Tourné à Odessa en Russie à l'époque de la montée du fascisme...

Avis sur L'Homme à la caméra

Avatar Hanagroov
Critique publiée par le

Un des premiers films de l'histoire du documentaire. Tourné à Odessa en Russie à l'époque de la montée du fascisme. Les images défilent très rapidement (pas plus de 5 secondes par plan) mais c'est visuellement très agréable. L'environnement sonore qui accompagnent ces plans est cohérent. Bien que Vertov utilise toutes les techniques cinématographiques de façon très grossières, on se plait à jouer le jeu du listing. Ce qui m'a le plus marquée, c'est la scène d'animation traditionnelle du trépied et de sa caméra qui dansent. Vertov connait l'effet Koulechov et le manipule à merveille. Bien que le documentaire ait comme objet principal la ville d'Odessa, les femmes sont celles qui jouent les rôles les plus importants dans le montage du film.
Pour le comparer à Flaherty (le père du documentaire avec "Nanook of the North"), je dirais qu'au lieu de se concentrer sur des personnalités fortes (convention du documentaire standard), il privilégie la foule. Il n'y a plus qu'à se demander si l'homme à la caméra fait partie des personnages ou non... Avis tranchés

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 288 fois
5 apprécient

Autres actions de Hanagroov L'Homme à la caméra