effet et Nietzch le combattant du néant et Mann le Décadent et Proust, à la recherche du temps perdu. Précisément ce que fait Maria dans le film au côté de Valentine son assistante. Tous ces thèmes sont brassés dans un immense fourre-tout de haute volée. Mais au-delà de la réflexion primaire et évidente sur le temps qui passe et le fossé générationnel, c'est un portrait très sombre sur le cinéma qui est peint. La futilité de la profession, faite de potins, de jalousie, de vacuité et de batailles d'égo forme le cœur du film au sein duquel les trois héroïnes du film se lance successivement la balle. Films en 3D, films de super-héros, films de science-fiction, c'est tout ce qu'il reste. Amen. C'était Babylone, c'est désormais l'empire romain et ottoman ensemble. La question de la paternité d'une œuvre est également posée. Varie-t'elle en fonction de la subjectivité qu'amène avec lui le lecteur/spectateur? Ou doit-elle être fidèle à la vision de l'auteur au moment même de son écriture? A la fin du film c'est finalement Stewart, l'assistante, qui semble avoir la réponse : disparaître n'est pas mourir et va chier.
  • 9
    Bande-annonce

    The Raid 2 (2014)

    The Raid 2: Berandal

    2 h 30 min. Sortie : . Action, policier et arts martiaux.

    Film de Gareth Evans avec Iko Uwais, Arifin Putra, Tio Pakusadewo

  • 10
    Bande-annonce

    The Spectacular Now (2013)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de James Ponsoldt avec Miles Teller, Shailene Woodley, Brie Larson

    L'histoire toute en finesse et sincérité de la rencontre amoureuse de deux âmes opposées : Sutter le soulard, fêtard, queutard et bruyant mais pourtant torturé jeune homme et Aimee la sobre, studieuse, vierge et discrète mais forte lycéenne. Tout deux partage le même problème d'indépendance, elle à cause de l'égoïsme de sa mère, lui à cause de l'ombre handicapante de son père qu'il n'a plus vu depuis son enfance. Les prestations des deux jeunes acteurs Shailene Woodley et Miles Teller sont formidables.
  • 11
    Bande-annonce

    Les Combattants (2014)

    1 h 38 min. Sortie : . Romance et comédie romantique.

    Film de Thomas Cailley avec Adèle Haenel, Kevin Azaïs, Antoine Laurent

    Lac de Maubuisson, Maubuisson, route de Lacanau, Lacanau, route de Lacanau, Maubuisson, traversée des Landes, Labenne, Tarnos, Pyrénées Atlantique. Enfin un bon film dans le coin. Coin-coin, canard, Landes, Magret au pinard, Confit aux champis, Foie Gras. Le plus beau pays du monde.

    Madeleine sait. La fin du monde approche et il faut se préparer. Les paras, ils sont sympas, mais ils sont teubés. GRENAAADES!! Bear Grylls n'est pas mieux. Il pionce dans la carcasse d'un chameau. Avant il faut savoir que, pris par la soif, il l'étanche à partir des sels de l'animal qu'il broie entre ses deux mains. Il en fait tomber dans sa bouche. Il dégueule. Il survit. A quoi? On sait pas.

    L'été dans les Landes et le Sud de la Gironde c'est vigilance incendie, la moindre étincelle, le moindre mégot et des hectares de forêts de pins s'embrasent. Mais, sous le tapis de gravas, de braise et de cendres, la nature renaît. C'est la résilience. Comme lorsque Madeleine et Arnaud s'embrassent. Survivre c'est vivre seul. Vivre c'est survivre à deux.
  • 12
    Bande-annonce

    Edge of Tomorrow (2014)

    1 h 53 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Doug Liman avec Tom Cruise, Emily Blunt, Brendan Gleeson

  • 13
    Bande-annonce

    Enemy (2014)

    1 h 31 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Denis Villeneuve avec Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon

