Illustration Cinéma français (2018)

Les meilleurs films français de 2018 selon Kantain Le Krnet

Avatar Kantain Le Krnet Cette liste de 28

films

par Kantain Le Krnet est une réponse au sondage Les meilleurs films français de 2018
Vous aussi, participez au sondage !
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
    Bande-annonce

    Le Grand Bain (2018)

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Gilles Lellouche avec Guillaume Canet, Mathieu Amalric, Virginie Efira

    Séances de cinéma (1 salle)
    Peignant l'humain dans ce qu'il a de plus beau, commençant par le grand pour mieux nous conter le petit, Le Grand Bain est un film générationnel, un portrait sensible empli de justesse et d'émotion, qui fait beaucoup plus penser à un film de Claude Sautet qu'à The Full Monty. Le mot est lâché, et l'histoire je ne veux pas qu'elle s'arrête, car j'irais replonger dans Le Grand Bain dès qu'il sera à l'affiche.

    Histoire de nager encore un peu avec eux, on est si bien dans ce Grand Bain.
  • 2
    Bande-annonce

    Mademoiselle de Joncquières (2018)

    1 h 49 min. Sortie : . Drame.

    Film de Emmanuel Mouret avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz

    Mouret synthétise ici tout son cinéma centré sur la badinage amoureux ; enfermé dans cette époque, ces mots de Diderot et ces costumes, le cinéaste semble plus en forme que jamais, délivrant un conte cruel sur les sentiments. Maîtrisé de bout en bout, le cinéaste filme ses dialogues comme une joute verbale qui ne prendra fin qu'à la dernière scène, porté par deux interprètes magistraux.
  • 3
    Bande-annonce

    Au poste ! (2018)

    1 h 13 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Quentin Dupieux avec Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Marc Fraize

    Après l'impressionnant Réalité qui s'annonçait comme la fin d'un cycle pour Dupieux, Au Poste! marque le retour en France du réalisateur pour un film, qui, au premier abord, s'avère moins déroutant que ses prédécesseurs.

    Si l'exercice du huis clos empli de références clins d’œils à notre cinéma hexagonal est un emballage, Dupieux poursuit pourtant dans la veine de son projet précédent. Si son absurde se teinte désormais de banal et Au Poste! demeure plus modeste que son prédécesseur, il n'en demeure pas moins aussi abouti dans sa déconstruction totale du réel.

    Le dialogue millimétré sert de fil conducteur pour une histoire à priori banale qui part en déroute perpétuelle. Dès qu'il le peut, Dupieux étale sa maîtrise et fait exploser les codes de narration et de cinéma en déjouant ainsi les attentes du spectateur.

    Plus maîtrisé, plus modeste et beaucoup plus ancré dans le réel, Au Poste! se joue de son emballage et du spectateur, tout en étant le film le plus accessible d'un Dupieux maîtrisant parfaitement son art. Au top.
  • 4
    Bande-annonce

    Les Frères Sisters (2018)

    The Sisters Brothers

    1 h 57 min. Sortie : . Western.

    Film de Jacques Audiard avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal

    Séances de cinéma (1 salle)
    Audiard s'ouvre et signe un film sur la fraternité. Des ténèbres jusqu'à la lumière, de ses utopies jusque dans ses mensonges, elle est belle, forte attachante, car portée par des acteurs magistraux. Malgré quelques longueurs le film est fort et beau, à l'image de ses deux frères, assassins perdus sur leur chevaux.
  • 5
    Bande-annonce

    Pupille (2018)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame.

    Film de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Elodie Bouchez

    Séances de cinéma (5 salles)
    Après son inabouti premier film Elle l'adore qui mettait déjà en scène les formidables Sandrine Kiberlain, Olivia Côte et sa mère Miou-Miou, Jeanne Herry revient dans une veine plus naturaliste en abordant l'adoption avec le formidable Pupille.

    Avec un tel sujet il aurait été facile de forcer le trait, d'enrober le tout de sucre et de violons, et c'est pour cela qu'il faut saluer le formidable travail de Jeanne Herry qui a su manier un équilibre entre sensibilité et lumière, en gardant la distance nécessaire pour observer de près des interprètes tous fabuleux.

