Affiche Fedora

Fedora

(1978)
12345678910
Quand ?
7.4 10 435 24
  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 9
  5. 22
  6. 56
  7. 137
  8. 141
  9. 54
  10. 13
  • 435
  • 50
  • 288

Fedora, grande star hollywoodienne désormais retirée en Europe, met fin à sa vie en se jetant sous un train. Deux semaines auparavant, le producteur Barry Detweiler était parti à sa recherche dans l’espoir de la faire revenir sur le devant de la scène. Mais la mystérieuse Fedora vit désormais...

DiscussionsFedora

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Nouvelle discussion Toutes les discussions
Match des critiques : les meilleurs avis Fedora
VS
La Grecque au bois dormant

Très curieux le destin de ce film, complètement méconnu et oublié, et pourtant dernier testament laissé par un réalisateur mythique : Billy Wilder. Je suis allé le voir complètement par hasard, à l'occasion de sa ressortie, et franchement je vous encourage à aller y jeter un oeil, tant la restauration sublime, et le caractère hybride du film, entre style classique déjà dépassé pour l'époque et nouvel hollywood (avec toute une série de trolls rigolos sur ces réalisateurs barbus qui préfèrent...

28 4
Décalque sans qualités.

Je dois avoir un problème avec le cinéma de Billy Wilder, porté aux nues par la critique et le public mais dont le ton ne me satisfait pas complètement, en tout cas ne parvient pas à m’emballer, ce qui est regrettable pour un cinéaste de telle notoriété. Il est vrai que je n’en suis que modeste connaisseur, n’ayant vu de lui avant "Fedora", découvert hier soir sur Arte, qu’"Assurance sur la mort", "Certains l’aiment chaud", "Irma la douce", "La vie privée de Sherlock Holmes" et "Avanti",... Lire la critique de Fedora

2

Critiques : avis d'internautes (24)

Fedora
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Puisque tout n’est que fiction...

Sous Billy Wilder, Hollywood se drape dans des atours d’astre mort. Pénétré à larges flots par une mélancolie crépusculaire, indexé au déchirement, l’épicentre du cinéma américain se fend d’une moue aguicheuse, mais repousse toujours plus loin l’horizon des secrets inconnaissables, épiphanies de l’être et tristesses inconsolables. Observateur attentif d’un milieu qu’il se garde de révérer, le... Lire l'avis à propos de Fedora

31 8
Avatar Cultural Mind
9
Cultural Mind ·
Mythes et légendes.

Bien que ce ne soit pas le dernier film de Billy Wilder (c'est son avant-dernier), Fedora sonne comme un testament cinématographique où résonne un glorieux passé cinématographique. Ce film raconte le suicide d'une ancienne gloire du cinéma, et dont un producteur va se rappeler leur dernière rencontre, survenue quinze jours plus tôt. Ce producteur, magnifiquement joué par William Holden, va... Lire la critique de Fedora

3
Avatar Boubakar
9
Boubakar ·
Découverte
Testament mélancolique, fascianant et envoutant

Avant-dernier film du géant Billy Wilder, à qui l'on doit des films aussi excellent que variés tel que "Boulevard du Crépuscule", "Certains L'aiment chaud" ou encore "Le poison" et surement pour ma part l'un, si ce n'est mon metteur en scène préféré. Si on s'arrête au synopsis (où l'on suit un producteur Américain qui veut convaincre une ancienne star de revenir sur le devant de la scène pour... Lire l'avis à propos de Fedora

13 5
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·
Le spectacle continue

Presque trente ans après "Boulevard du Crépuscule", Billy Wilder revient à la charge et casse le mythe de l'usine à rêves. Derrière le drame apparent, transparait une comédie pleine de finesse et d'humour. Derrière la comédie se cache une critique acerbe d'Hollywood, du star system, du culte de l'apparence. Hollywood fabrique des stars qui deviennent des personnages indépendants de la femme et... Lire l'avis à propos de Fedora

11 3
Avatar -Marc-
9
-Marc- ·
Critique de Fedora par Zogarok

28 ans après Boulevard du crépuscule, Billy Wilder livre son avant-dernier film, le franco-allemand Fedora, œuvre testamentaire, conte funèbre et passéiste. Fedora fait partie de ses opus oubliés, voir inconnus du grand-public, au contraire de Certains l’aiment chaud ou Assurance sur la mort. William Holdel y tient le rôle masculin principal (c’est leur quatrième collaboration), comme dans... Lire la critique de Fedora

3
Avatar Zogarok
8
Zogarok ·
Toutes les critiques du film Fedora (24)
Casting : acteurs principauxFedora
Casting complet du film Fedora
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur ce film Fedora
Plus d'actualité