Le film désarmant de Pierre Jolivet

Avis sur Mains armées

Avatar K1000
Critique publiée par le

Mains armées désarme le spectateur car le film n'est pas le polar familial tendu promis par l'affiche. Le film souffre d'inconsistance. Pierre Jolivet relate deux histoires, celle du père et celle de la fille, sans presque jamais les entrecroiser. Le cinéaste insiste davantage sur le trafic d'armes de violents Slaves et sur la vie dissolue de Maya (coke, fric, liaison avec le boss...). Du coup, la relation père-fille tant attendue est complètement reléguée au second plan. Roschdy Zem et Leïla Bekhti ne se rencontrent que très peu de fois au cours du film.

D'autre part, l'histoire sur le trafic d'armes manque de précisions pour le spectateur... Le film se prend trop au sérieux, est faussement complexe. Et puis la fin, complètement bâclée, nous laisse sur notre faim.

Néanmoins, les deux acteurs principaux, Roschdy Zem et Leïla Bekhti, livrent une excellente prestation. Les second rôles sont également très bons. On retrouve à l'écran des visages trop peu présents au cinéma. Ainsi a-t-on le plaisir de voir Nicolas Bridet (Kaboul Kitchen, Tu seras mon fils), Bruno Debrandt (Engrenages), Nina Meurisse (Complices) et Adrien Jolivet (Zim & co).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 418 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de K1000 Mains armées