Wolverine : Le faux raccord de l'immortel

Avis sur Wolverine : Le Combat de l'immortel

Avatar Pod607
Critique publiée par le (modifiée le )

CETTE CRITIQUE A ÉTÉ COMPLÉTÉE
Vu le nombre de downvotes que je me prends pour cette critique un peu assassine, je me suis fendu de quelques précisions à la toute fin. (Enfin, quelques. Les précisions sont aussi longues que la critique originelle.)
Si j'ai subi ce film, c'est pas (que) de la mauvaise foi de ma part :)
///////////////////////////////////////////////////////////////

- Titre alternatif : Bonjour je m'appelle Famke Janssen et où est mon cachet?

- Nan ils sont sérieux? Y'avait du très très gros défi à relever pour faire pire que son prédécesseur, défi relevé avec brio

- Comme l'indique le titre de cette critique, j'ai compté -au moins- quatre faux raccords, dont un énormissime, puisqu'il y est fait directement référence dans le dialogue qui se tient

- Donc voilà, on est devant un film à 80 millions de dollars pour avoir l'impression de se regarder un bon vieux nanar entre potes, tout en comptant les erreurs de réalisation. J'aurais plus été étonné de voir un technicien dans un miroir (Sisi dédicace James N'Guyen, t'es le meilleur) tellement le film est désastreux de ce côté-là

- On pourrait penser que le film se rattrape sur ses scènes d'action, mais elles sont tout aussi pathétiques, en plus de tirer sur la longueur

- Le nombre de morts en hors-champ (quasiment toutes, en fait) est blasant. Pas une goutte de sang dans le film, en-dehors des blessures de Wolverine qu'on voit se soigner toutes seules

- Hm d'ailleurs si Wolverine a plus son pouvoir de guérison tu m'expliques comment il sort et rétracte ses griffes sans se blesser?

- Le scénario est stupide, j'en viendrais presque à penser que Damon Lindelof est pas si mauvais. Toutes les ficelles scénaristiques usées jusqu'à la corde (ficelle, corde, got it?) et tous les clichés y passent, c'est tout aussi blasant

- Euh, je sais pas vous, mais vous avez entendu une BO?

- Euh, je sais pas vous, mais vous avez vu une 3D?

- Bon allez, je suis pas mauvaise langue, on va lister tous les points positifs du film :
- L'actrice qui joue Mariko est superbe
- La VF est pas dégueu (En même temps elle avait intéret vu le casting des voix)

- À partir de maintenant je SPOIL (Mais si vous allez voir ce film c'est du masochisme alors bon, vous pouvez lire.)

Des faux raccords que j'ai vus :
- Bon je compte pour un seul faux raccord toutes les fois où les griffes de Wolverine passent de rétractées à sorties d'un plan à l'autre et vice-versa. (Notamment une fois où il se réveille d'un cauchemar à côté de Mariko)
- LE FAUX RACCORD LE PLUS ABUSÉ DE L'HISTOIRE DES BLOCKBUSTERS : "Non il faut pas mettre ses baguettes comme ça" *pose les baguettes* "Regarde je t'explique pourquoi il faut pas les mettre comme ça" *pose les baguettes* WTFFFFFFFFFFFFF
- Tout à la fin quand Wolvy et Mariko discutent un peu devant l'avion, y'a un mec - en arrière-plan mais on voit que lui t'façon - qui vient remettre une énorme valise à Yukio. Un plan plus tard, où est la valise?
- J'en avais compté un quatrième assez gros mais mon cerveau a déjà dû entamer la procédure d'urgence d'effaçage complet de ce film de ma mémoire