    Compliqué de faire une critique à chaud étant donné que jusqu'aux dernières minutes j'étais convaincu d'avoir vu un petit film malin réalisé par un bon cinéaste rusé. C'était sans compté les cinq dernières minutes qui, outre me plonger dans une profonde incompréhension, on fait remonter des abîmes de ma mémoire deux, trois indices que j'avais perçu malgré moi. Je parle de la photographie déchirée de l'un retrouvée intacte chez l'autre, de la paire de solaires achetées par l'un et retrouvées chez l'autre... Le film casse-tête par excellence. Le genre de film qui d'emblée attire pas sympathie.
    Pour parler de la forme, puisque le fond m'a laissé pantois, il n'y a pas grands reproches à faire, Gyllenhaal est très bon, Gadon est bonnarde, le climax bien amené et le tout est baigné dans une atmosphère anxiogène presque dystopique et, à la bonne heure, Denis sait se servir d'un filtre.
  • 14
    Bande-annonce

    La Planète des singes : L'Affrontement (2014)

    Dawn of the Planet of the Apes

    2 h 10 min. Sortie : . Action, drame, science-fiction et thriller.

    Film de Matt Reeves avec Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman

    - Ahhhhaaaahhahaoouuuuuuhhuh auoiuuuhhh ouuuuuhhhhh waaaaaaaah!!!!
    - Hou-hou? ahouuhuhuhhhouuuuu!
    - Father WaaAAAAAAAh!!!
    - Ouuuuuuhh aaauouuhhhh bbbooooo

    Filez un oscar à Serkis merde.
  • 15
    Bande-annonce

    RoboCop (2014)

    2 h 01 min. Sortie : . Action, policier, science-fiction et thriller.

    Film de José Padilha avec Joel Kinnaman, Gary Oldman, Michael Keaton

    Depuis le premier film de 1987, le look du "50% homme, 50% machine, 100% flic" a bien évolué. Il ressemble aujourd'hui d'avantage à Batman qu'à la machine à laver de Verhoeven (c'est normal tant les moyens que la mode ont évolué en 27 ans). L'esthétique mise de côté, le film est bien plus riche que je ne l'aurai imaginé. Pire, il m'a carrément mis mal à l'aise deux heures durant. J'ai vécu l'expérience que Brandon (fils de) Cronenbreg visait dans son premier (et espérons dernier) film Antiviral. Là où la dichotomie entre le biologique et la machine était très marquée dans l'original (faute de moyen sans doute), elle est totalement effacée voire inexistante dans celui-là. La séquence dans laquelle Murphy se découvre débarrassé de sa combinaison est effroyable. J'en ai eu le souffle coupé. Le film va encore plus loin lorsque les toubibs gèrent la partie biologique de Murphy comme de la mécanique (tiens, virons lui sa dopamine et sa noradrénaline) et l'éteignent pour ne laisser place qu'à la machine.
    A côté de ça, l'action est rondement menée (pas maladroit Padilha) et diablement efficace. Malheureusement, la critique de la société, moins corrosive que chez Verhoeven, n'est pas des plus fine et ne repose que sur les épaules du terrible Samuel L.Jackson et de son émission patriotique et partisane caricaturale. Match nul entre l'original et le remake en ce qui me concerne donc.
  • 16
    Bande-annonce

    Et (beaucoup) plus si affinités (2014)

    What If

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie romantique et drame.

    Film de Michael Dowse avec Daniel Radcliffe, Zoe Kazan, Megan Park

    Recette:

    - Prenez un pauvre bougre cocufié qui ne crois plus en l'amour depuis son cocufiage, donc, et le divorce de ses parents.
    - Prenez une charmante jeune fille, ni trop belle, ni trop moche, avec une frange et collez lui un look et un job de hipster.
    - Mettez qu'elle sorte depuis cinq ans avec un gentil et futur grand avocat des Nations Unies et que sa frangine soit une petite bombe.
    - Ajoutez un meilleur ami au pauvre bougre un peu bourrin, farceur, à l'aise avec les filles et jamais à court de conseils à la con.
    - Traitez du sujet éculé de l'amitié homme/femme et de ses possibilités conjugales.
    - Opérez quelques scènes marquantes pour démarquer votre romcom du tas : par exemple un bain de minuit à poil (déjà fait? Sans doute, pas grave), une planque sur le toit d'une maison (déjà fait? Sans doute pas grave).
    - Faites progressivement monter la tension sexuelle entre nos deux tourtereaux.
    - Saupoudrez de dialogues "frais" et "décalés" à base de "si je sautes tu crois que je meurs ou que je reste paralysés jusqu'à la fin de mes jours?" ou encore "la franchise (presque) absolue c'est le secret d'une relation durable".
    - Mélangez bien.
    - Trente minutes à 180°C (Thermostat 6, j'ai oublié de dire qu'il fallait préchauffer le four).
    - Sucrez (éviter de vider le pot de "Love" et de "Forever").

