Comme un cri dans la nuit

Avis sur Fanny et Alexandre

Avatar Lucid
Critique publiée par le

Vous ai-je déjà dit que Bergman, en matière d'introduction, était un génie ? Oui ? Bon. Et bien Fanny et Alexandre ne déroge pas à la règle.

Toujours et encore, il arrive à attraper le spectateur et le coller à son siège. Plus qu'un simple rêve cette fois. Une douce réalité qui tombe peu à peu dans le monde des limbes. Et cette coupure sèche.

Ce qui est frappant dans Fanny et Alexandre c'est ce changement de registre. Le premier acte était joyeux, enfantin, une certaine touche de mélancolie. Un noël rempli de souvenir, avec ses histoires qui virevoltent, les enfants qui chahutent, les vieux qui discutent du passé. Un peu long, certes mais on est touché par cette vie suédoise.
Et tout bascule. On est entrainé dans cette longue descente. Des cris. Des errances. Une descente effrayante qui vous amène au cœur de la monstruosité. Qui vous terrifie. Qui vous prend aux tripes comme jamais. Effrayé par un cri, par un simple mouvement, un simple regard.
Et Alexandre est au cœur de cette histoire. Ce jeune garçon effrayé par la mort et par la vie. Qui regarde les gens se déchirer. Qui regrette le temps d'avant. Qui se lève contre l'autorité pour le bien de sa sœur fragile, encore trop jeune pour affronter tant d'horreurs.

Et en dehors de cette histoire dramatique, voire tragique, c'est du Bergman grand cru. Des acteurs époustouflants comme jamais. Une musique grandiose. Et une photographie à faire pâlir un Malick ou un Ford : jamais l'austérité des décors n'aura été aussi belle, des couleurs tantôt vifs et pâles, cette manière de capturer l'émotion d'un visage, se mouvement de caméra divins.

« Tout peut arriver. Tout est possible et probable. Le temps et l'espace n'existent pas. Sur la charpente fragile de la réalité, l'imagination file et tisse de nouveaux motifs. »

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 788 fois
45 apprécient · 3 n'apprécient pas

Lucid a ajouté ce film à 3 listes Fanny et Alexandre

  • Illustration Top Eighties

    Top Eighties

    Avec : Fanny et Alexandre, Blade Runner, Koyaanisqatsi, Breakfast Club, Kiki la petite sorcière

  • Cover Top 30 des meilleurs scènes

    Top 30 des meilleurs scènes

    Avec : Les Harmonies Werckmeister, À bout de souffle, Moonrise Kingdom, Eureka, Stalker

  • Illustration Comment perdre un après-midi?

    Comment perdre un après-midi?

    Les mauvais jours arrivent, la pluie est au rendez-vous, et tu sais pas quoi faire de ton après-midi? Voici une compilation de...

Autres actions de Lucid Fanny et Alexandre