Action Man, le plus grand de tous les héros !

Avis sur Expendables 2 : Unité Spéciale

Avatar Théo-C
Critique publiée par le (modifiée le )

Allez, allons-y pour un huit ! Pas parce que ce film est un chef d'oeuvre, ni parce qu'il restera dans les annales, mais plutôt parce que je pense l'avoir regardé sous le bon angle : un film hommage, totalement clownesque et qui, de surcroît, est enrobé de sucre.

Oui, car "Expendables 2 : Unité Spéciale" est un film pour les gourmands, c'est un film pour les nostalgiques des films d'action bien calibrés, où la loi des armes est la seule logique narrative. C'est un film qui a réussi le pari fou de réunir toutes les figures phares du cinéma d'action américain : Stallone, Schwarzy, Norris, Van Damme, Willis, Statham, Li et j'en passe... C'est un film qui tient sa promesse en nous livrant 1h40 de WTF, composé de fusillades grossières, de dialogues ultra pompeux, de bastons entre gros gabarits et des explosions en tout genre...

Mais la valeur ajoutée de ce "Expendables 2" reste sa tonalité d'hommage : hommage à un cinéma de genre, hommage à des acteurs de légende (relativement à leur filmographie), un hommage à une culture bien identifiable. Dès lors, on a droit à un Schwarzy taillé comme un Terminator qui lance des "I'm back !" à foison, à un Chuck Norris qui fait son entrée en scène au ralenti (sur un fond de musique western), où à un Jean-Claude Van Damme qui nous ressert, avec élégance et style, son fameux coup de pied envolé. Et ce n'est qu'un florilège de ce que ce film renferme comme détails référencés.

Dès lors, toute la distribution s'éclate et cela se ressent à chaque moment ! Stallone est à l'aise dans chaque posture, chaque scène, et Van Damme est incroyablement crédible en gros "Vilain" vêtu de noir.
Et puis, ce qui est totalement jubilatoire, c'est que personne ne se prend au sérieux, que personne ne pète plus haut que son cul. Il y a énormément d’auto-dérision.

Auto-dérision qui génère de l'humour, car "Expendables 2" en est blindé ! Tous les dialogues donnent le sourire, soit par leur cliché naturel, soit par les intentions explicites des personnages. [Spoil] Le meilleur exemple, pour moi, reste la scène où les Expendables se font attaquer, dans un village abandonné, par les mercenaires du Vilain et que l'un d'entre eux se fait arroser comme un chien par l'ensemble des commandos de l'Unité Spéciale.

Une fois le mercenaire à terre, complètement explosé, le chef Ross, alias Stallone, réplique : "Repose en pièces !". Juste... mythique ! J'en rigole encore en racontant cette scène par écrit ! [Fin du spoil].

"Expendables 2 : Unité Spéciale" est donc un film qui ne se prend pas au sérieux, un film qui assume toutes ses âneries, toutes ses invraisemblances, afin de nous livrer un spectacle à la fois dynamique, nerveux, drôle et totalement jouissif !

Et puis quand même, voir un Stallone, un Schwarzy et un Willis alignés dans le même plan en train de mitrailler, ou encore un duel à main nue entre un Stallone et un Van Damme, ça vaut son pesant de cacahuètes !

A la fin du film, Church offre un nouvel avion à Ross, qui ne manque pas de lui faire remarquer que ce tas de ferraille est bon pour le musée. Sur quoi Trench (alias Schwarzenegger) rétorque : "Comme nous tous !". Et bien en voyant la qualité généreuse de ce deuxième volet (largement supérieur au premier chapitre), on espère juste que cette jolie bande de bras cassés n'ira pas au musée de si tôt !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 761 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Théo-C Expendables 2 : Unité Spéciale