    Vous obtenez une comédie romantique pas désagréable, à déguster à deux, et qui rentre parfaitement dans le moule. Bon ap'.
  • 17
    Bande-annonce

    Hercule (2014)

    Hercules

    1 h 38 min. Sortie : . Action, aventure, fantasy et péplum.

    Film de Brett Ratner avec Dwayne Johnson, Ian McShane, Rufus Sewell

    Dwayne combat l'Hydre, le Lion, nettoie les écuries, ramène le sanglier et les pommes d'or.
    Quand la légende dépasse la réalité, alors on publie la légende.
    En fait Dwayne a dégommé des abrutis déguisé en serpent, à assommé un chat, a passé un coup de balais dans son salon et à acheté un cageot de pommes.
    Le concept est sympa et je m'étonne de le trouver dans un film de ce calibre et surtout flanqué Brett Ratner.
    Le reste est hélas aussi débile que bouffer des protéines sept fois par jour pour peser 140 kg.
    Heureusement c'est Dawyne. Donc d'emblée c'est plus trois points.
    Et comme le film est quand même très honnête c'est une bonne note pour un film qui ne se prend jamais au sérieux et qui est souvent très drôle.
  • 18
    Bande-annonce

    Interstellar (2014)

    2 h 49 min. Sortie : . Aventure, science-fiction et drame.

    Film de Christopher Nolan avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Jessica Chastain

    ··−· ·· ·−·· − ·−· · ·−−·− ··· ·−−· −−− ·· ·−·· · ·−· ··· · −· −·· −−− −− −− ·− −−· ··−·· ·−·−·− ·− ··· ··− −··· ·· −−·− ··− · ·−·· −−·− ··− · ··· −·· ··−·· −−· ·− − ··· ··· ··− ·· − · ·−−·− ·−−· ·−· −−− ·−−− · −·−· − ·· −−− −· ·−·−·− ·−·· · −·−· − · ··− ·−· ·− ···− · ·−· − ·· ·−·−·−
    ··−· ·· ·−·· − ·−· · ·−−·− ··· ·−−· −−− ·· ·−·· · ·−· ··· · −· −·· −−− −− −− ·− −−· ··−·· ·−·−·− ·− ··· ··− −··· ·· −−·− ··− · ·−·· −−·− ··− · ··· −·· ··−·· −−· ·− − ··· ··· ··− ·· − · ·−−·− ·−−· ·−· −−− ·−−− · −·−· − ·· −−− −· ·−·−·− ·−·· · −·−· − · ··− ·−· ·− ···− · ·−· − ·· ·−·−·−
    ··−· ·· ·−·· − ·−· · ·−−·− ··· ·−−· −−− ·· ·−·· · ·−· ··· · −· −·· −−− −− −− ·− −−· ··−·· ·−·−·− ·− ··· ··− −··· ·· −−·− ··− · ·−·· −−·− ··− · ··· −·· ··−·· −−· ·− − ··· ··· ··− ·· − · ·−−·− ·−−· ·−· −−− ·−−− · −·−· − ·· −−− −· ·−·−·− ·−·· · −·−· − · ··− ·−· ·− ···− · ·−· − ·· ·−·−·−

    Grossièrement, si je devais résumer le film en une phrase je dirai que si Nolan ne s'en tire pas trop mal dans une première moitié somme toute assez sobre et solide, il se vautre en revanche, passée l'expérience de la relativité sur la planète océanique (là encore mal exploitée), dans les grandes largeurs. La faute a une surenchère d'effets dramatiques prévisibles (la clé du film est d'ailleurs décelable, sinon tout de suite par l'intuition, du moins lors d'un speech dans l'espace), un gros problème de rythme et de montage et une volonté scénaristique trop démonstrative (combien de dialogues, combien de schémas sur des ardoises ou de dessins sur des bouts de papier pour bien nous expliquer où ils sont et ce qu'ils vont faire?), et aussi insupportable que paradoxale (aussi didactique soit-il on ne comprend pas un traitre mot de certains ligne de dialogue). Enfin, sa tentative de transcender le genre de la science fiction (c'est son truc à Nolan ça, vouloir à tout prix la victoire par K.O), si elle est louable par son ambition, son lyrisme et sa générosité (l'amour comme variable ultime des lois de l'univers), est en revanche un vrai désastre cinématographique. Décevant. On aimera donc d'avantage le film qu'il aurait pu être que le film qu'il est. Aussi, si le choix vous était donné de voir ou Interstellar ou 2001 : L'Odyssée de l'Espace, n'hésitez pas une seconde et choisissez le second. En 2014, l'Audi Kubrick est toujours plus puissante que l'Espace Nolan...
  • 19
    Bande-annonce

