Illustration Manga

Les meilleurs mangas selon ZanickPolterski

Avatar ZanickPolterski Cette liste de 60

BD

par ZanickPolterski est une réponse au sondage Les meilleurs mangas
Vous aussi, participez au sondage !
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1

    Hunter X Hunter (1998)

    Hantā Hantā

    Sortie : .

    Manga de Yoshihiro Togashi

    Claque d'originalité. La quintessence du shônen, le manga qui m'a le plus transporté, qui m'a le plus fait vibrer, un des manga les plus intelligents dans la construction de l'histoire, de ses personnages, de ses intrigues et de la conception du nen, la base servant pour les combats. Premier coup de force, présenter 4 protagonistes, les faire apparaitre et disparaitre au gré des arcs narratifs sans nous choquer, je pense à Kurapika, personnage superbement écrit, qui disparait sur la moitié du manga pour nous revenir de manière sensationnelle tout en mettant de côté les deux héros que sont Gon et Kirua, tout ça de manière fluide, je trouve que ça relève du génie. Deuxième coup de force l'univers proposé, le plus profond et puissant qu'il m'ait été donné de lire, déjà pour le Nen, cette profondeur qu'offre ces techniques de combats, à l'instar d'un JoJo's Bizarre Adventure, Yoshihiro Togashi étale tout son génie, c'est absolument fantastique. Chaque arc narratif exploite des pistes différentes, alternant shônen pur via un tournoi, intrigue mafieuse avec possiblement les meilleurs antagonistes tout manga confondu, RPG grandeur nature et partie de balle au prisonnier magistrale, bataille pour la survie humaine sur fond d'enjeux politique puis thriller epic sur un bateau, c'est juste incroyable la diversité du scénario, il y en a pour tous les goûts. Je terminerai par les personnages, l'évolution exceptionnelle de Gon, tout comme celle de Kurapika, Hisoka BEST PERSO EVER, la brigade fantôme jamais égalée niveau charisme, les Kimera Ant et leur humanité, et les innombrables personnages secondaires passisonants, ils sont tous imprégnés de la maestria du mangaka au niveau du design. Mon cœur parle, j'ai été marqué à jamais par ce manga, à jamais.
  • 2

    Number 5 (2000)

    Nanbā faibu

    Sortie : .

    Manga de Taiyō Matsumoto

    Number 5 apparaît clairement comme une expérience unique dans le monde du manga, une œuvre où Maitre Matsumoto a pu mettre toute son imagination (ultra-débordante), une liberté totale salvatrice. Un voyage onirique où l'auteur, de part sa narration atypique, laisse le lecteur interpréter librement les sentiments ressentis à travers les personnages et l'histoire. Pour ma part c'est bouleversant, triste, déchirant et en même temps, magique, apaisant, scintillant. C'est ce que j'ai pu lire de plus passionnant dans l'univers du manga. Il y a énormément de niveau de lecture, il est nécessaire de lire (ou relire) minutieusement l’œuvre pour saisir toute la magie que possède celle-ci. En terme de dessin c'est ce que l'auteur a fait de mieux à mes yeux. Mention spéciale pour les couvertures sublimes et qui sont pleine de sens une fois le tome en question lu. C'est magnifique. Un manga exceptionnel.
  • 3

    One Piece (1997)

    Wan Pīsu

    Sortie : .

    Manga de Eiichiro Oda

    The aventure. Un monde immense ultra immersif, une histoire cohérente qui tient la route du début à la fin, une tonne de personnages très charismatiques, le souci du détail, un tout très impressionnant. Joie, humour, tristesse, folie, epicness, et tellement d'autres sentiments. J'ai rarement pris mon pied de la sorte.Un des rares mangas qu'on peut suivre sans s'ennuyer une seule seconde malgré un nombre impressionnant de tomes. Eiichiro Oda signe l’œuvre de sa vie, ça le sera pour moi aussi.
  • 4

    Ping Pong (1996)

    Sortie : juillet 1996.

