|

Avis sur

The Dark Knight Rises

Avatar --------------------
Critique publiée par le (modifiée le )

En ce moment, les critiques de ce film fleurissent sur la toile, et je pense qu'il est temps d'y ajouter la mienne. Autant ne pas y aller par quatres chemins, et de ce ne sera pas une surprise vu ma note, mais j'ai beaucoup aimé ce film. Attention, je vais spoiler !

Je ne sais pas ce que Nolan à voulu faire cette fois, mais beaucoup ont reprocher au dernier volet de la trilogie son manque de noirceur, ce a quoi je veux répondre : Et alors ? Le volet précédent nous à déjà montrer un Batman en proie aux doutes, au désespoir. Je pense qu'ici, c'est surtout sa chute qui était montrée, symbolisé par cette prison-trou, très critiquées également.

Parenthèse rapide : certe, une prison-trou, c'est bizarre, mais pas impossible. Et c'est surtout une symbolique forte : outre la chute du Batman, c'est également le Puit de Lazarre, qui redonne force et vigueur à Ras-Al Ghul qui est symbolisé. Son absence dans le premier volet s'explique par un coté "réaliste" que le réalisateur et les scénaristes ont voulus insufler, cependant un petit clin d'oeil à ce puit n'est pas désagréable, et en plus il fait son boulot. C'est grâce à lui que le Batman renait de ses cendres

Fin de la parenthèse. La noirceur de The Dark Knight ne pouvais, à mon sens, être renouvelée dans ce film sans poser un sérieux problème de déjà-vu au spéctateur. Je pense qu'ici, outre la chute du Batman, c'est également celle, annoncée dans Beggins, de Gotham. La ville est au bord de l'explosion (au sens littérale). L'ambiance est plutôt tourné résolument vers la violence, la déchéance, dans ce qu'elle peut avoir de chaotique. De plus, le fait que la fin de la trilogie reprend des élements du premier film me laisse à penser que Nolan n'a pas honte de ce qu'il a déjà fait. Beggins, vivement critiqué, aurai pu être oublié dans cet épisode : il n'en est, à mon sens, que sublimé.

Alors, je suis d'accord avec certaines critiques. Oui, la succession de scène est parfois faite au hachoir. J'aime beaucoup ce style, mais je comprend ça rebute beaucoup de monde. Oui, la mort de Marion Cotillard est pas top. Non, Bane n'est pas au niveau du Joker.

Mais parlons-en, de ce Bane. Fort, stratége, violent, sombre. Personnellement, se première apparition m'a scotcé à mon siège, tant je l'ai trouvé d'une classe étrange. Encore une fois, ceci n'est que mon avis, bien sûr. Ce Bane remplit tout de même très bien sont rôle : Il fait tomnber le Batman, trembler Gotham... Et certaine de ses répliques me restent en tête : "- C'est une bourse, il n'y a pas d'argent à voler ! - Alors que faîtes-vous ici ?" / "L'heure n'est pas à la peur, docteur Pavel. Pas encore !". Ainsi que d'autres. Malheureusement, je trouve que le personnage perd toute ampleur une fois que son amour pour Talia, et le fait que tout son plan en découle, son révélé.

Certaines scènes ont choqué, particulièrement les scènes de comnbats. Par exemple, la critique la plus fréquente est celle de cette bande de flic proprets en sortant de trois mois de détention dans des égouts, donc sans vêtements de rechange. Je dirais, pour ma part, que c'est surtout une façon de différencier les hommes de Bane et les flics. Le réel sacrifié au visuel, c'est un choix. Je ne fais pas vraiment partie de ceux qui le déplore, mais une petite justification, mais abracadabrantesque n'aurait pas fais de mal.
Reparlons un peu d'un sujet qui fache : La mort de Marion Cotillard. Oui, c'est pas très bien joué. Mais 15 seconde dans un film de 2h44 ? Et puis, c'est pas si mal, comme façon de mourir... Ou alors j'arrête de défendre une cause perdue. Ce qui n'empêche que moi je l'ai bien aimé le long du film. Pas extraordinaire, mais elle joue son rôle. C'est déjà bien.

Parlons un peu de ce que j'ai aimé.
J'ai aimé : Gordon. Gordon. Gordon. C'est mon chouchou dans les batmans de Nolan. Et dans les autres aussi. Et l'acteur. Enfin bref, il est simplement magnifique. La scène où il regarde (à la télé) Bane dénoncer son mensonge, et sa justification au petit flic, c'est le passage le plus poignant selon moi.
Et ce petit flic... Pendant tout le film, je me suis demandé : QUI EST CE MEC ? Parce que mine de rien, il a trop d'importance pour être un inconnu. Et ça permet une jolie surprise à la fin. Certains puriste de Batman ont d'ailleurs regrété que son vrai nom soit : "Robin", ce qui fait un clin d'oeil un peu gros pour eux. Petit exercice mental pour ces gens : Vous ne connaissez rien à Batman, vous n'avez lu de comics, et en plus ça ne vous interresse pas. Vous faites partie de la plétore de gens venu là pour voir un film, la suite d'un excellent film, ou parce qu'il y'a la clim dans le cinéma. Scène de fin : "- Quel est votre nom ? - Dick". Je suis peut-être stupide, mais je trouve ça dommage de terminer sur une scène que quelques Batmanophiles vont comprendre.
Catwoman. Sa présence me faisait peur, parce qu'entre une chauve-souris et un chat, c'était pas loin de devenir le zoo de Maubeuge. Mais Nolan ne la fait jamais appeler comme ça, et use de divers stratagème (jeu de mot foireux : "Chat-Pardeuse", serre-tête oreille-de-chat) pour que le personnage soit reconnaissable, et je l'en félicite. De plus, Anne Hathaway m'a surprise dans ce rôle. Je la trouve simplement géniale, méconnaissable.

Pour terminer, je vais vous parler de la musique et de la VO/VF. Mise à part celle de la scène de fin, la musique soutient l'intrigue, mais c'est vite oubliable. Pour ce qui est de la petite guerre VO/VF, ayant vu le film dans ses deux versions, les deux me plaisent. Je préfère la VO sous-titré, mais les voix de la VF ne me choquent pas, et au contraire, et surtout pour Bane, je les trouve bien faîte, collant au personnage. C'est pas ce que l'on demande ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 914 fois
18 apprécient · 6 n'apprécient pas

-------------------- a ajouté ce film à 1 liste The Dark Knight Rises

Autres actions de -------------------- The Dark Knight Rises