Ah, c'est rafraîchissant !

Avis sur Guild Wars 2 sur PC

Avatar Xeno
Test publié par le (modifiée le )
Version PC

(Oh, 10 ! Un fanboy !)

J'avais déjà fait une critique lors de la beta qui avait été effacée, j'ai donc repris quelques éléments mais la majeure partie de ce que j'ai écrit ici est nouveau. Et je vous souhaite le courage de tout lire, même si vous n'appréciez pas. (j'me suis endormi à la relecture mais bon)
J'ai fait en sorte que quelqu'un qui ne s'y connaît pas en MMO et compagnie puisse comprendre, si des éléments restent flous, n'hésitez pas à signaler.
Sinon vous pouvez lire les paragraphes qui vous intéressent et esquiver les autres, vu que j'ai recollé des parties le tout ne se suit pas vraiment.

TUTORIEL

Ca y' est, vous avez admiré votre cinématique personnalisée, et vous jouez enfin à GW2. Je vais essayer de relater l'expérience d'un joueur de base habitué à GW premier du nom (moi).
Z,Q,S,D, ça marche pas de problèmes, I c'est l'inventaire, oh une compétence ah mais on peut l'activer hors combat, ah un chat, tiens quand on clique sur un PNJ ça marche pas. Wahou on peut sauter sauter sauter ! Et les actions c'est F. "VITE ! VITE ! rendez-vous à l'auberge !! La tour est assiégée par des centaures, défendez le pont !! Ca y'est rejoignez Logan !! Attention une vague de centaures !! Vite, il s'enfuit !! BROOAR Ah un élémentaire de terre, tuez-le !!!"

... bien sûr à ce moment j'étais tombé du pont à cause du sort de terre du boss centaure. Le temps de faire le tour pour remonter, c'était fini. Dans GW c'était bien plus tranquille le début, fichus dragons !

COMBAT

Au début, on spam la première touche et puis .. les compétences d'armes se débloquent. En plus d'elles, il y'a une compétence de heal, 3 autres compétences au choix, et une élite, cette dernière ne se débloquant qu'à partir du niveau 30. Très dynamique, le gameplay varie beaucoup en fonction du choix d'arme, auxquelles, je rappelle, les 5 premières compétences sur 10 sont associées. On pourrait parler d'une répétitivité due à ceci, mais le switch d'armes et les compétences utilitaires de chaque profession créent de nombreuses possibilités. Le voleur pourra se téléporter pour voler une arme à son adversaire, l'élémentaliste pourra intervertir entre les 4 éléments, l'envoûteur décider de la manière dont il détruit ses illusions. Sans parler des aptitudes à partir du niveau 10, qui sont très personnalisables et vous permettent d'augmenter le taux de critiques, les dégâts à l'espadon, mais aussi par exemple d'infliger automatiquement infirmité quand l'ennemi tombe à 25% de sa santé, ou lancer des chausses-trappes lorsque vous esquivez.
De plus, on trouve régulièrement des armes improvisées par terre, comme un bâton qui assomme pendant 3 secondes, une verre de champagne qui rend invulnérable pendant quelques secondes.
Le système d'esquive permet, quand elles sont bien placées, de renverser la situation contre un ou des ennemi(s) puissant(s), mais je conseille très fortement d'associer une touche spécifique à l'esquive, car taper deux fois sur les touches de déplacements alors qu'on se déplace est loin d'être pratique. Le déplacement, dont l'esquive est le fer de lance, est crucial dans un combat. Ne restez pas statique ! Notons également que votre façon de jouer doit s'adapter à votre ennemi, certains se résignant à garder leur arme préférée en tout circonstance.
L'absence de Heal ou tank à proprement parler permet de jouer librement, attention cependant aux mauvaises habitudes, il ne faut plus s'attaquer seul à de gros groupes, encore moins si ceux-ci ont un ou deux niveaux de plus que vous !