    Albert à l'ouest (2014)

    A Million Ways to Die in the West

    1 h 56 min. Sortie : . Comédie et western.

    Film de Seth MacFarlane avec Seth MacFarlane, Charlize Theron, Amanda Seyfried

  • 20
    Bande-annonce

    Her (2013)

    2 h 06 min. Sortie : . Drame, romance et science-fiction.

    Film de Spike Jonze avec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams

    Dans un futur proche un homme et un ordinateur peuvent sortir ensemble dans l’indifférence générale. Les futurs proches commencent vraiment à me dailler. Ils dédouanent les scénaristes de trop se creuser les méninges. Car si son idée de départ vaut son pesant de dragibus, on ne peut pas dire que Jonze, oscarisé je le rappelle (je dis ça à ceux qui lisent mieux le noir et blanc que le bleu-schtroumpfs rose-tagada), se soit trop foulé pour nous surprendre puisqu'il ne dit finalement rien de plus qu'une vulgaire love story des plus conventionnelles. Ce qui distingue celle-ci des autres, c'est le joli papier qui l'emballe. La photographie est parfaite et j'aime beaucoup le look estival du Los Angeles du futur bien que les gens s'habillent tous chez Tati... M'enfin, Haribot semble avoir racheter Ikea alors.... Le casting lui fini de refermer l'emballage. Sur ce coup Phoenix est quasiment seul pour le faire (aurait-on enfin compris en haut lieu que le meilleur moyen de faire jouer un macrophage comme lui était de le faire jouer seul?). Physiquement du moins, la voix suave et diablement libidineuse de Scarlett l'accompagnant en permanence (aurait-on enfin compris en haut lieu que le meilleur moyen de faire jouer une tête à claque était de la faire sortir du champ visuel?). Mon tout est une célèbre confiserie tout molle ponctuée, je le reconnais volontiers malgré la platitude du propos, par quelques bonnes réflexions sur l'amour et le couple et surtout par la meilleure performance à ce jour de Scarlett Johansson, quoique j'aurai préféré une inconnue à sa place. Le tour de force aurait alors peut-être pu avoir lieu : Théodore ne sait pas à qui appartient cette voix mais le spectateur lui le sait très bien et quoi de plus difficile, vous en conviendrez, pour un homme de tomber amoureux de Scarlett (gros biais à l'ambition du film quand même).
  • 21
    Bande-annonce

    Fury (2014)

    2 h 14 min. Sortie : . Action, drame et guerre.

    Film de David Ayer avec Brad Pitt, Logan Lerman, Shia LaBeouf

    Si Ayer excelle dans les séquences de violences pures et le réalisme des combats, il pèche en revanche lourdement dans les scènes de paix, tombe à plusieurs reprises dans le grotesque, verse dans une démonstration de l'horreur de la guerre assez navrante pour un film de cet acabit et nous gratifie en prime d'un discours prosélytique de mauvais aloi. Mais outre la marque de son réalisateur, le film est parcourue par celle de son producteur-interprète principal tout puissant. Alors qu'il avait débuté sa carrière avec des choix de films plutôt originaux et audacieux (Seven, Fight Club, Les douze singes) mais fondamentalement ancré dans les années 90, et qu'il était déjà tombé une première fois dans la facilité du cinéma des années 2000 avec d'Ocean's Eleven et ses suites (entre autres), le voilà parti sur un sentier encore plus méprisable que le précédent, et toujours dans la mouvance du moment : celui du cinéma américain un brin révisionniste, sentencieusement humaniste et assurément agaçant. Brad Pitt est un mec qui, faute de convictions profondes dans un certain type de cinéma, aura toujours mené sa barque dans le sens du vent. C'est une preuve d'intelligence, mais aussi un aveux d'impuissance. Si bien que jusqu'à présent il n'aura jamais su m'étonner d'une quelconque façon que ce soit en tant qu'acteur que producteur. Non plus qu'il n'aura jamais su se dépêtrer de son image de beau gosse amoureux du genre humain. Dans Fury c'est bien simple : âme meurtrie par trois longues années passée au front, dos entièrement calciné, épaule en sang, buffet troué à trois reprises, et corps explosé par deux Stielhandgranate 24, jamais il n'aura décoiffé sa superbe coupe de mannequin/joueur de foot ni quitté son costume de bon samaritain humaniste.
  • 22
    Bande-annonce