    Manga de Taiyō Matsumoto

    Le meilleur manga sportif ne traite presque pas de sport. Matsumoto, avec tout son génie et son talent, nous dresse un portrait magnifique de l'évolution humaine et du dépassement de soi. On retrouve énormément de valeurs propres aux shônen mais ici elles sont transcendées et mises en scène de manière magistrale. C'est encore une fois magnifique, le coup de crayon est parfait, les mouvements, la vitesse, les expressions, tout est retranscrit à la perfection, et la narration est d'une subtilité exquise, tantôt rythmée ou plutôt posée et réfléchie, tout est précis et calculé. Taiyou Matsumoto est incroyable.
  • 5

    BLAME! (1998)

    BURAMU!

    Sortie : juin 1998.

    Manga de Tsutomu Nihei

    Mon manga du cœur, celui où l'objectivité n'est pas possible, l'œuvre majeure de Nihei, et ça se comprend. On peut ne pas accrocher à l'histoire car assez difficile à assimiler (bien qu'excellente une fois qu'on a saisi l'essentiel), mais le coup de crayon est juste sensationnel, jamais une ambiance n'aura été aussi bien retranscrite par le dessin. Le design global est jouissif. Des aventures labyrinthiques et tortueuses au pays des IA et autres machines. Soit on n'adhère pas, soit on est accroc au plus haut point. C'est une expérience que je conseillerai à n'importe qui. Un OVNI.
  • 6

    Akira (1982)

    Sortie : .

    Manga de Katsuhiro Ôtomo

    Ma première claque niveau manga, un monde post-apocalyptique sublimé par le coup de crayon du Grand Maître, précis, fin, détaillé, magnifique.Tetsuo restera à jamais comme un de mes personnages préférés tout genre confondu, son évolution dans la décadence est incroyable. Un scénario coup de poing et une intrigue qui nous tient en halène de bout en bout. Culte quoi.
  • 7

    Steel Ball Run - Jojo's Bizarre Adventure, saga 7 (2004)

    スティール・ボール・ラン

    Sortie : 2004.

    Manga de Hirohiko Araki

    Ce créateur de génie revient avec une saga synonyme de recommencement. Une directive osée. Au final, que c'est beau, Araki est au sommet de son art, chaque planche est somptueuse. La narration change par rapport aux autres parties, elle est ici encore plus maitrisée, plus orientée "adulte". On atteint des niveaux d'ingéniosité très hauts et une immersion parfaite. Araki continue de s'imposer comme un de mes mangaka favoris.
  • 8

    Rough (1987)

    Rafu

    Sortie : août 1987.

    Manga de Mitsuru Adachi

    Les amourettes de lycées, celles qui nous marquent le plus, celles qu'on savoure le plus, le sport, l'esprit de compétition, quand c'est conté avec brio ça nous émerveille forcement. Adachi a un style narratif époustouflant, une certaine légèreté, une très bonne justesse, jamais la phrase de trop, l'expression de trop, des personnages écrits à la perfection, jamais parfait et très attachant. À ça on ajoute un humour frais brisant parfois le quatrième mur, ça fait mouche. Un vrai savoir-faire qui propulse une histoire simple au rang d'histoire passionnante. Et puis le coup de crayon, de superbes décors réalistes, des cases bien remplies et un très bon chara-design, le style tout en rondeur pourrait paraitre simple, mais diable que c'est efficace. Ma première lecture d'Adachi, assurément pas la dernière.
  • 9

    Chiisakobé : Le Serment de Shigeji (2013)

    Chiisakobe

    Sortie : .

    Manga de Minetarō Mochizuki

    Une excellente surprise. Un auteur qui m'avait d'abord déçu, je n'avais pas accroché Dragon Head, mais qui avec Chiisakobé se renouvelle avec une fraicheur incroyable, c'était d'ailleurs son souhait. D'abord de part un dessin totalement dépourvu de trait superflu, ou de surcouche, tout est fait en un trait ou presque, c'est clair et limpide, très réel sans être style photo, avec une touche personnelle reconnaissable, une vraie réussite. Puis avec une histoire au fond trivial, mais prenante grâce à une narration directe et sans détour, des personnages vraiment attachants, mais surtout la totale maîtrise du récit, en toute simplicité on nous fait vivre l'aventure de Shigeji comme un prolongement de notre propre expérience avec la vie, ça m'a émerveillé jusqu'à m'en tirer une petite larme, des sentiments profonds sont apparus à la fin de la lecture. Une magnifique aventure humaine.
  • 10

    Dorohedoro (2000)

    Sortie : .