Pour finir avec le gameplay, un exemple de combat d'un voleur à l'arc court/épée-pistolet contre un càc pour animer :
Je choisis la zone d'atterrissage avant de tirer un nuage de poison, je tire une flèche qui le traverse et empoisonne l'ennemi, ce dernier court vers moi. Je mets ma première compétence en automatique, je choisis la zone d'atterrissage puis tire une bombe à fragmentation. L'ennemi est sur moi, un tir puissant m'éloigne de lui et lui inflige l'infirmité. Je dresse un nuage de fumée qui l'aveugle, change d'arme et me téléporte sur lui, je lance un enchaînement de coups puis me téléporte en arrière. Je le garde à distance avec un tir à la tête, je repasse à l'arc court, il me lance un sort d'immobilisation et arrive sur moi m'enlevant la moitié de ma faible vie, je deviens furtif et le contourne en plaçant un piège à choc, qu'il se prend. Je l'achève alors qu'il est assommé.
Bon ok, je suis pas toujours aussi efficace, et rapide.

Allez, un autre ? Rôdeur hache-cor/espadon :
Je crie à mon ours polaire de se ruer sur mon adversaire tout en infligeant plus de dégâts. J'arrive en lançant une hache glacée pour ralentir l'ennemi puis souffle dans mon cor afin d'appeler une nuée d'oiseaux pour le déranger. Je lance quelques haches dont certaines infligent plusieurs saignements, puis je change d'arme et lui inflige d'autres saignements avec une violente frappe. Mon familier occupe l'ennemi et je peux le contourner avant de lui infliger un coup de pommeau qui l'étourdit, puis j'utilise une compétence qui multiplie par deux la taille de mon ours ainsi que la puissance de ses attaques, tout en continuant à frapper. Mon ours finit par faiblir et l'adversaire s'en prend à moi, j'appelle mon chien auquel j'ordonne de lancer un aboiement qui immobilise l'ennemi me permettant de reculer et l'achever à la hache.
Ah, je m'amuse bien..

EXPLORATION - lore

Le jeu bénéficie d'une lore soignée avec de nombreux dialogues, livres, inscriptions souvent amusant comme en témoignent les pierres tombales du cimetière de la Colonie d'Ascalon :

Architecte ingénue
Qui a raté la dernière marche

Désagréable jusqu'à la fin
Nous avions hâte de t'enterrer

Parmi les dialogues cocasses on peut citer celui des amants skritts ou des sources chaudes (tous deux pseudo-romantiques) ou celui plus connu des gamins qui jouent aux Héritiers de Destin. A cela s'ajoute de nombreuses références, principalement à Guild Wars premier du nom comme les statues de Pyre Fiertir et Jora, le fantôme d'Anton qui raconte son histoire, mais aussi à d'autres univers etc. comme la tombe du soldat inconnu. Tant d'éléments que les "rushers" n'ont pas la chance de goûter, et c'est pour cela que je vous conseille de prendre votre temps, d'explorer.
Vous en avez marre de ne faire que "basher du mob" ? Allez donc faire des batailles de baril au Biergarten d'Hoelbrak, jeu héritier des batailles de boule de neige de GW1 et vraiment fun. Empruntez un fusil à un génie asura et effectuez un bond de 30 mètre pour atteindre un panorama, jouez aux échecs asura contre d'autres joueurs, équipez-vous de lunettes de plongée et faites un concours de plongeon, ou allez compléter votre collection de familiers si vous êtes rôdeurs.

EXPLORATION : Coeurs, Sites remarquables, points de compétence et panoramas

Pas de quête dans GW2, mais des petits coeurs tout mignons (ou pas) sur la carte. Si vous aidez des personnes en remplissant une barre avec un certain nombre de tâches comme tuer des grawls, nourrir des oursons, goûter la bière du monastère.. alors vous gagnerez Exp, karmas et une lettre de remerciement avec de l'argent. Ces coeurs sont nombreux et les faire permet une bonne augmentation d'exp, ils sont souvent originaux mais ne faire que ça peut devenir répétitif.
A cela s'ajoute les sites remarquables, indiqués par un petit carré sur la map et auxquels il suffit de se rendre pour gagner de l'exp. Ainsi, visiter une capitale pourra vous faire gagner tout un niveau ! Cela permet de faire autre chose que toujours taper, et les lieux peuvent nous réserver des surprises sympathiques.
Les points de compétence sont indiqués par une icône bleue sur la carte, il suffit généralement de faire une action de base comme parler au PNJ qui vous le donne et vous l'aurez. C'est quand même plus original que l'obtention automatique avec le gain de niveau. Plus vous explorez, plus vous pouvez acheter de compétences !
Enfin, les panoramas, non disponibles dans les betas, vous obligeront à escalader afin d'avoir une vue insaisissable sur les alentours et avoir accès à une jolie cinématique.

