|

Gymnopédie

Avis sur Violent Cop

Avatar Khamsou
Critique publiée par le (modifiée le )

Violent Cop est né dans des conditions difficiles. En effet, le film a failli être abandonné lorsque le metteur en scène a quitté l'aventure. Kitano est alors pour la première fois passé derrière la caméra, tout en conservant le premier rôle du film, en remaniant intégralement le scénario pour que ça n'ait au final plus grand chose à voir. Souvent aux prises avec l'équipe de tournage (il n'avait alors jamais tenu une caméra dans ses mains), il va imposer sa vision qui le rendra plus tard connu dans le monde entier. Le tout premier d'une grande lignée de film sur les yakuzas et leur terrible univers.

Dans ce premier film, Kitano incarne Azuma, un flic désabusé et nihiliste au possible qui règle tous ses problèmes par la violence. Suite à de sombres évènements, il va décider de régler tout ce bordel par lui-même, avec sa seule morale.

Violent Cop est certainement le film le plus noir de toute la filmographie de Kitano. La violence tape comme un poing dans la mâchoire, à l'image de cette très longue scène dans les toilettes où Kitano, impassible et amoral, tabasse quelqu'un d'un unique coup encore et encore. Les crimes qui ont lieu dans ce film sont tous atroces, les flics sont tous corrompus où n'en ont rien à faire, donnant limite légitimité à la violence de Azuma. Traversé de l'humour pince-sans-rire typique du futur réalisateur, mais aussi par la moribonde Gnossiennes No.1 de Erik Satie, on entre dans la routine sombre et violente d'un Japon bordélique où la violence règne à tous les étages.
Aussi bien commise par les flics que par les voyous, on la retrouve de jour comme de nuit, en pleine rue (cette scène avec le ralenti, magnifique et triste à la fois) comme de nuit, dans des retaurants, des habitations, et des hangars grandiloquents baignés dans les ténèbres.

Fascinant et dérangeant, hypnotique ou encore déconcertant, Violent Cop ne laisse pas sans réaction. On subit aux côtés de Azuma la violence de son métier et on en ressort esquinté. Kitano réussit pour son premier film un tour de force, posant déjà les bases du futur de son cinéma, et surtout laisse derrière lui 1 heure et 38 minutes inoubliables.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 227 fois
10 apprécient · 2 n'apprécient pas

Khamsou a ajouté ce film à 2 listes Violent Cop

Autres actions de Khamsou Violent Cop