Les stormtroopers tirent comme des cochons mais on y croit quand même...

Avis sur Star Wars : Épisode IV - Un nouvel espoir

Avatar Hypérion
Critique publiée par le

Encore une fois, parmi d'innombrables fois, je viens de revoir la Guerre des étoiles.

Parce que oui, c'est "La Guerre des étoiles" avant tout ce remaniement de titres suite à la globalement immonde prélogie...

Alors, comment critiquer un film pareil ? Je vais réaliser un exploit en faisant de nombreux reproches à ce film. Pas parce qu'il en est exempt de tous défaut, mais parce que ma dévotion à ce film, devenu la pierre angulaire d'un phénomène culturel global dont on ne mesure pas forcément encore l'importance mais qui déjà se transmet de génération en génération, est pour moi un sujet de dévotion absolu.

Je précise que pour ma part, le second Opus "L'Empire contre attaque" est le meilleur épisode de la saga. Un véritable gouffre sépare les deux films. Ampleur, scénario, dramaturgie, effets spéciaux... La guerre des étoiles est un film indépendant ancré dans les années 70, sa suite préfigure des bouleversements techniques des années 80 et redéfinit la notion de "Blockbuster".

Alors, les reproches... Soyons honnêtes. L'histoire, bien que portée par des mythes universels et des thématiques intemporelles (le jeune idéaliste naïf, la princesse à secourir, le vieux sage, l'ainé désabusé mais protecteur, le méchant incarnation du mal, etc) est cousue de fils blancs.

Pot pourri pour illustrer mon propos : Luke ne verse pas une larme pour son oncle et sa tante carbonisés et semble bien plus abattu par la mort d'un vieux bonhomme un peu foldingue rencontré un jour auparavant, une équipe de bras cassés parvient à descendre un nombre incalculable de forces d'élites qui elles mêmes ne sont pas capables de tirer correctement à 3 mètres de distance, la rébellion confie un X-Wing à Luke alors que des pilotes expérimentés restent sur le tarmac (vous savez, ceux qui applaudissent à la fin). Luke, Han et Leia sont bras dessus bras dessous, multiplient les hugs comme les meilleurs amis du monde alors qu'ils se connaissent depuis quelques heures, l'Alliance rebelle analyse les plans de l'étoile de la mort en 15 minutes et en moins d'une heure, le plan d'attaque est conçu et la mini armada de l'Alliance rebelle s'envole...

Quand on y songe, La guerre des étoiles est une histoire dont l'unité de temps est de 2 jours maximum !

A côté de ça, les décors sont en carton pâte, incroyablement monotones (ils ont du construire un couloir maximum pour représenter l'intérieur de l'étoile de mort et puis c'est tout), on sent des budgets très serrés... Les cascades sont risibles pour certaines, complètement loufoques pour d'autres avec des réactions chorégraphiées incompréhensibles (Han Solo tue un stormtrooper, les six survivants s'enfuient bien que supérieurs en nombre et supposés être des militaires aguerris !). A noter tout de même que pour un film tourné dans l'espoir de faire juste suffisamment d'entrées pour être remboursé, le succès rencontré est quasi ubuesque par rapport au produit proposé. Il n'a jamais été conçu comme un "blockbuster" avec un budget monstre. Star Wars est un film indépendant, un épisode de Flash Gordon amélioré, d'où cette facture visuelle somme toute "cheap".

Et là vous vous dites que je vais avoir bien du mal à justifier ma note... Oui mais La guerre des étoiles, premier du nom, c'est avant tout et surtout un film pour gosses. Et quand on découvre ce film enfant, on se contrefiche des invraisemblances et de la facture visuelle globale (attention, je ne parle pas des maquettes de vaisseaux). La musique, épique, nous emporte dans une aventure magique, on tombe amoureux de la princesse Leia, intrépide et résolue, on adore cette boule de poils de Chewbacca, on s'énerve de voir Han Solo partir avant la bataille finale et on crie de joie lors de son retour opportun, on EST Luke, on vit ses aventures avec effroi, passion, excitation, et quand l'étoile de la mort explose, on applaudit à tout rompre... Et on rembobine la cassette.

Ensuite, La guerre des étoiles, c'est une CLAQUE visuelle au niveau des maquettes de vaisseaux dans l'espace. 2001 L'odyssée de l'espace avait apporté cette touche de réalisme avec ces immenses structures flottant dans le vide intersidéral. Lucas a apporté le dynamisme.  la vitesse, la tension, le suspens.

Pour avoir vu (béni que je suis) la guerre des étoiles au cinéma, la scène d'ouverture est en ce sens a couper le souffle, littéralement. Quand la navette de Leia passe au dessus de nos têtes, on sursaute... Puis le destroyer impérial arrive. Son immense structure défile au dessus de nous et ne semble jamais finir, on est écrasé par sa masse, on n'ose même plus respirer... Et ça y est, on est emporté, point de retour possible...
A ce niveau, la Guerre des étoiles vieillit incroyablement bien, alors que les détestables incrustations en images de synthèse des versions "remastérisées" accusent déjà leur âge... (Au passage : HAN SHOT FIRST). L'univers sonore, aujourd'hui reconnaissable entre tous, est également de haute volée. Blasters, sabres lasers, Chasseurs TIE fusant au dessus de nos têtes, on est réellement dans une autre galaxie (la preuve, les vaisseaux explosent dans le vide spatial dans cette galaxie !).

La guerre des étoiles est un film marquant dans l'histoire du cinéma. Il a changé son industrie, sa manière de concevoir, de produire et de promouvoir un film. Il est responsable de bien des dérives d'Hollywood. Mais c'est aussi, avant tout et surtout un "classique instantané". Envisagé comme un petit film SF old school sans prétentions (quoique...) par Lucas, son film a imposé des codes de Space Fantasy devenus incontournables. Il est devenu une référence absolue.

Tout autre univers Space Fantasy est, consciemment ou inconsciemment, automatiquement comparé à l'univers de Star Wars.

Alors je surnote certainement un peu quant à sa qualité intrinsèque, mais La guerre des étoiles est un film qui fait vibrer mon âme d'enfant comme peu en sont capables, et il a posé le jalon d'une trilogie emblématique qui finira un jour inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.

May the force be with you.

Always.

Critique épisode I : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-i-la-menace-fantome/5001229795567445/critique/hyperion/

Critique épisode II : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-ii-l-attaque-des-clones/3861229763304579/critique/hyperion/

Critique épisode III : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-iii-la-revanche-des-sith/2701229876434841/critique/hyperion/

Critique épisode V : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-v-l-empire-contre-attaque/6221229790473384/critique/hyperion/

Critique épisode VI : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-vi-le-retour-du-jedi/5631229797603386/critique/hyperion/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1844 fois
90 apprécient · 1 n'apprécie pas

Hypérion a ajouté ce film à 8 listes Star Wars : Épisode IV - Un nouvel espoir

Autres actions de Hypérion Star Wars : Épisode IV - Un nouvel espoir