N'allez surtout pas croire qu'explorer la totalité d'une zone est aisé, car trouver le repaire de l'Ordre des Soupirs en passant par les égouts de l'Arche du Lion ou accéder au site remarquable d'une île en passant par un tunnel sous-marin risquent de vous donner du fil à retordre. L'attraction principale des grands explorateurs sera bien sûr les Jumping Puzzle, qui sont plus de 30, et dont l'entrée déjà s'avère vraiment difficile à trouver. Il vous faudra alors vous armer d'une grande agilité et d'une ingéniosité, ainsi que d'une patience pour les plus ardus.. Bien que le coffre de fin de ces JP soit relativement ridicule, la satisfaction d'avoir réussi le challenge proposé (grimper sur des poutres, visiter les fonds marins, résoudre des énigmes.. et grimper) sera votre plus grande récompense

GRAPHISMES ET MUSIQUE

Guild Wars 2, c'est beau, surtout si votre ordi peut faire tourner le rendu maximal : des paysages immenses à couper le souffle.. il faut le voir pour comprendre. Les artworks des chargements que nous devons principalement à Daniel Dociu et Kekai Kotaki sont magnifiques, et la musique de Jeremy Soule accompagne vraiment bien le tout, reprenant les grands thèmes de Guild Wars. Rien à redire sur ce point là, à part peut-être certaines textures pas toujours très jolies.
Et puis y'a des oiseaux qui s'envolent, c'est poétique.

EVENEMENTS DYNAMIQUES

L'élément qui remplace vraiment les quêtes, change la monotonie du parcours en apparaissant soudainement pour inviter à escorter une caravane jusqu'à Beetletun, tuer l'affreux sanglier géant de la forêt, ou éteindre le feu dans le champ. Ils sont nombreux et réapparaissent assez souvent.
En cas d'échec ou de réussite, certains événements donneront lieu à une suite d'autres événements, comme dans la première zone charr où vous irez jusqu'à affronter un solide chamane de la légion de la flamme. D'autres événements pourront être particulièrement surprenant, comme un char de draguerres(nom d'une race) qui surgira du sol sans crier gare alors que vous entrez dans un petit village paisible.
Le joueur est récompensé de médailles qui détermineront l'Exp, karmas, et argent qu'il mérite pour l'accomplissement de ces événements, mais sachant qu'il suffit de passer à côté pour avoir le bronze, donner 2-3 coups pour l'argent, et s'impliquer un minimum pour l'or, elles ne sont pas très révélatrices.
Après un certain temps de jeu j'ai pris pour habitude d'écouter les dialogues des pnjs afin de détecter les événements et suivre leurs déroulement entier, mais je me rends compte que je suis vraiment le seul à faire cela.

DONJONS

Les donjons sont des instances à 5 joueurs où votre groupe avance progressivement en battant des ennemis, déjouant des pièges, et affrontant des boss. Ceux-ci sont parcourables en mode histoire à partir d'un certain niveau, puis en mode exploration quand vous serez bien entraînés.
Ils proposent un challenge relativement élevé et rappellent qu'il ne faut pas jouer de la même façon en exploration, instance, donjon, PvP, ou WvW.
Ensuite on peut se plaindre des trop fréquents boss qui vous tuent en un coup et ne subissent aucun dégât. Mais est-ce-que c'est le joueur qui doit élaborer une technique infaillible ou ces mobs sont-ils juste des "sacs à HP" sans intérêt ?

GUILDES ET GROUPES

On peut donc faire partie de plusieurs guildes, histoire d'être avec tous ses amis, mais n'en représenter qu'une seule. Cela permet d'organiser des rendez-vous PVE, PVP ou WvW, bref de se retrouver pour jouer ensemble, créer une communauté (mais je ne vous apprends rien).
Il y'a un système de points qui augmente avec les faits de la guilde : tel ou tel événement dynamique accompli, victoires PVP, accomplissements journaliers. Ces points permettent de développer les aptitudes au craft, au combat, la réputation, ouvrir un coffre de guilde.. Bref, Guild Wars sans Guilde,.. bah c'est Wars.
Les groupes dont le maximum est de 5 peuvent être crées et supprimés d'un instant à l'autre, ils permettent d'accéder à un chat groupe et, SURTOUT, de retrouver ses petits partenaires sur la carte ! Très pratique, donc. Sauf bien sûr quand les serveurs de débordement passent par là.