    Autour de cette naissance, de cette vie qui jaillit, c'est plusieurs destins qui s'agitent, tous dessinés avec justesse et un naturel parfois désarçonnant. Ainsi, Pupille semble parfois porté par une certaine grâce tant son observation de l'intime est fine, travaillée et subtilement dosée.

    Tout ce petit système qui se met en route est ainsi illustré par des vies qui s'entrecroisent, toutes ces petites mains, ces oreilles, ces bras qui mèneront ce petit Pupille jusqu'au bras d'une mère. Chaque petit détail devient ainsi immense tant l'affaire est menée avec un parfait dosage et une profonde humanité.

    Après le Grand Bain, Gilles Lellouche continue d'étonner et rend ainsi hommage à tous ces gens dont le travail pour eux ordinaire confine à l'exceptionnel tant l'impact est lourd. Toutes ces vies qui s'agitent pour qu'une seule voit la lumière. Toutes ces petites choses pour que Pupille devienne grand, à moins qu'il ne le soit déjà.
  • 6
    Bande-annonce

    L'Apparition (2018)

    2 h 20 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Giannoli avec Vincent Lindon, Anatole Taubman, Galatea Bellugi

    Giannoli filme l'Apparition dans un film sobre, emmené par ses envolées de cordes lyriques et sombres. Lindon y est effacé, un enquêteur efficace soudain troublé par l'invisible. Sobre, superbement documenté, le film est passionnant et réussi de bout en bout.
  • 7
    Bande-annonce

    Le Monde est à toi (2018)

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie et gangster.

    Film de Romain Gavras avec Karim Leklou, Isabelle Adjani, Vincent Cassel

    Gavras signe une comédie douce et colorée, qui verse dans la mélancolie. Doté d'une galerie de personnages géniales, le film est une peinture apaisée d'une voyoucratie qui se cherche un paradis simple, loin des abus et du clinquant.
  • 8
    Bande-annonce

    Jusqu'à la garde (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Legrand avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria

    Séances de cinéma (3 salles)
  • 9
    Bande-annonce

    Le Jeu (2018)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame.

    Film de Fred Cavayé avec Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt

    Mené par des interprètes tous parfaitement dirigés, dont le trop rare Vincent Elbaz (déjà à l'affiche cette année du surprenant Je ne suis pas un homme facile), chacun arrive à tirer son épingle de ce Jeu pour livrer un divertissement millimétré mais pas calibré, qui se place à mes yeux, et à ma grande surprise comme l'un des meilleurs films français de cette année. Moderne, tendu et efficace, Le Jeu nous prend avec lui, et nous le dit, nous le crie ; Vivons heureux, vivons cachés.
  • 10
    Bande-annonce

    En liberté ! (2018)

    1 h 48 min. Sortie : . Comédie et policier.

    Film de Pierre Salvadori avec Adèle Haenel, Pio Marmaï, Damien Bonnard

    Comédie noire et absurde sur la culpabilité et la mort, En liberté cultive son décalage avec un manque de dosage, se perdant entre longueurs et redites.

    Il n'en reste pas moins à l'image de son titre, frais, poétique et libre. En liberté! est la preuve que Salvadori reste dans la place sur le terrain de la comédie française, sachant s'entourer de la fine fleur actuelle et sachant donner de l'air et du neuf à sa filmographie.
  • 11
    Bande-annonce

    En guerre (2018)

    1 h 53 min. Sortie : . Drame.

    Film de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon, Mélanie Rover, Jacques Borderie

    Stéphane Brizé retrouve Vincent Lindon pour un projet similaire à La Loi du Marché. Il s'inspire en effet des images des grévistes d'Air France qui avaient arrachés les chemises des responsables, et l'avait alors poussé avec Lindon à se demander ce qui les avaient amenés jusqu'à cette perte de sang-froid.

    Si le film emporte par la qualité de son approche, tant dans sa documentation précise et son portrait de la lutte, la sacralisation de son acteur enlève un peu de cette authenticité, mettant la lumière sur la performance de l'acteur, pourtant parfait en employé effacé dans leur précédente collaboration. Sa posture trop importante pénalise le film, qui n'en demeure pas moins glaçant et terrifiant, dans une mécanique huilée vers de sombre desseins, d'une guerre perdue d'avance se déroulant sous nos fenêtres.
  • 12
    Bande-annonce

    Un amour impossible (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Drame.

