Un coup de bambou, ah non, il l'a bouffé

Avis sur World of Warcraft : Mists of Pandaria sur PC

Avatar Elkala
Test publié par le
Version PC

Nouvelle extension pour WoW, et donc nouveautés à la pelle.

Tout d'abord, une nouvelle race (déjà apparue dans Frozen Throne pour ceux qui crient au copier collé Kung Fu Panda), les Pandarens, originaires de la Pandarie, le nouveau continent, et ils apportent même une nouvelle classe jouable par toutes les races, sauf les Worgens et les Gobelins, le Moine. Le Pandaren a l'avantage de choisir sa faction au bout d'une série de quête sur sa zone de départ de l'Ïle Vagabonde.

Mais si ça c'est les nouveautés visibles à l'oeil nu, le gameplay, sans changer, se trouve modifié dans la spécialisation des personnages: refonte d'un arbre de talents qui se limite à un choix parmi trois tous les 15 niveaux, indépendamment de sa spécialisation. Ces mêmes spécialisations de classe deviennent un peu plus fixes,

Mais venons en à l'histoire de cette extension: Deathwing vient de nous faire ses adieux, la Horde et l'Alliance se décident donc à continuer leur combat, et quoi de mieux qu'un nouveau continent, la Pandarie donc, pour se mettre sur la gueule. Seulement, la Pandarie, c'est un peu comme l'Asie, et plus particulièrement la mythologie chinoise, parsemée de kung-fu, de chi (qui en fait est nommé cha dans ce monde), de méditation et tout ce qui s'ensuit avec des zones très variées et typées (bien que Krasrang manque un peu d'originalité). Il est vrai que le conflit initial est un peu mis de côté après la première zone, mais on pourra compter sur les champs de bataille pour l'améliorer, et le futur contenu.

Car pour l'heure, il y a beaucoup de choses à faire: outre les nouveaux donjons et raids, l'apparition du mode défi est bienvenu pour les amateurs de challenges. Cela consiste tout simplement à parcourir un donjon avec des objectifs et un équipement fixé dès le départ.
Il y a aussi les nombreuses journalières de la zone (pour l'occasion plus de limite à 25 journalières par jour), qui feront de vous des pêcheurs, cuisiniers et fermiers avertis (mais il y a aussi des journalières normales où il faut tuer du méchant mob). Puis le dernier truc sympa, même si facultatif et franchement basique, le combat de mascottes, qu'on apparentera à un ersatz de Pokémon, sympathique sans toutefois être exceptionnel.

Alors oui, WoW vieillit, le moteur graphique est à la ramasse même si certains détails graphiques continuent à éblouir, la mécanique est huilée et change peu, l'impression de "casual" s'agrandit, mais il y en a encore pour tous, du joueur occasionnel à l'adorateur de défis.

Il faut juste espérer que contrairement à Cataclysm, on attendra pas un an de contenu avant la future extension.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 616 fois
4 apprécient

Elkala a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste World of Warcraft : Mists of Pandaria

  • Illustration Tribulations en Azeroth

    Tribulations en Azeroth

    Avec : Warcraft : Orcs & Humans, Warcraft II : Tides of Darkness, Warcraft II : Beyond the Dark Portal, Warcraft III : Reign of Chaos, Warcraft III : The Frozen Throne

Autres actions de Elkala World of Warcraft : Mists of Pandaria