Où quand les visions d'un auteur sauve son film du désastre

Avis sur Phenomena

Avatar Gaor
Critique publiée par le

Un gentil traumatisme adolescent... La scène d'introduction, le vent dans les arbres (partout, tout le temps), le gamin aux miroirs cachés, la fosse.

Y'avait aussi des trucs relou comme le chimpanzé et le vieux savant mais c'est trop loin et flou pour que je m'en souvienne.

Edit : Plus de quinze ans après l'avoir vu et revu rituellement avec mon meilleur ami de l'époque, adolescents et prépubères, j'ai revu Phenomena. Aïe. La direction d'acteur est CATASTROPHIQUE. Chacun essaie de se dépatouiller avec sa ligne de dialogue lamentable et improvise plus ou moins son débit, vissé dans le cadre. Plus globalement, c'est l'intrigue qui est tarte, avec des crimes finalement inexpliqués, sans mobile cohérent. Argento est sidérant par son incapacité à développer une once de crédibilité psychologique. Il introduit ses scènes par des dialogues badins où l'irrationnel le dispute à l'artificiel. C'est simplement débile. Les exemples sont innombrables. En fait, tout ce qui relève de la progression de l'intrigue flirte avec la série Z. POURTANT, au-delà de ces moments de malaise cinématographique, on reste impressionné par l'image, sa puissance d'imprégnation. Le long final, si fameux, qui déroule les images fortes, conserve toute sa puissance. On est secoués, on rebascule littéralement dans l'horreur putride et on se rappelle pourquoi, plus de quinze ans plus tôt, on était fasciné par ce mauvais film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gaor a ajouté ce film à 1 liste Phenomena

Autres actions de Gaor Phenomena