    Film de Catherine Corsini avec Virginie Efira, Niels Schneider, Jehnny Beth

    Séances de cinéma (1 salle)
    Porté par un trio d'acteurs très justes et malgré une fin trop longue, un drame en forme de déclaration d'amour maternelle dur et sensible. Et le portrait en miroir de deux femmes détruites qui auront su garder la force d'avancer.
  • 13
    Bande-annonce

    Guy (2018)

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Alex Lutz avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot

    Malgré ses quelques longueurs, Guy est un film épatant sur un homme pour qui le temps présent est un pays inconnu. Un dinosaure au milieu des écrans et d'une époque qui n'est plus, et le portrait d'un chanteur de variété d'une étonnante justesse.

    En abordant la vieillesse, la cruauté d'une population qui le voit comme un ringard, Guy n'est que modeste dans son procédé de faux documentaire tant il ratisse large sur ses thèmes abordés. L'impressionnante performance d'Alex Lutz y est évidemment pour quelque chose. Sincère, juste et souvent touchant, Guy est une réussite.
  • 14
    Bande-annonce

    Sauver ou périr (2018)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame.

    Film de Frédéric Tellier avec Pierre Niney, Anaïs Demoustier, Vincent Rottiers

    Délaissant l’héroïsme pour aborder la reconstruction lente et douloureuse, Sauver ou Périr, malgré ses intentions parfois appuyées, demeure d'une justesse bouleversante. Dur chemin que celui vers la lumière pour un homme qui a perdu ce qui faisait son identité, porté par deux fabuleux interprètes.
  • 15
    Bande-annonce

    Je ne suis pas un homme facile (2018)

    1 h 38 min. Sortie : .

    Film de Eléonore Pourriat avec Vincent Elbaz, Moon Dailly, Marie-Sophie Ferdane

    Netflix surprend encore en sortant de son catalogue un film français au sujet actuel et porté par un superbe casting. D'abord le trop rare Vincent Elbaz, la très drôle Blanche Gardin, et le reste d'un casting aussi convaincants que l'est cette vision d'un mâle alpha tombant dans une société où les rôles sont inversés.
    N'en faisant jamais trop, la réalisatrice redistribue avec finesse les comportements, les paroles, sans forcer le trait, et son tableau fonctionne à merveille. L'histoire d'amour centrale n'est jamais sucrée tant le contexte semble sombre pour les deux côtés, à l'image de deux personnages séparés par leur sexe mais réunis par leur forte personnalité.
    Jolie découverte, à partager et à diffuser, cette comédie douce/amère sur l'égalité des sexes tombe à point nommé, et de par sa qualité aurait largement mérité une diffusion plus large.
  • 16
    Bande-annonce

    Les Garçons sauvages (2018)

    1 h 50 min. Sortie : . Aventure, drame et fantastique.

    Film de Bertrand Mandico avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel

    Séances de cinéma (2 salles)
    Dès les premières images, Les Garçons Sauvages révèle son imagerie irréelle et l'oeuvre de l'esthète qu'est Bertrand Mandico sur un voyage entre deux rives, ici différents sexes. D'une fausse virilité à une féminité libératrice, Les Garçons se révèle être, en plus d'un objet onirique, un conte moderne, libre et poétique, sur des genres comme des voyages à la quête de soi-même.
  • 17
    Bande-annonce

    Astérix : Le Secret de la potion magique (2018)

    1 h 25 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Louis Clichy et Alexandre Astier avec Christian Clavier, Guillaume Briat, Bernard Alane

    Séances de cinéma (3 salles)
    Malgré un rythme plutôt convenu, la richesse de cet Astérix signé Clichy-Astier se trouve dans le fait d'aborder la vieillesse et le temps qui passe dans une aventure attachante et haute en couleurs dotée d'un ennemi très intéressant.
  • 18
    Bande-annonce

    Larguées (2018)

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Eloïse Lang avec Miou-Miou, Camille Cottin, Camille Chamoux

    Franchement déçu par le très mauvais MILF et sa tentative ratée de comédie féminine, je sautais alors sur les dernières séances de Larguées. Je ne portais alors pas dans mon cœur Éloïse Lang, dont j'avais détesté les Connasse, dont Camille Cottin avait à mes yeux su se détacher (Notamment grâce à Dix pour Cent dans laquelle je la trouve géniale).