    Manga de Kyu Hayashida

    Masterpiece. Un ensemble qui joue avec le parfait. Tous les personnages sont super attachants, il n'y a pas vraiment de gentils ou de méchants, c'est une grande communauté qui se croise à travers plein de péripéties, scénario dense très prometteur dès les premiers tomes devenant juste incroyable et fouillé au possible par la suite, avec une bonne dose d'originalité et d'epicness, dessin très détaillé avec un côté sale qui colle à l'ambiance, humour bien placé, suspense à foison maitrisé par l'auteur, narration impeccable, aucun temps mort, chaque fin de tome est travaillée à la perfection, souvent avec des cliffhanger du tonnerre donnant envie de lire la suite immédiatement. Un sans-faute pour un manga qui est passé totalement inaperçu en France. Un bijou.
  • 11

    Katsu! (2001)

    Sortie : .

    Manga de Mitsuru Adachi

    Qu'est ce que c'est beau, Adachi fait preuve d'une telle subtilité avec sa narration basée sur des non-dits, des scènes de la vie de tout les jours avec des personnages "monsieur tout le monde", mais des sentiments puissants en toile de fond nous forçant à faire preuve d'empathie, ici notamment sur les liens familiaux et la dualité adoption/biologie. Coup de crayon, découpage, chara-design des plus inspirés comme toujours, immersion garantie, et la fraicheur de l'humour pour aérer le tout. Mitsuru Adachi, est extrêmement fort
  • 12

    Nausicaä de la vallée du vent (1982)

    Kaze no Tani no Naushika

    Sortie : février 1982.

    Manga de Hayao Miyazaki

    Ce message fort qui prend aux tripes. La densité d'une histoire mature et magique. Un visuel impressionnant de détails, le premier manga à m'avoir fait pleurer. On suit avec entrain cette guerre entre nations sur fond de rébellion de Mère Nature, Miyazaki a encore frappé fort et nous sert de la belle écologie réfléchie. La poésie qui se dégage de ce manga est d'un sublime, un vrai joyaux.
  • 13

    Moonlight Act (2008)

    Gekkō jōrei

    Sortie : .

    Manga de Kazuhiro Fujita

    Petite perle signée Kazuhiro Fujita. Revisite total des contes de notre enfance avec une sacré énergie, une tonne d'action, de la bonne rigolade, des personnages très attachants loin de la masse limpide présente dans ce genre éditorial, avec un dessin totalement propre au mangaka, un bide totale en France incompréhensible, merci beaucoup Kazé pour l'effort apporté et à la parution (pour nous pauvre lecteurs d’œuvres méconnues) et à la qualité de l'édition (Une superbe traduction, et un aspect physique irréprochable).
  • 14

    Vinland Saga (2005)

    Vinrando Saga

    Sortie : 2005.

    Manga de Makoto Yukimura

    Le crescendo parfait. Toute l'intrigue est portée par des personnages excellents qui ont une emprise total sur le récit, ils nous éblouissent tant ils sont impressionnants de charisme, ajouté à cela des retournements de situations grandioses avec une narration parfaite. Le tome 8 à lui tout seul est un sommet d'intensité. Puis une nouvelle direction scénaristique et narrative est prise par l'auteur, un choix très risquée mais tellement courageux. Un récit historique somptueux.
  • 15

    Golden Wind - JoJo's Bizarre Adventure, saga 5 (1996)

    黄金の風

    Sortie : 1996.

    Manga de Hirohiko Araki

    Cinquième Saga de JoJo. L'ingéniosité de l'auteur est toujours présente, il retranscrit à merveille la classe de l'Italie, les stands sont excellents. Histoire de ne pas changer une équipe qui gagne, le combo design et psychologie des personnages est au top. Un début tonitruant, des passages qui laissent sur le cul, et une très bonne fin. La patte de l'auteur est assurément une de mes préférées.
  • 16

    Le Samouraï Bambou (2006)

    Takemitsu Zamurai

    Sortie : .

    Manga de Taiyō Matsumoto et Issei Eifuku

    Une sensation magique à la lecture de cette œuvre. Une multitude de sentiments représentés dans toutes ces cases remplies d'un coup de crayon somptueux au style si particulier propre à ce génie de Taiyou Matsumoto, accompagné d'un scénario très prenant nous transportant dans les méandres politique de la grande période d'Édo. Onirisme, tranche de vie, et combats de samouraï réussis. Merci mille fois.
  • 17

    Ghost in the Shell (1989)

    Kōkaku Kidōtai

    Sortie : mars 1989.