    Hippocrate (2014)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, Reda Kateb, Jacques Gamblin

    La première demi-heure est une accumulation insupportable de clichés sur l'internat. Je passe parce que ce n'est pas très intéressant à lister et que j'imagine aisément que c'était un passage obligé pour la production.. Mais quand même, Lacoste qui rate sa ponction lombaire après trois années d'externats.. Faut pas charrier, les D3 les font déjà les yeux fermés (et si je ne dis pas de bêtises j'en ai même fait une en D1, alors)... Bon. De toute manière, pour tout l'or du monde, je ne me ferai ausculter par cette olibrius narcoleptique. 9/6 qu'il a comme tension. Sans blague.
    Passer cette première demi-heure, le film devient enfin intéressant. La comparaison entre l'épisode de House qui passe sur les posts de l'hôpital et la réalité du quotidien dans le service de médecine interne de Raymond Poincaré est très bonne. La question de la fin de vie est soulevée intelligemment. C'est là que le film est très crédible. Et notamment sur les tensions qui peuvent exister entre les services (la réa et l'interne ici) et l'animosité entre internes que la fatigue fait naître.
    Malheureusement les dix dernières minutes sont bâclées, il faut bien le dire. La question de la gestion des hôpitaux est évidemment importante et d'actualité mais elle est pliée en 2 minutes chrono. Bon... Et l'APHP, si elle est plus frappé dans certains secteur, n'est pas non plus la plus à peindre.
    Bref film moyen avec un acteur qui n'a de crédible... que le nom.
  • 23
    Bande-annonce

    Les Gardiens de la galaxie (2014)

    Guardians of the Galaxy

    2 h 02 min. Sortie : . Action, aventure, science-fiction et comédie.

    Film de James Gunn avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista

    Un bon Marvel tous les 10 films.
    Profitons-en on est parti sur une nouvelle giclée de 10.
  • 24
    Bande-annonce

    La Grande Aventure LEGO (2014)

    The LEGO Movie

    1 h 40 min. Sortie : . Animation, action et comédie.

    Long-métrage d'animation de Phil Lord et Christopher Miller avec Chris Pratt, Elizabeth Banks, Will Arnett

    Des briques 2x2, des plaques 4x6, des bonhommes et des armes LEGO j'en ai tritouillé un paquet et pendant des heures jusqu'à m'en retourner les ongles. Visiblement c'est également le cas des deux réalisateurs Lord et Miller puisqu'ils glissent dans leur film deux-trois détails que seuls les amateurs peuvent apprécier (notamment l'étirement du dos d'Emmet en extension à 90°). Les cents minutes du film regorgent de petites trouvailles succulentes (la chanson de Batman, je précise que j'ai eu l'opportunité de voir le film en VO), sont menées tambour battant (trop peut-être, frisant quelques fois l'overdose), sont très drôles et doublées d'une réflexion sur l'imagination et la créativité, bien que convenues, de bon aloi.
  • 25
    Bande-annonce

    John Wick (2014)

    1 h 41 min. Sortie : . Action, thriller et policier.

    Film de Chad Stahelski et David Leitch avec Keanu Reeves, Willem Dafoe, Michael Nyqvist

    - Pourquooooii? Pourquooiii? Un chien si petit, si mignon...

    "Booumm Booummm, PAAAAff! Ouuuuntcchhaa dans ta face, Pan Pan Pan! Tacatacatacta!"
    - Cinq morts. Lave moi ça Freddy, t'es gentil.