    Elles reviennent alors, après le succès de leurs pastille à succès adaptée en film, accompagnées de leur copine Camille Chamoux et de la grande Miou-Miou. Et c'est une réussite. J'irais même jusqu'à dire que c'est une des meilleurs comédies françaises que j'ai vu cette année (et il y en a peu).

    A partir d'un postulat de départ hyper simpliste, le trio d'actrices arrive, en plus d'être drôles, à jouer sur une partition plus intime. Ainsi, en grattant derrière le soleil du club de vacances et les personnages stéréotypés, il y a de jolies portraits de femmes, vouées à la solitude. Chacune se retrouve ici, entre mère et filles, et un peu elles-mêmes.

    Chacune des actrices arrive à tirer son épingle du jeu, autour de la rayonnante Miou-Miou, qui prend un plaisir évident à être là. Entourées de seconds rôles attachants, le trio l'emporte, au cœur de blagues fines et bien écrites (Je retiendrais "L'Empire des sens au pays des Couilles Molles" DIRECT) et marquent cette comédie girly réussie et touchante. Merci les filles.
  • 19
    Bande-annonce

    La nuit a dévoré le monde (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Dominique Rocher avec Anders Danielsen Lie, Golshifteh Farahani, Denis Lavant

    En étant axé sur la survie et sa solitude, La nuit a dévoré le monde ne se contente pas de n'être qu'un film de zombie à la française. Très réussi techniquement et malgré quelques longueurs, le film tient son heure et demie non pas sur un déluge d'effets techniques et des foules de mangeurs de chair humaine mais sur une survie qui s'étiole à petit feu.
  • 20
    Bande-annonce

    Dans la brume (2018)

    1 h 29 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Daniel Roby avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin

    Après Grave, une vague de films français de genre émerge, pour notre plus grand plaisir. Dans la brume, de l'inconnu (pour ma part) Daniel Roby, est une réussite de climat, de tension et d'interprétation, qui malgré quelques facilités emporte par la maîtrise de son récit et le traitement de ses personnages.
  • 21
    Bande-annonce

    Un peuple et son roi (2018)

    2 h 01 min. Sortie : . Historique et drame.

    Film de Pierre Schoeller avec Gaspard Ulliel, Adèle Haenel, Olivier Gourmet

    Si le film paraît noyé sous ses grands ambitions et son évidente faute de moyens, il est l'occasion de voir la caméra prodige de Pierre Schoeller saisir ces instants où tout bascule, de la froideur d'un Versailles qui s'éteint à la chaleur d'un peuple qui se réveille. Le film n'arrête ainsi jamais de se démener pour nous faire ressentir l'ampleur de ce moment crucial dans une galerie de personnages généreuse mais hélas pas toujours aboutie.
  • 22
    Bande-annonce

    Un couteau dans le cœur (2018)

    1 h 42 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Yann Gonzalez avec Vanessa Paradis, Nicolas Maury, Jonathan Genet

    Un couteau dans le cœur est un objet de cinéma fétichiste, léché, empli d'exubérances et alourdi par ses excès. Le film, objet étrange oscillant entre l'hommage au giallo et au cinéma porno des 70's, est un fantasme de cinéma intéressant, porté par de jolies trouvailles visuelles. Tour à tour étrange et fascinant, un hommage lourd mais définitivement libre et singulier.
  • 23
    Bande-annonce

    I Feel Good (2018)

    1 h 43 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Benoît Delépine et Gustave Kervern avec Jean Dujardin, Yolande Moreau, Jean-Benoît Ugeux

    Chacune des balades du duo Délépine-Kervern aura su me toucher. La mélancolie acide et poétique de Mammuth et son immense Depardieu, la douce fantaisie punk du Grand Soir au généreux et touchant Saint Amour (pour ne citer qu'eux) chacun de leur film aura su gagner une place de choix dans mon cœur de cinéphile.

    En embauchant Dujardin , l'attente n'était que plus grande. Et si je suis quelque peu déçu, il n'en est cependant rien du génial talent des deux réalisateurs qui continuent de nous dépeindre leur univers si doux et décalé. Le film déborde de générosité, et si leur précédent film n'en avait qu'un peu trop à revendre (surtout la fin en fait), la dose est ici plus grossière, nous offrant trop de passages anecdotiques qui ne font qu'alourdir le récit.