    Manga de Masamune Shirow

    Parfois complexe à outrance, parfois totalement abstrait, toujours dans l'infini détail, Masamune Shirow vient de m'emporter avec l’œuvre la plus poussée du mouvement cyberpunk. Coup de crayon absolument superbe et inspiré, personnages soignés, univers foisonnant et d'une complexité à faire fuir 90% des lecteurs, scénario léché, je suis totalement charmé et pris de passion par ce manga. L'essence même d'un style qui plait comme il repousse, merci Monsieur de me faire vibrer comme ça.
  • 18

    Dead Dead Demon's Dededede Destruction (2014)

    Deddo Deddo Dēmonzu Dededededesutorakushon

    Sortie : .

    Manga de Inio Asano

    Joli slice-of-life teinté de SF. Le Japon a beau être sous la menace permanente d'OVNI, le vrai combat se situe au niveau du quotidien dérangé de jeunes héroïnes toutes plus réussies les unes que les autres, excellente écriture de personnage. La narration est d'une fluidité à toute épreuve, alliée à un dessin détaillé proche de la photographie et un chara-design en marge total plus dans le simple et efficace apportant une dualité très originale qui me charme au plus haut point, je découvre Inio Asano de la meilleure manière qui soit.
  • 19

    Amer béton (1993)

    Tekkon kinkurīto

    Sortie : 1993.

    Manga de Taiyō Matsumoto

    La vie est difficile, elle sait nous mettre des baffes, mais elle est également belle et réjouissante, les deux gamins d'Amer Béton vont en faire l'expérience jusqu'à le ressentir aux plus profond de leur âme. Une sacré claque que nous offre le maitre du manga à mes yeux, Taiyou Matsumoto. Inutile de revenir sur le dessin, toujours magnifique et si unique, ou au découpage de l'histoire qui est encore une fois parfait, du début à la fin on passe par tout les états possible, un vrai trésor, comme le nom de la ville où se déroule ce manga, Takara.
  • 20

    BAMBi (1997)

    Sortie : juillet 1997.

    Manga de Atsushi Kaneko

    Road-movie déjanté à l'action rapide, au scénario très bon prenant tout son sens dans les derniers tomes et au dessin collant à l'ambiance. Des personnages haut en couleur, notamment l'héroïne, un des personnages les mieux écrit du medium. Kaneko nous offre ici un manga qui aurait pu avoir sa place au cinéma avec Quentin Tarantino aux manettes.
  • 21

    One-Punch Man (2012)

    Wanpanman

    Sortie : .

    Manga de Yusuke Murata et ONE

    L'une des plus grosses hypes des années 2010. On prend les règles du shônen, on les remanie pour en faire une méga caricature, on y ajoute une grosse pincée de combat et d'humour portée par des personnages charismatiques, on donne ce scénario à un excellent (vraiment excellent) dessinateur et on obtient une petite bombe qui ne se prend pas au sérieux.
  • 22

    Sunny (2010)

    Sanī

    Sortie : .

    Manga de Taiyō Matsumoto

    Matsumoto, tu sais jouer des sentiments comme personne, tu sais montrer ce qui fait mal tout en nous arrachant un sourire. Tu racontes la vie avec une poésie sans faille. Tu es sûrement le mangaka le plus doué. Tu m’épates. Cette œuvre me parle et me correspond et je t'en remercie (même si tu ne liras jamais ce message).
  • 23

    Banana Fish (2005)

    Sortie : 2005.

    Manga de Akimi Yoshida

    Akimi Yoshida nous offre un des mangas les plus maitrisés scénaristique-ment parlant. La cohérence du récit, alors qu'il va à cent à l'heure, est impressionnante. Aucune situation n'est surfaite, on ne se perd pas malgré toute les ramifications du scénario se dévoilant avec justesse, c'est un manga rendant magnifiquement hommage aux meilleurs séries américaines sur la mafia. De plus, les personnages sont superbes, avec de bon background saisissant, et surtout le "héros", Ash Lynx, une vraie réussite pleine de charisme. Il est classé shôjo (ça se ressent vaguement dans le dessin) mais c'est surtout une œuvre inclassable et super classe.
  • 24

    Ultra Heaven (2008)

    Sortie : février 2008.