    "Ounntchaa! Pif Paf Chllaaaaaak! Prends toi ça dans la gueule! Bimm! Bamm! Pan! Pan!"
    - Une dans le bide, une dans le cœur et une dans la tronche, pour être sûr.

    "Tacatacatacatacatac!"
    - Quinze morts. Lave moi ça Freddy tu veux?
    - Hey John tu reprends du service?
    - Ounntcchaa dans ta face, il était pas mort celui-là! Oé Freddy je suis de retour. Ma femme m'avait offert un petit chien trop mignon avant de mourir. Dis t'as pas le numéro de Ramsay Snow?

    "PAAaaaaff! Pim! Paam! Boouuum! Pan Pan Pan Ounntcchhaaa dans ta face! Tacatacatacatacataca! Tcchii.. Pourrr!!! Tcchiii... POuuuurr! Tacatacatacatacatacata! Paff bimm pouff!"
    - Soixante seize morts. Lave moi ça Freddy s'il te plait, t'auras une pièce en chocolat.
    - J'adore ça le chocolat.
    - Dis à Osborn et à John Basil/Lieutenant Daniels/Matthew Abaddon/Phillip Broyles d'arrêter de m'appeler quand je mets des tatanes? Ouunnntcchaa dans ta face, il sort d'où celui-là?! Soixante dix sept.

    "Bimm Baammm!! Pan Pan Pan Pan tacatacatacatacatacat Tchaaaak Tccchiii--Pourrr! Wazzaa! Paaf, Chlaaacck! Prends toi ça dans la trogne Schlingue! Paaaff Pan Pan Pan Pan PAn!!"
    - Bon beh voilà cent tout rond! Freddy, tu...

    - Néo? Néo?! Wake up Néo..
    - Hein? Qui c'est qui me parle?
    - The Matrix has you Néo...
    - Eh! T'es qui toi? Tu veux gouter de la semelle dans la gueule?
    - Follow the white rabbit Néo...
    - Ounnntcchhaaa si je te trouves!
    - Knock Knock Néo... Désolé Trinity, il est toujours perdu dans la matrice..
    - Il faut continuer Morpheus, on peut encore le ramener..
    - Ça fait quinze ans maintenant Trinity.. "Ounntchhhaaaak tu l'as pas vu venir celui-là! Hey Freddy! Ça fait cent un, trouves m'en 99 autres, je fais que des chiffres ronds".. Il est temps de le débrancher..

    "Ounntcchaaak dans ta face! tacatacatacatacatacataca! Bimm baamm Boouumm! Pan Pan pan! TCcchiii Pourrr.... Pcchiii Pouurrrr!! Paaaff! chlaaak!, Crriiiiisisss!"
    - Hey Freddy qu'est ce tu penses de ma "Segalisation"?
    - Pas mal, y'a du potentiel.. Au fait pourquoi tu les as tous butés?
    ...
    ...

    - Je voulais un bouledogue Freddy...
  • 26
    Bande-annonce

    White Bird (2014)

    White Bird in a Blizzard

    1 h 31 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Gregg Araki avec Shailene Woodley, Eva Green, Christopher Meloni

