Les meilleurs nanars selon MemoryCard64

Avatar MemoryCard64 Cette liste de 16

films

par MemoryCard64 est une réponse au sondage Les meilleurs nanars

Parmi tous les nanars que j'ai vus, je liste ici ceux qui sont drôles et je les classe selon leur capacité à me faire rire de bout en bout.

(En couverture : T'aime)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1

    Messe Noire (1981)

    Evilspeak

    1 h 35 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Eric Wetson avec Clint Howard, R. G. Armstrong, Joe Cortese

    Un remake de Carrie avec comme héros un jeune homme autiste malmené par ses camarades, son prof de sport, le directeur et tous les meubles qui se trouvent sur son chemin. Pour se venger, il se cache dans une crypte et invoque un démon par le biais de son Macintosh. Du génie.
  • 2
    Bande-annonce

    T'aime (2000)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame.

    Film de Patrick Sébastien avec Patrick Sébastien, Jean-François Balmer, Michel Duchaussoy

    Un drame français se prenant grave au sérieux se déroulant dans un hôpital psychiatrique où on tue des oiseaux par paquets de dix et où on maltraite les malades, parce que pourquoi pas après tout.

    Heureusement, Patrick Sébastien, dans son héroïque rôle de docteur/gourou/SDF aux cheveux jaunes dégueulasses/motard, vient réconcilier un violeur attardé et sa victime via une thérapie par l'amour, qui consiste majoritairement à souffler dans l'oreille des patients "Je vais te donner plein d'amour..." (c'est encore plus flippant accompagné de la musique "Soirée percussions du monde sur Arte" du film).

    T'aime est un peu l'enfant malade issu d'une partouze entre Freaks, Vol au dessus d'un nid de coucou et Moonrise Kingdom. C'est nul, c'est rigolo, mais c'est aussi malaisant. Très très malaisant.
  • 3

    L'invincible super Chan (1971)

    tian zhan

    1 h 18 min. Sortie : 1971. Arts martiaux.

    Film de Sun Yung avec David Tang Wei, Yang Yang (1), Han Hsiang-Chin

    Super Chan est un grand combattant rendu invincible par sa capacité à sauter par-dessus des ennemis qui font des moulinets avec les bras sans attaquer. Il triomphe sans peine, et n'oublie jamais d'humilier ses opposants façon SoulCalibur II.

    Cependant, notre héros devra faire face à deux adversaires de taille : le héros d'une prophétie soumise à conditions, capable de faire du surf sur un drapeau, et une traitresse qui porte à bout de bras une épée sur plusieurs kilomètres, en trébuchant tous les trois pas.

    Cette aventure comporte de grandes scènes d'émotions, telles que l'enterrement devant un décors du Truman Show, ainsi que des affrontements épiques aux armes variées (le Grappin-griffe de Zelda, la lame secrète de Assassin's Creed ou encore un boulier).

    Pas de doute, cette épopée cinématographique réjouira petits et grands.
  • 4

    Dragon Kickboxers (1990)

    Dragon Hunt

    1 h 26 min. Sortie : 1990. Action.

    Film de Charles Wiener avec Heidi Romano et Michael McNamara

    Deux jumeaux maîtres de karaté/kickboxing/free fight se retrouvent au milieu d'une chasse à l'homme organisée par un gang de beaufs qui possèdent les pires coupes de cheveux de l'histoire.

    Outre l'action illisible qui fait la nique à toute logique spatio-temporelle, le film vaut le coup pour ses doublages, en particulier celui du grand méchant, en roue libre totale. C'est assez amusant d'entendre ce manchild utiliser sa grosse voix de fumeur pour chantonner des comptines menaçantes, philosopher sur la vie et jouer avec ses petits soldats de plomb.
  • 5

    Les Rats de Manhattan (1984)

    Rats - Notte di terrore

    1 h 38 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Bruno Mattei avec Ottaviano Dell'Acqua, Massimo Vanni et Ann-Gisel Glass

    Dans ce film il y a :
    -Des rats sous tranxène qui terrifient les humains
    -Un couple qui baise dans un sac de couchage devant tout le monde, sans pression
    -Une femme noire (nommée Chocolat) couverte de farine qui crie "Je suis blanche, je suis blanche"
    -Un twist de malade

    Dans ce film il n'y a pas :
    -Manhattan
  • 6
    Bande-annonce

    Piège mortel à Hawai (1987)

    Hard ticket to Hawaii

    1 h 36 min. Sortie : mars 1987. Action et thriller.

