L'impuissance, ça peut être mal vécu

Avis sur Docteur Folamour

Avatar Carlit0
Critique publiée par le

Adaptation très libre du roman "Red Alert" comme c'est devenu la coutume dans les films de Kubrick, Dr Folamour aborde le sujet tabou de la Guerre nucléaire et de la stupidité des dirigeants politiques en 1964, dans un contexte de Guerre Froide. Le point de vue n'est ni américain, ni communiste, Stanley Kubrick nous offre une œuvre satirique à l'humour noir très réussie.

Avant de commencer à développer les différents aspects du film, il est nécessaire de rappeler que l'œuvre de Kubrick me semble inégale. Il peut très bien produire des films à grand succès qui ont acquis, à juste titre, le statut de chef d'œuvre et dans le même temps, il peut apparaître que ses films ne tiennent absolument pas leurs promesses.

Petit rappel historique, Stanley Kubrick décide de faire ce film peut de temps après l'évènement de "la Baie des Cochons" où l'Humanité a frôlé la Guerre Totale Nucléaire. Il n'est pas bien difficile de voir le parallèle avec cet évènement quand on voit la stupidité omniprésente de la quasi totalité des personnages du film, représentant les dirigeants des forces militaires et politiques. Il fallait vraiment oser écrire un scénario aussi calqué sur la réalité et surtout, il fallait oser le faire avec humour. Un humour noir, une comédie sans happy end, Kubrick prend absolument tout le monde à contrepied et va dans le sens contraire de toutes les productions comiques de l'époque, et encore aujourd'hui.

En cela, il s'agit d'un chef d'œuvre absolu du genre et cela va bien au delà puisqu'à aucun moment dans le film on ne sera dans bêtise pour faire rire et juste rire mais derrière chaque réplique, chaque mimique, on aura matière à réfléchir sur la réalité des faits, sur ce qu'on peut avoir comme idée et ce qu'on nous enseigne. Les Etats-Unis ne sont pas les gentils dans l'histoire, ils ne sont pas meilleurs que la partie adverse.

Bien entendu, le film a reçu des critiques défavorables à l'époque étant donné que l'image des USA était entachée, un peu comme à la sortie de Citizen Kane lorsque la presse en a fait un nanar. Seulement voilà, Kubrick n'en est pas à son coup d'essai, il a déjà une certaine notoriété et un casting de stars aide beaucoup à faire de ce film un succès planétaire dans les salles obscures.

D'ailleurs, le film doit beaucoup au casting et surtout à Peter Sellers qui, tout comme dans Lolita est tout simplement exceptionnel. Génie du comique, il incarne pas moins de trois personnages tous plus extravagants les uns que les autres et bien entendu le Dr Folamour, symbole du recyclage des savants nazis par les États-Unis et rempli de tocs hitlériens qu'il a bien du mal à cacher.

Le film a ses détracteurs, je peux le comprendre, les techniques utilisées ne sont pas forcément les plus judicieuses et on peut déplorer des plans aériens catastrophiques. Mais il est incontestable que Kubrick a totalement maîtriser son sujet, à très haut risques, d'un bout à l'autre. Encore une fois, la direction d'acteurs prévaut et l'histoire, originale, traitant de la guerre du point de vue d'un trublion, passionne.

Attention donc, à faire passer des examens à nos chers généraux, il serait malheureux que ces bougres nous détruisent parce qu'ils ne peuvent pas satisfaire leurs partenaires, à cause d'un pénis défectueux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 459 fois
13 apprécient

Carlit0 a ajouté ce film à 1 liste Docteur Folamour

  • Illustration La fin du Monde, autrement

    La fin du Monde, autrement

    La fin du Monde, au cinéma, c'est surtout des américains qui sauvent ou du moins tentent de sauver l'Humanité parce qu'ils sont...

Autres actions de Carlit0 Docteur Folamour