    Manga de Keiichi Koike

    Jamais un manga ne m'aura autant troublé de par son dessin comme le fait ce concentré de drogue qu'est Ultra Heaven. Narration subtile, trait précis assez old-school. Incroyablement psychédélique. Attention, le tome 3 est juste une pièce magistrale qu'on se doit de lire une fois dans sa vie tant l'effet qu'il procure est indescriptible. Tout simplement magnifique.
  • 25

    Gunnm (1990)

    Ganmu

    Sortie : novembre 1990.

    Manga de Yukito Kishiro

    Un des must du cyberpunk. Ce rush narratif prenant du début à la fin. Du glauque et du gore saupoudrés de grande classe. On mélange des questions existentielles sur la vie, des notions de cybernétique, un peu de sport, et beaucoup de combat, Gunnm arrive à mélanger tout ça tout en restant cohérent. Un univers détaillé et dense, un monde somptueux, des personnages qui font parties des plus classes tout genre confondu, une star des années 90.
  • 26

    L'Ère des Cristaux (2012)

    Hôseki no Kuni

    Sortie : .

    Manga de Haruko Ichikawa et Haruko Ichikawa

    Manga au cachet envoutant, un travail minutieux et très réfléchi sur le dessin totalement atypique, et notamment sur le travail de la symétrie dans la composition des cases, dans le découpage, et sur la chorégraphie lors des phases de batailles. Un scénario avançant tranquillement soulevant des questions philosophiques intéressantes, et un univers des plus originaux qui m'a happé. Une fraicheur qui doit absolument trouver son public, on manque de manga de ce style.
  • 27

    Dragon Ball (1984)

    Doragon Bōru

    Sortie : .

    Manga de Akira Toriyama

    Mon premier manga. Un classique (presque) indétrônable, une référence dans pas mal de domaine, une multitude de personnages inoubliables, un humour décalé à souhait qui laissera place à des batailles épiques, et la superbe patte de l'auteur. Akira Toriyama aura fait rêver de nombreuses générations de personnes. Le classique des classiques.
  • 28

    Fullmetal Alchemist (2001)

    Hagane no Renkinjutsushi

    Sortie : août 2001.

    Manga de Hiromu Arakawa

    Une belle aventure humaine, avec de beaux graphismes et la classe de l'alchimie. Le ton parfois très sérieux dans les sujets traités est un vrai plus, et nous offre un manga plein de sens et de réflexion. Et puis la fin est très bonne, ce qui est assez rare de nos jours.
  • 29

    Touch (1981)

    Tacchi

    Sortie : 1981.

    Manga de Mitsuru Adachi

    Mitsuru Adachi a ce don pour nous fournir une narration atypique que je considère comme un vrai bijou. Je suis profondément amoureux de son style d'écriture, son découpage et ses planches, de son dessin rond et ses décors très réalistes, de ses ambiances lycéennes jamais surfaites, de son humour faisant mouche à chaque fois, et de ses personnages si attachants et réels, il n'y en a aucun à jeter, même ceux qui parle trois fois en 10 tomes sont bien écrits. Aucun cliché ne parcourt cette œuvre et pourtant c'est typiquement le genre d'histoire qui pourrait en regorger (amourette de lycée sur fond de sport). Adachi a un style qu'il maitrise à la perfection, un champion.
  • 30

    Tokyo Kaido (2009)

    東京怪童

    Sortie : .

    Manga de Minetarō Mochizuki

    De la poésie d'une beauté à couper le souffle. Toujours ce coup de crayon épuré si bien maitrisé, un découpage de case nous faisant vivre l'histoire pleinement, un chara-design au top, Hana est tellement belle, mais surtout un des scénario les plus perfectionnés et rythmés qu'il m’a été donné de lire, du grand grand art. Une profondeur de lecture s'installe, on sent que certaines scènes sont pensées en avance et auront une plus grande importance plus tard dans le récit, avec une introduction parfaite et un final très beau, plutôt ouvert, avec son lot d'émotion, tout ça en seulement trois tomes. S'il n'avait déjà plus rien à prouver, Minetarô Mochizuki s'installe comme un des plus grands conteurs de notre siècle.
  • 1
  • 2