Bande-annonce
Affiche Casablanca

Casablanca

(1942)
12345678910
Quand ?
7.9
  1. 19
  2. 29
  3. 32
  4. 73
  5. 228
  6. 556
  7. 1742
  8. 2728
  9. 1703
  10. 794
  • 7.9K
  • 716
  • 3.1K
Voir ce film

Les complications rencontrées par un expatrié américain à Casablanca et son ancienne flamme pendant les premiers jours de la Seconde Guerre Mondiale.

Match des critiques : les meilleurs avis Casablanca
VS
Avatar Djee VanSchwarzeneCleef
9
Oued Side Story

Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, l'Europe se déchire. À Casablanca existe un lieu où Dieu lui-même n'est plus que spectateur. Les âmes égarées, fuyant les bruits de bottes du cancer national-socialiste germanique, viennent y boire, danser ou jouer, en rêvant à ce visa, officiel ou pas, qui leur ouvrira les portes d'un pays où ils pourront vivre sans avoir peur d'y mourir. Un jour mais peut-être pas tout de suite. Un film comme un tableau de maître, éclatant de romantisme, précis...

57 10
Avatar Take_Shelter
5
Take_Shelter
Bogart et sa dinde.

J'écris surtout pour garder une trace de mon avis sur les films que je mate. Ces lignes sont issues de mes notes et je ne prétends pas avoir quelque chose de fondamentalement intelligent à dire. J'essaye d'analyser le film en utilisant mes simples connaissances. Contient sûrement des spoilers. Casablanca manque de subtilité, en témoignent la bouteille vichy jetée à la poubelle à la fin ou la BO constituée à 75 % de la marseillaise. Il est aussi plombé par une scène flashback inutile... Lire l'avis à propos de Casablanca

PostsCasablanca

 

Critiques : avis d'internautes (92)

Casablanca
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Bogart en tenue blanche contre les nazis

Casablanca est un énième supposé "chef d'œuvre" que j'ai simplement trouvé bon. Vêtu d'un costume blanc qui a probablement inspiré Spielberg pour le deuxième Indiana Jones, Humphrey Bogart est égal à lui-même : il fume, grimace et se fait passer pour un type sans foi ni loi, avant de finalement révéler son bon fonds. Même s'il l'on retrouve brièvement 2 des acteurs du Faucon Maltais (Ugarte et... Lire la critique de Casablanca

5 4
Avatar chtimixeur
7
chtimixeur ·
Découverte
Un héros romantique

Bogey, sa gueule toujours un peu triste, son regard sombre, sa voix nasillarde reconnaissable entre toutes, son personnage de privé désabusé et sûr de lui, clope au bec et verre à la main, pour moi c'était ça, alors le découvrir sanglé dans une veste de smoking blanche et classe, le coeur en bandoulière après un chagrin d'amour, traînant sa peine comme un boulet,... Lire la critique de Casablanca

123 55
Avatar Aurea
9
Aurea ·
Casablanca ville en émoi

Casablanca n'est autre qu'un film envoûtant. Oui envoûtant par la présence d'un Humphrey Bogart aux répliques sarcastiques bien senties et éclatant dans son smoking blanc. Envoûtant grâce à une Ingrid Bergman qui crève l'écran, vêtue d'une robe et d'une capeline immaculées, lui donnant une allure et une grâce imprescriptibles. Envoûtant par la splendide photo en noir et blanc accompagnée de "As... Lire la critique de Casablanca

38 10
Avatar SUNSELESS
9
SUNSELESS ·
Mais où est donc passé OSS 117 ?

Evacuons tout de suite les qualités quasi-indiscutables du film : Oui la photographie est magnifique. Oui le décor du café est immersif et prenant à souhait. Oui, l'apparition de Bogart est mythique, et d'une classe comparable à celle de l'entrée en scène de John Wayne dans Stagecoach. Oui, Ingrid Bergman et lui forment un joli couple. Oui, le film est très vivant, dynamique et plutôt prenant.... Lire l'avis à propos de Casablanca

40 26
Avatar KingRabbit
6
KingRabbit ·
« I stick my neck out for nobody »

Drôle de destin que celui de Michael Curtiz. Il contribua à l'émergence du cinéma hongrois jusqu'en 1918, date à laquelle il fût contraint à l'exil par la « Terreur blanche » contre-révolutionnaire et la nationalisation forcée des studios. Après une période autrichienne, puis allemande, il rejoignît le « Nouveau monde » pour y exercer ses talents de cinéaste, prolifique et aguerri. Le point... Lire la critique de Casablanca

56 8
Avatar Cultural Mind
7
Cultural Mind ·
Toutes les critiques du film Casablanca (92)
Casting : acteurs principauxCasablanca
Casting complet du film Casablanca
Bande-annonce
Casablanca
Vous pourriez également aimer...