Puis aussi une petite liste (non exhaustive, j'ai pas envie d'apprendre de la manière forte s'il y a une limite à la taille des critiques ici) des ficelles scénaristiques abusées :
- "Je suis MOURANT, et je te propose, pour te libérer de ton immortalité, de TRANSFÉRER ton pouvoir de GUÉRISON à quelqu'un. Et non tais-toi, j'ai filé un chèque au dialoguiste pour que tu ne me demandes pas à qui je projette de le transférer"
- "Hmm je suis la méchante et je suis immunisée à tous les types de poison connus. Fort heureusement les héros ont une mémoire de poisson rouge atteint d'Alzheimer, et donc vont croire s'être débarassés de moi deux minutes plus tard quand je me serai pris une flèche empoisonnée dans l'omoplate"
- "Alors là tuvoi c'est le village natal du vieux, il y a installé un COMPLEXE gardé par un CLAN ANCESTRAL DE SAMOURAÏS. Non franchement je vois pas où tu peux chercher qu'on ira y faire un tour à la fin du film"
- "Wesh j'ai l'air toute frêle et tout mais en fait je suis championne de lancer de couteaux. Hm j'ai peut-être un peu dit qui allait sauver le cul de Wolvy dans la scène finale"
- Statistique : 100% des non-asiatiques qui ne portent pas la barbe sont des méchants

Bon c'est loin d'être fini, mais ce film était vraiment a-bu-sé du côté des clichés.

P.S : Je suis Famke Janssen. J'ai montré mes seins, vous avez mon cachet?

EDIT : AH OUI PUTAIN ce quatrième faux raccord. Quand ils sont à Nagasaki près du puits, Mariko change de fringues d'un plan à l'autre. Même dans Birdemic ils le font pas ça.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
ADDENDUM :

1) Pourquoi la scène des baguettes est clairement un faux raccord.
Supposons que, comme on me l'a suggéré, "si elles sont droites la seconde fois c'est parce que Wolverine n'en a rien à péter des superstitions de Mariko".
Si Wolverine est quelqu'un de brusque et bourru, il n'est pas pour autant rustre et provocateur au point de faire ça, surtout à Mariko, envers qui il commence à montrer du respect, et que, rappelons-le, il embrasse deux scènes plus loin. Jusqu'ici, il a plus montré de l'indifférence que de la défiance face aux traditions japonaises. Lui faire redresser ses baguettes dans le screenplay serait totalement inapproprié.

De plus, s'il a re-planté ses baguettes dans son repas, pourquoi l'aurait-il fait en hors-champ, et sans faire de bruit? (Alors qu'on avait eu droit au plantage avec un joli *THUMP* 5 secondes avant.)
Le choix du réalisateur serait très étrange.

Second point, si encore cette scène avait été la seule litigieuse du point de vue du montage, j'aurais bien voulu croire que c'est juste une maladresse sur l'ellipse du re-plantage de baguettes. Mais je me suis amusé à lister quelques faux raccords (Et j'en rajoute même un : Lors de l'explosion de la bombe, Wolverine se fait calciner en hors-champ. Mais je suis quasi-sûr qu'on a un plan sur ses mains, intactes, à ce moment-là.)
Au milieu de toutes ces erreurs de montage, la probabilité que cette scène en soit une de plus est élevée.

Dernier point, de la même manière qu'il a paru "évident" à certains que Wolvy avait replanté ses baguettes dans son repas, il m'a moi-même paru évident que la scène avait été tournée plusieurs fois, mais qu'ils avaient changé un petit peu le script pendant les rushs. (Je pense qu'au début, Mariko était censée retirer les baguettes au début du dialogue, puis ils ont pensé qu'il serait plus respectueux de sa part de lui faire, d'abord expliquer, puis retirer les baguettes.). Puis derrière ils se sont craqués au montage.
Les soucis de montage c'est souvent ce que je vois le plus facilement dans un film, et ça m'a sauté aux yeux ici.

2) Pourquoi les scènes d'action ne rattrapent pas le reste du film.

On dira ce qu'on veut d'Origins, mais ses scènes d'action valaient cent fois celles du Combat de l'Immortel.
L'arrivée de l'agent Zéro dans la base militaire au tout début ou le duel entre will.i.am et Dents de Sabre m'ont plus marqué que la scène de l'enterrement ou le duel sabre contre griffes.

La scène de l'enterrement, parlons-en. En plus de me donner l'impression de traîner en longueur comme la plupart des scènes d'action du film, elle m'a paru particulièrement répétitive et linéaire.
Wolverine marche vers la caméra, frappe un mec, l'achève d'un coup de griffe hors-champ, frappe un second, l'achève avec un coup de griffe hors-champ, marche vers la caméra, se prend une balle, frappe un mec, l'achève d'un coup de griffe hors-champ, marche vers la caméra, s'arrête cinq secondes pour souffrir un peu, frappe un mec, l'achève d'un coup de griffe hors-champ, et on répète.
Pas un seul kill badass dans le tas, et ça c'est triste.