    Car ce récit, il est simple, et toujours aussi joliment filmé ; il se voit comme une ode aux petites gens, à la tendresse, à la générosité et aux bonheurs simples. Doté de leur talent de mise en image, le film est un bel objet, à la photo éclatante et géniale d'inventivité. Le duo, avec trois clous et quelques ficelles, dresse des plans travaillés, poétiques, épousant parfaitement ce petit bout de paradis qu'est l'EMMAUS, ici formidablement filmé.

    En ne dosant plus sa générosité, le film s'égare, s'allonge, s'étiole, et s'affaiblit. N'ayez pas peur, il a un si joli sourire, une si jolie lumière, que même dans son peignoir de Thalasso perdu au bord d'une autoroute, on aurait envie de le serrer dans nos bras.
  • 24
    Bande-annonce

    Place publique (2018)

    1 h 38 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Agnès Jaoui avec Agnès Jaoui, Léa Drucker, Jean-Pierre Bacri

    La fête, elle semble fausse, aussi fausse que ces personnages, cette illustration de la jeunesse représentée par Mister V et sa bande, de cette jeune auteure qui règle ses comptes sur la Place Publique, et ce Jean-Pierre Bacri (On fait un coucou à Thierry Ardisson qui appréciera le taillage en règle) qui n'a jamais aussi été détestable, et Agnès Jaoui qui rejoue ici son rôle de femme humaniste à côté de la plaque.
    On ne participe jamais vraiment, et l'on regarde ce petit monde s'agiter de loin, sans vraie empathie, sans vrai régal, Place Publique réussit alors au moins à recréer ce petit monde en plastique, qu'il s'évertuait à dépeindre, tombant hélas complètement dedans.
    Un défaut? Non, pas vraiment. Une réussite? Non, pas vraiment non plus.
  • 25
    Bande-annonce

    Le Poulain (2018)

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Mathieu Sapin avec Alexandra Lamy, Finnegan Oldfield, Gilles Cohen

  • 26
    Bande-annonce

    Budapest (2018)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Xavier Gens avec Manu Payet, Jonathan Cohen, Monsieur Poulpe

    Si la promesse d'une comédie trash portée par un réalisateur de genre s'avérait prometteuse, Budapest ne dépasse hélas jamais ce postulat malgré des acteurs géniaux et une ambiance réussie.
  • 27
    Bande-annonce

    Roulez jeunesse (2018)

    1 h 24 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Julien Guetta avec Eric Judor, Laure Calamy, Brigitte Roüan

    Eric Judor est un type cool, sachant choisir ses projets avec talent. Après l'excellent Problemos, entre quelques pubs ENGIE et la prochaine saison de Platane, l'acteur s'est vu proposer un premier film, et une opportunité de sortir de sa zone de confort.

    Si l'on retrouve là le personnage "Judorien" que l'on connaît, l'acteur emprunte ici des chemins plus sombres, donnant enfin une âme à ces rôles d'hommes-enfants attachants, mais profondément égoïstes et menteurs. Ce virage qui s'opère dans le film m'a fait penser au Gueule d'ange de Vanessa Filho, sorti cette année.

    Premiers films dotés d'acteurs de premiers plans justes livrant de jolis performances et interprétés par des enfants merveilleusement dirigés, ils ont tous deux cet équilibre sensible qui les pousse cependant à en faire trop. Si Gueule d'ange force le trait, Roulez Jeunesse (que j'ai préféré) le marque de manière plus abrupte, tant le film propose un climat doux et coloré tout du long, jusque dans son générique.

    C'est ce que je retiendrais malgré ce manque de dosage, cet élan de douceur, cette tourmente calme. Eric n'a pas voulu en faire des tonnes et c'est tout à son honneur. A bientôt 50 ans, l'acteur semble opérer sa mue, et tout ce qu'on peut lui dire c'est "Roulez Jeunesse"
  • 28
    Bande-annonce

    Gueule d'Ange (2018)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame.

    Film de Vanessa Filho avec Marion Cotillard, Ayline Etaix, Alban Lenoir

    Marion Cotillard impressionne dans ce premier qui prend d'abord aux tripes. Superbement portée par la magnifique Ayline Etaix, le film s'enfonce ensuite dans le mélodrame facile et enfile les poncifs avec maladresse.