HISTOIRE

L'histoire est intéressante et soignée, il y'a un nombre croissant de personnages dont certains sont assez charismatiques. La biographie choisie à la création de votre personnage ainsi que les choix que vous ferez le long de votre aventure (vous devrez choisir votre Ordre parmi trois différents) font qu'il est quasiment impossible de trouver un joueur qui a réalisé exactement les mêmes missions que vous.
La mise en scène est l'aspect principal du mode histoire, j'ai personnellement beaucoup aimé me battre dans un bar contre un gros costaud, m'infiltrer dans un repère de voleurs et défier leurs chefs en duel, participer à un concours de beuverie, incarner un mini-Golem, revivre les derniers instants d'un Premier-Né Sylvari, trafiquer un combat d'arène en étant victime d'hallucinations qui me faisaient voir des limons multicolores et une armée de draguerres.
A partir d'un certain moment, un niveau est conseillé pour continuer l'histoire personnelle... respectez-le si vous ne voulez pas bousiller toute votre armure à force de mourir ! Et si vous souhaitez faire l'histoire d'une seule traite, il vous faudra atteindre le niveau 80 avant de vous y attaquer, ce que je ne recommande pas.
Si vous faites partie d'un groupe, et que les membres sont dans la même zone que vous, il leur sera proposé de vous accompagner. C'est dispensable mais peut être amusant : par exemple une mission norne vous fera combattre un type plutôt balèze, tandis que vos alliés vous encourageront pour vous donner des bénédictions et lanceront des pierres.

PVP (ou JcJ)

J'aimais ce mode dans GW sans en être un féru gladiateur, il peut sembler dans GW2 moins technique au début mais que nenni ! Car la fois où vous êtes fiers de vous pour vos 3 victoires en tête de classement puis qu'un gars qui assimile rapidement vous détruit tout le long de votre 4e partie, on se remet en question.
Surtout, ne faites pas de PVP avant d'avoir fait un peu de PVE, c'est-à-dire assez pour avoir débloqué vos compétences d'armes et au moins une utilitaire. Pourquoi ? Parce que sinon vous allez passer plusieurs parties à ne faire que tester, et surtout vous gâcher le plaisir de la découverte progressive que propose le PVE.

Le mode PVP est composé du mode de base aléatoire qui peut accueillir jusqu'à 10 joueurs par équipe, et du mode tournoi où vous devrez former une équipe de 5 et remporter 3 victoires d'affilée afin d'avoir droit à un coffre.
Beaucoup critiquent certaines classes, principalement le gardien, d'être "cheaté". Mais tout le monde est cheaté ! Que ce soit le nécromant qui a une deuxième vie avec son linceul de mort, l'assassin qui peut effectuer des spike violents, le gardien avec toutes ses bénédictions, le guerrier avec cent lames, les illusions de l'envoûteur qui même à terre est dangereux... arrêtons de nous plaindre et apprenons à jouer.
Les arènes ne sont qu'au nombre de 4 mais proposent chacune un environnement différent et une caractéristique particulière. Le trébuchet de la bataille de Khylo vous permettra de prendre largement le dessus, surtout si vos ennemis ne comprennent pas d'où vient la patate de feu qui vient de mettre leur équipe à terre. Capturer les ruines aquatiques dans Assaut du Capricorne vous permettra de rallier plus rapidement les deux rives et de faire des requins vos alliés, vous pouvez également utiliser le canon dont les munitions se trouvent sur le bateau pirate. Battez des boss à la Forêt de Niflhel et tuez le chef de la base ennemie sur la carte Héritage du Feu Belligérant, en bref ne vous contentez pas de "cap" bêtement et affronter le premier joueur dont vous croisez le chemin.

