Affiche Salo ou les 120 journées de Sodome

Salo ou les 120 journées de Sodome

(1975)

Salò o le 120 giornate di Sodoma

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 184
  2. 160
  3. 172
  4. 242
  5. 526
  6. 746
  7. 993
  8. 925
  9. 479
  10. 298
  • 4.7K
  • 272
  • 2.6K

Quatre notables fascistes kidnappent 9 jeunes garçons et 9 jeunes filles de la campagne. Ils sont soumis à 120 jours de torture mentale et sexuelle.

Match des critiques : les meilleurs avis Salo ou les 120 journées de Sodome
VS
La seule vraie anarchie est celle du pouvoir

Sous l’égide de Salo ou les 120 journées de Sodome, Pasolini, crée l’un des plus grands témoignages que l'on ait pu exprimer sur la domination de l'être humain, et de son emprise sur l’identité d’autrui par le biais du pouvoir, que les Hommes s’attribuent par le armes ou l’affabulation divine. Retranscrit par l’explicite du dégoût, terrible et mortifère, agressif et malheureux, Salo n’en reste pas moins une œuvre de théorisation, à l’intelligence fortuite, engagée, par sa capacité à se...

45 3
Avatar misterblonde
3
misterblonde
Une douleur sans fin.

Je n'utilise jamais le "je" pour mes critiques mais là, je n'ai pas le choix car je veux être certain d'exprimer ma propre voix. Je pense avoir vu un certain nombre de films dans ma courte existence. Et il est toujours délicat d'aborder des oeuvres comme ce film de Pasolini qui a un statut de film culte. Je suis tout à fait enclin à reconnaître ses qualités esthétiques, de mise en scène et de construction. Le film possède une belle lumière mais que nous apporte Salo ? Depuis que j'ai vu ce... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

48 3

PostsSalo ou les 120 journées de Sodome

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?

Critiques : avis d'internautes (134)

Salo ou les 120 journées de Sodome
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Voyeur

Le simple fait de mettre des étoiles au dernier film de Pier Paolo PASOLINI est un acte fort. A fortiori huit... Est-il vraiment nécessaire d'essayer de "noter" ce film tant il continue à faire parler de lui 40 ans après sa sortie? OUI cette oeuvre dérange, OUI elle dégoûte, OUI nous sommes tous complices de ce qui se passe à l'écran par le simple fait d'être les spectateurs/témoins... Lire l'avis à propos de

3 2
Avatar nate6691
8
nate6691 ·
Découverte
Critique de Salo ou les 120 journées de Sodome par MrsChanita

Non, je n'ai pas aimé Salo. Salo n'est pas un film que l'on aime. C'est une immense gifle insoutenable, un plongeon inexorable dans les fantasmes cruels d'une société bourgeoise froide et consummériste. Je peux comprendre les réactions premières : dégoût et rejet de ce film. Ce sont de saines réactions, finalement. Mais il est important que suive le questionnement, essentiel que naisse la... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

113 11
Avatar MrsChanita
8
MrsChanita ·
Critique de Salo ou les 120 journées de Sodome par FrankyFockers

Même si relativement peu de gens ont vu Salo lors de sa sortie en 1975, il est souvent décrit comme un film extrême, repoussant les limites de la représentation jusqu'à un degré encore inédit. L'histoire de ce film est simple puisqu'il s'agit de l'adaptation, somme toute assez fidèle, des 120 journées de Sodome du Marquis de Sade. Sauf que Pasolini a eu l'idée, qui lui coûta peut-être la vie, de... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

113 11
Avatar FrankyFockers
10
FrankyFockers ·
L’empire (in)décent

Sous l’indignation effective, Pasolini élucide le paradoxe des extrémismes, cirque de la perversité suppliciant l’impérialisme de l’image. Salo se nourrit de sa propre répulsion dans l’abjection qu’elle suscite. La transgression de toute vertu dans un geste purement polémique constitue l’essence même de l’œuvre. Pourquoi vouloir montrer l’inqualifiable ? Peut-on se... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

13 3
Avatar blacktide
5
blacktide ·
L'empire des signes ou : Luther aurait-il calculé en vain ?

Il me semble que la vie et l'œuvre de Pasolini sont une sorte de quête de la pureté à travers et au-delà de l'abjection. En 1974, Pasolini vient de terminer sa trilogie du plaisir, qui parvient à relier sexe et innocence, mais en se situant "ailleurs", au Moyen-Age ou pays des mille et une nuits. Conscient du caractère factice et imaginaire de tout ça, il est rattrapé par son surmoi luthérien... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

67 23
Avatar -Piero-
6
-Piero- ·
Toutes les critiques du film Salo ou les 120 journées de Sodome (134)
Casting : acteurs principauxSalo ou les 120 journées de Sodome
Casting complet du film Salo ou les 120 journées de Sodome
Vous pourriez également aimer...