On enchaîne avec la course-poursuite entre l'enterrement et la gare, aux allures de mouvement aléatoire tant les mouvements de caméra et les changements de plans sont saccadés. Là encore, rien de spectaculaire, rien qui me fasse me dire "Putain, c'est quand même 'achtement cool un mutant avec des griffes en adamantium."
Je passe sur les passants qui n'en ont rien à foutre que des yakusas poursuivent des gens en tirant partout.

Eeeet là. La scène du train. Elle en fera couler, de l'encre, cette scène. Nanardesque, je crois que c'est le mot.
Spectaculaire ou pas, impossible de se plonger dedans. Y'a une loi élémentaire de la physique qui est violée à chaque plan. Encore, je veux bien qu'un des protagonistes soit un mutant avec une force surhumaine et un squelette en adamantium, mais les autres c'est des yakuzas, et l'humain moyen quand tu le mets sur un train qui file à 300 km/h (Et pas 500 comme le dit Wolverine), il décolle et pis c'est tout.
Les mecs en question s'accrochent en plantant un couteau dedans comme si les parois du Shinkansen étaient en carton.
Pendant ce temps-là, les gens dans le train n'en ont rien à foutre que des gens ouvrent le wagon en deux en se battant dessus, et le train arrivera tranquillement à destination sans que personne ne le fasse arrêter. (Après que le combat se soit fini sur un gag façon Tex Avery, mais passons.)
J'veux bien qu'on soit dans un univers de comics, mais je pense que cette scène dépasse la limite de l'acceptable même pour un X-Men.

Quant au duel sabre contre griffes, j'en ai malheureusement rien retenu, si ce n'est le moment où Wolvy retire le sabre de son torse, moment assez mal fait de l'avis de pas mal de gens, de ce que j'ai lu.
Et j'ai bien peur que ce soit tout ce qu'il y en ait à retenir :/

3) Quelques petits points scénario et incohérences en vrac qui me dérangent

- À la fin de Origins, Wolverine est censé avoir perdu la mémoire de ce qui s'est passé avant son opération à l'adamantium, comment se souvient-il de Nagasaki?

- Alors. Le père veut hériter mais c'est sa fille qui va hériter. Alors il demande au fiancé de sa fille de demander aux yakuzas de la liquider. Dans le même temps il explique que l'entreprise est au bord de la faillite donc c'est un mauvais plan. Si quelqu'un a compris ce passage je veux bien une explication.

- Le mec fait construire un robot en adamantium. La tête dudit robot ne sert pas à loger la tête du vieux, mais ne sert pas à contrôler le robot non plus puisqu'il est parfaitement fonctionnel même décapité. Donc sur un robot en adamantium à plusieurs millards de dollars, il rajoute une tête pour la déco.

- Pour annihiler une mutation, il suffit de coller une araignée bizarre sur le cœur du mutant. Une fois l'araignée ôtée, toutes les cellules du corps remuteront instantanément.

- Pour transférer une mutation d'un mutant à une tierce personne, il suffit que le second fasse une manucure au premier.

- Yukio possède a priori un pouvoir, dont elle se sert à deux reprises, une fois elle a tort et une fois on peut pas prouver qu'elle a raison. À côté de ça, elle se bat relativement bien. Donc est-ce que c'est une mutante, est-ce que c'en est pas une, en quoi consistent exactement ses pouvoirs?

- En cinq secondes, Mariko passe d'une envie de suicide à "Ouais nan en fait ça va j'vais aller bouder dans ma chambre".

Et je dois encore en oublier, des détails frustrants quand tu essayes de te plonger dans le film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1708 fois
55 apprécient · 14 n'apprécient pas

Pod607 a ajouté ce film à 1 liste Wolverine : Le Combat de l'immortel

Autres actions de Pod607 Wolverine : Le Combat de l'immortel