    Film de Andy Sidaris avec Ronn Moss, Dona Speir, Hope Marie Carlton

    Il parait qu'un jour Jean-Luc Godard a dit "Tout ce dont vous avez besoin pour faire un film, c'est d'une fille et d'un flingue". C'est peut-être vrai, c'est peut-être faux, mais en tous cas Andy Sidaris a su tirer le meilleur de cet enseignement : des plans nichons gratuits toutes les deux minutes, des lance-roquettes utilisés de la même manière que des pistolets, et en bonus un serpent venimeux mutant, parce que Sidaris est un bon commerçant.

    Le scénariste a eu la bonne idée d'écrire 50 000 sous-intrigues, et les doubleurs ont eu la bonté de mettre autant de blagues beaufs que possible dans les dialogues. On ne dirait pas comme ça, mais c'est un sacré combo gagnant pour un nanar.

    J'espère qu'il y aura des scènes aussi magiques que le skateur qui porte une poupée gonflable dans la suite, Savage Beach.
  • 7
    Bande-annonce

    Le Pharmacien de garde (2003)

    1 h 30 min. Sortie : . Thriller et policier.

    Film de Jean Veber avec Vincent Perez, Guillaume Depardieu, Clara Bellar

    Le genre français dans toute sa splendeur : un pharmacien écologiste assassine les personnes qu'il juge dangereuses pour l'environnement en leur faisant fumer des clopes ou en leur envoyant des coccinelles dressées pour tuer. Un policier doté d'une capacité de guérir ultra-rapide (sans doute un effet secondaire de la connerie) se lance à sa poursuite, épaulé par un homosexuel (incarné par Pascal Légitimus) qui fait "des pipes tropicales" et qui aime se faire lécher les oreilles par des antilopes. On notera également le médecin légiste déguisé en spermatozoïde, un rôle taillé sur mesure pour Kad Merad.

    Malgré ses capacités physiques dignes de Matrix, le tueur sera finalement acculé dans son manoir par une cinquantaine de policiers, qui débarquent sur de la techno merdique pour... ne rien faire, et laisser le personnage principal y aller seul sans protection. C'est complètement stupide, mais ça nous donne droit à une magnifique conclusion gay friendly (oups, spoilers).

    On trouve de jolies choses dans les bacs de DVD à 1€.
  • 8

    Killer crocodile 2 (1990)

    1 h 30 min. Sortie : 1990. Épouvante-Horreur.

    Film de Giannetto de Rossi avec Debra Karr et Richard Anthony Crenna

    Le premier était un film fauché avec de gros défauts de mise en scène mais le scénario se tenait. Là c'est exactement l'inverse, la forme est d'un bien meilleur niveau (même si ça reste un nanar) mais le scénario part totalement en vrille.

    Le personnage principal part à la recherche d'une journaliste/espionne perdue dans la jungle. Mais cette femme est également traquée par la mafia locale, ajoutée à l'histoire de manière totalement foireuse. On oublierait presque qu'au milieu de tout cela il y a un crocodile géant, pas si méchant que ça finalement puisqu'il fait le ménage pour les gentils.

    A noter que le film véhicule un message féminisme complétement pété (mention spéciale à la scène de viol) encore plus drôle quand les scénaristes essayent de le concilier avec la romance sortie de nulle part.

    Ah oui, les plans en bateau sont toujours aussi longs, aussi.
  • 9
    Bande-annonce

    Killer Crocodile (1989)

    1 h 30 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Fabrizio De Angelis avec Richard Anthony Crenna, Pietro Genuardi et John Harper

    Un plagiat éhonté des Dents de la Mer qui prend toute sa saveur en VF.

    -> "Je vais vous prouver que je ne suis pas un gros porc dégueulasse !"

    On notera le montage lamentable qui coupe certaines scènes avant qu'elles se terminent, mais qui fait durer les plans en bateau, où les personnages ne font strictement rien à part aller d'un point A à un point B. Chacun ses priorités.
  • 10
    Bande-annonce

    The Room (2003)

    1 h 39 min. Sortie : . Drame.

    Film de Tommy Wiseau avec Tommy Wiseau, Juliette Danielle, Greg Sestero

    Par delà le bien et le mal, il y a The Room.
  • 11
    Bande-annonce

    Le Jour et la Nuit (1997)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame.