    C'est mon premier film d'Araki et je suis déçu. Il rejoint ce mois-ci Fincher (pour Gone Girl) et, dans une moindre mesure, Dolan (pour Mommy) dans la catégorie "scénario à fort potentiel mais traité par-dessus la jambe". Vouloir parler du couple à travers le deuil et le regard d'une adolescente de 17 ans est une très bonne idée. Même si le sujet du couple pavillonnaire toute de frustration contenue et de la femme au foyer qui pète les plombs a déjà était bien était défrichée par "Desperate Housewives" et "American Beauty", il reste néanmoins intéressant à traiter d'un autre point de vue que celui des adultes et, de surcroît, d'y incorporer en filigrane une étude sur le deuil. Malheureusement tout sonne étrangement faux, tout semble fait de toc : la maison familiale profondément ennuyeuse et impersonnelle et filmée comme le décor d'une sitcom (pièce A : le sous-sol, pièce B : la cuisine, pièce C : la chambre), la réaction totalement grotesque et incrédule de Kat quant à la disparition de sa mère, l'étalage de clichés (les deux meilleurs amis, la relation avec le flic de 40 ans, la romcom avec le boy-next-door)... Mais le film à les qualités de ses défauts. Faute de mise en scène ou volonté du réalisateur, il se dégage de cet artificialité formelle et du surjeu de Green (ses apparitions sont comme fantomatiques) et de Meloni (que je n'attendais pas dans ce registre) une atmosphère angoissante et presque fantasmagorique indéniable. Pourtant on ne pourra pas ignorer les ficelles énormes de la mise en scène et la révélation finale en forme de pétard mouillé. Une fin d'ailleurs qui comporte une légère incohérence : alors qu'on y apprend (bien qu'on s'en doute quelques minutes avant) que le père est en fait un homosexuel refoulé, on a du mal à comprendre ce qu'il foutait quand, se tirant tranquillement la nouille dans sa cave, il avait un magasine pornographique hétérosexuel dans les mains... Il était en pleine de séance de frustration? Il s'auto-frustrait volontairement? Bref. Sinon Shailene Woodley est, encore une fois, convaincante dans le rôle de l'adolescente malchanceuse. C'est la quatrième fois cette année (The spectacular now, Divergente, The Fault in Our Stars et celui-ci). A ce rythme elle représentera bientôt à elle seule tout un pan de la culture mainstream d'hollywood : celui du chiale ou crève.
  • 27
    Bande-annonce

    The Two Faces of January (2014)

    1 h 36 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Hossein Amini avec Kirsten Dunst, Viggo Mortensen, Oscar Isaac

  • 28
    Bande-annonce

    Captain America : Le Soldat de l'hiver (2014)

    Captain America : The Winter Soldier

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Anthony Russo et Joe Russo avec Chris Evans, Scarlett Johansson, Sebastian Stan

    Le super-héros le plus lisse de la bande des Avengers reprend du service et affronte à nouveau ces diables de l'HYDRA. Des trois bodybuildeurs qui ont droit à leur film, Captain America est sans doute celui qui vend le moins de rêves. Pas à cause de son physique, non il s'habille lui aussi avec du 8 ans, mais parce qu'il n'a finalement ni les pouvoirs divins de Thor, ni la gouaille et la désinvolture de Tony Stark aka Iron Man. Et ça les scénaristes l'ont visiblement bien compris puisque d'une part ils tentent (je dis bien TENTENT) de nous le rendre plus humain et torturé (le mec fait un blocage sur son passé, son meilleur ami mort lui manque et il n'a eu aucune aventure amoureuse depuis sa chérie, aujourd'hui âgé d'au moins 90 ans et frappé par Alzheimer) et d'autre part parce qu'ils lui collent Black Widow (Scarlett Johansson), Nick Fury (Samuel L. Jackson) et un homme-faucon dans les pattes pour compenser son manque criant de charisme (alors que Evans, lui, n'en manque pas). Au final si le film remplit correctement sa part du marché, malgré quelques longueurs et une histoire assez abracadabrante, on peut se demander si l'absence d'Iron Man (je précise que c'est celui que j'aime le moins, mais bon là il aurait clairement pu se sentir concerné par les évènements) ou de Thor (et réciproquement dans leurs films respectifs) ne vient pas mettre du plomb dans l'aile de la cohérence scénaristique voulue par Marvel.
    A noter la présence de Robert Redford et la bonne performance, mutique et aphone, de Sebastian Stan.
  • 29
    Bande-annonce

    Transcendance (2014)

    Transcendence

    1 h 59 min. Sortie : . Drame, science-fiction et thriller.

    Film de Wally Pfister avec Johnny Depp, Rebecca Hall, Paul Bettany

    Game over.
    Un très bon film raté.
    Pour yhi donc qui me rappelle à ma promesse. Mon 7 c'est pour le pitch vertigineux d'un homme qui meurt, transfert son âme hors de son corps, devient une interface internet, recrée une enveloppe charnelle et l'habite à nouveau. Ou comment Johnny Depp brave la mort et saisi l'immortalité.
  • 30
    Bande-annonce

    Black Coal (2014)

    Bai Ri Yan Huo

    1 h 50 min. Sortie : . Drame, policier et film noir.

    Film de Diao Yi'nan avec Liao Fan, Gwei Lun-mei, Wang Xuebing