WvW (ou RvR ou McM)

Dans ce mode, vous êtes confrontés à 2 autres serveurs (ça change toutes les deux semaines) et avez accès à une nouvelle carte comportant 4 zones principales (chacune pouvant accueillir une centaine de joueurs) : une zone par serveur et une autre réunissant les trois serveurs.
Le but est de prendre du terrain en vous emparant de points de contrôle et forts à l'aide d'un bélier, mais aussi défendre en versant de l'eau bouillante sur les assaillants, les cribler de flèches, et assurer le ravitaillement des dolyaks afin d'avoir assez de ressources pour réparer portes et artillerie lourde.
Il y'a souvent en WvW un "bus" qui réunit la majorité des joueurs d'un serveur et avance uni pour s'emparer violemment du territoire ennemi. Certes, être dans un bus est une expérience fun lorsque l'on voit tous ces pixels et leurs compétences s'abattre sur une pauvre porte ou un joueur parti à la chasse, mais la technique disparaît totalement pour laisser place à un spam sans réflexion. Ceci vous ennuie ? Quittez le troupeau et allez explorer l'immense map à laquelle vous avez accès afin d'explorer, récolter des matériaux, participer à des événements qui donneront des avantages à votre serveur, affronter un ennemi en 1vs1 tout en faisant intervenir des mobs.
Votre seule limite est le bus ennemi : rencontrez cette bande de morts de faim et vous devrez ressusciter à l'autre bout de la carte... bien longue à parcourir. Au final, nul besoin de stresser en WvW, et pensez à parler aux pnjs.

DEFAUTS (ah quand même)

Guild Wars 2, c'est aussi un jeu qui par son grand nombre de bugs mineurs a su agacer certains joueurs : le comptoir toujours en maintenance ? la mission principale qui reste bloquée à l'Arche ? les événements dynamiques ou skill points inachevables ? l'erreur 42 ? Il me paraît cependant ridicule de noter un jeu en fonction de ses bugs, qui par l'avenir seront pour la plupart de toute façon corrigés. Que puis-je reprocher d'autre au jeu, le fait que des boulets qui ne lisent pas les dialogues viennent déclencher ton skill point sans que tu puisses finir de lire et parfois font le skill point à ta place alors que tu es à 100m, sûrement. Le fait qu'il n'y a que 5 emplacements de personnages et que je ne peux par conséquent pas tester toutes les professions, mais heureusement il est possible de convertir l'or du jeu en gemmes, et avec 800 d'entres elles (moins de 2 po) acheter un nouvel emplacement.
Enfin, je reprocherais surtout à GW2 le fait qu'il me rend plutôt addict huhu, mais ça va je me contrôle.

AUTRE

N'oublions pas le craft, qui permet de créer soi-même ses améliorations en choisissant 2 métiers que l'on peut changer à tout moment pour une modique somme d'argent. Ne jetez pas vos matériaux, stockez-les dans cette superbe collection qui évite d'encombrer bêtement votre inventaire et votre banque. Le craft rapporte de l'exp donc n'oubliez pas d'y jeter un coup d'oeil régulier. La forge mystique permet de créer de nouveaux objets à partir de 4 objets : encore une possibilité de création et personnalisation, bien qu'elle soit assez aléatoire.

Les succès vous récompensent pour à peu près tout ce que vous faites : quantité de nourriture ingurgitée jusqu'à nombre de victoires en tournoi. Plus vous en avez, plus c'est classe mais seuls vos amis et votre guilde ou groupe peuvent les voir. Sinon il y'a les titres, affichés sous votre pseudo.

Vous connaissez un jeu où il y'a quelque chose d'aussi classe qu'un envoûteur ?

Enfin, ne croyez pas que le jeu est fini quand vous avez battu le boss de fin, comme je l'ai répété il y'a l'explo et quand on regarde GW1 on devine aisément que quantité d'événements auront lieu (Hivernel, Halloween..). On peut aussi attendre une extension (rien ne presse maintenant qu'on a enfin le jeu, bien sûr) avec de nouvelles compétences, professions, bref Guild Wars 2 va encore bien évoluer, et ceci n'est que le début d'une grande aventure !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2264 fois
28 apprécient · 8 n'apprécient pas

Xeno a ajouté ce jeu vidéo à 4 listes Guild Wars 2

Autres actions de Xeno Guild Wars 2