    Film de Bernard-Henri Lévy avec Arielle Dombasle, Karl Zéro, Jean-Pierre Kalfon

    L'archétype du nanar d'auteur. BHL croit sans doute son mélodrame capable de philosopher sur l'âme humaine, mais il n'en est rien. C'est ridiculement langoureux en plus d'être bouffi de prétention. Et c'est tellement mal joué qu'on dirait que les acteurs sont doublés.

    Au niveau de la technique c'est également une catastrophe : angles de caméra incompréhensibles, rythme inexistant, son qui sature et qui change de volume entre deux plans... La totale.

    Et puis Karl Zéro merde, KARL ZÉRO quoi.
  • 12
    Bande-annonce

    L'Homme qui sauva le monde (1982)

    Dünyayi kurtaran adam

    1 h 31 min. Sortie : novembre 1982. Action, aventure et science-fiction.

    Film de Çetin Inanç avec Cuneyt Arkin, Aytekin Akkaya, Füsun Uçar

    Un nanar ahurissant de bout en bout : scénario incompréhensible, montage épileptique, costumes en mousse, propagande musulmane, roue libre totale des acteurs, bref une mise en orbite du spectateur.

    Il est bien assommant sur la fin, mais il vaut vraiment le coup d’œil.
  • 13
    Bande-annonce

    Future Fear (1997)

    1 h 17 min. Sortie : décembre 1997. Action et science-fiction.

    Film de Lewis Baumander avec Jeff Wincott, Maria Ford, Stacy Keach

    4 mars, chez Rondoudou

    Nanar dystopique mettant en scène le couple Barberella/Heath Ledger en train de se déchirer pendant que l'humanité meurt d'un virus inconnu en hors-champ. Heath en veut à Barberella, et à raison : elle travaille de son plein gré au service d'un nazi de pacotille, responsable de l'épidémie, dont la grande passion est de faire des monologues tout seul dans son bureau. La jeune femme a de bonnes raisons d'agir ainsi (ATTENTION COMPLOT!!!) et poursuit sans relâche son mari, déterminé à sauver l'humanité entière avec un seul vaccin. Après une traque intense en hélicoptère, ils pénètrent tous deux dans un blockhaus dissimulant un laboratoire secret (à moins que ce soit un laser game) où il peuvent livrer leur ultime bataille, avec comme arme des sacs poubelles et des ventouses à chiottes.

    Mais c'est le talent de conteur du réalisateur qui fait réellement le sel du film : il puise dans l'univers de Lewis Carroll pour livrer une réinterprétation malade d'Alice au Pays des merveilles. Outre des apparitions incongrues de lapins blancs et de jeune fille en robe bleue, c'est la récurrence d'une scènes de rêve bien kitsch (revenant quand même 5 fois dans le film) qui viendra troubler la frontière entre réel et imaginaire, déjà bien mise à mal par le montage alterné insupportable qui traverse tout le film. Le summum du bizarre reste cette magnifique scène où Heath et Barberella, déguisés en Alice et en Chapelier fou, s'envoient en l'air sur une table au milieu des tasses de thé. On ne connaît pas le pourquoi ni le comment, et on ne veut pas savoir.

    Il y a aussi dans le blockhaus un bar avec un système de sol électrifié qui s'active dès qu'il détecte un acte de violence, il faudra m'expliquer l'intérêt d'une telle technologie.
  • 14

    Savage Beach (1989)

    1 h 32 min. Sortie : octobre 1989. Action.

    Film de Andy Sidaris avec Dona Speir, Hope Marie Carlton, John Aprea

    Comme pour le premier opus (Piège mortel à Hawai) on a l'impression de regarder un film porno qui ne démarre jamais, et qui essaye de faire passer sa misogynie pour du féminisme.
    Dommage que l'ensemble ne s'éparpille pas trop, j'aurais aimé avoir autant de sous-intrigues débiles que le premier. Le délire avec le soldat japonais seul sur une île depuis 40 ans me laisse un peu sur ma faim.
  • 15
    Bande-annonce

    Les Aventures de Shark Boy et Lava Girl (2005)

    The Adventures of Sharkboy and Lavagirl

    1 h 33 min. Sortie : . Action, aventure, comédie, fantastique et science-fiction.

    Film de Robert Rodriguez avec Taylor Lautner, Taylor Dooley, Cayden Boyd

  • 16
    Bande-annonce

    Fleuve noir (2018)

    1 h 54 min. Sortie : . Policier.

    Film de Erick Zonca avec Vincent Cassel, Romain Duris, Sandrine Kiberlain