Loyalty

Avis sur XCOM : Enemy Unknown sur PC

Avatar Wolfgang
Test publié par le
Version PC

En 2010 est présenté XCOM, jeu de tir à la première personne se déroulant lors d'une invasion alien en pleine guerre froide, faisant le choix très raisonnable de miser sur une franchise légendaire mais depuis longtemps obsolète, et de laisser de côté son genre d'origine, stratégie tactique au tour par tour, lequel a sombré depuis la fin des années 90 dans l'indifférence des tendances vidéoludiques actuelles, sinon dominé par Civilization V.

L'inattendu retour de flammes à l'encontre de ce cash grab (au statut actuel très flou, à la sortie constamment repoussée) par une immense communauté de joueurs furieux, est confondante. Dix-huit ans après la sortie de X-COM; UFO Defense, premier jeu de la série et chef d'oeuvre de MicroProse, c'est par cette annonce au gout de trahison que la franchise revient sur le devant de la scène, et deux ans plus tard sort XCOM: Enemy Unknown, venant répondre instantanément à une demande éclair.

Pour les néophytes, XCOM consiste en premier temps de la gestion d'une base militaire engagée contre une menace extraterrestre internationale. Il s'agira de construire ses installations, gérer son personnel de scientifiques, ingénieurs et corps armés, mener à bien recherches technologiques, fabrication d'armes, d'aéronefs, de sattelites de surveillance, et de gérer les différents gouvernements qui vous financent et attendent de vous des résultats.
La seconde et plus longue partie du jeu vous mets aux commandes de votre escouade directement sur le terrain pour diverses missions, de combat direct, d'escorte, de récuperation, de désarmement, d'infiltration de bases, etc.

Pour les connaisseurs de UFO Defense, le plaisir est au rendez-vous. La douce pression galvanisante d'un micromanagement profond et complexe où l'imminente invasion alien est moins stressante que le balancement de son budget est de retour, dans toute sa splendeur. La difficulté naturelle du jeu, surtout, n'est pas revue à la baisse pour une génération de joueurs plus capricieux.

L'expérience XCOM est précise, impardonnable et exigeante, et nous ramène à ce très cher statut d'intense concentration et d'immersion.

Malgré tout, XCOM: Enemy Unknown souffre la comparaison avec son aïné, surtout dans les finitions où il apparaît clairement que la sortie de ce jeu a été précipitée.
Entre le manque flagrant d'une structure narrative plus poussée dans un jeu qui s'y prêtait aussi bien, le climax qui brille par son manque d'intérêt, et tant d'autres manques (accès à une seule base, combats aériens gâchés, gestion de l'inventaire simpliste, contre attaque alien purement oubliée, etc., etc., etc.) et occasions manquées (quid d'une potentielle alliance avec les aliens, d'un mode de jeu dévoué à l'infiltration, d'une négociation avec les pays du monde plus acide, imprévisible et courageuse, de l'intégration d'un third party, et tant d'autres), il faut se rendre à l'évidence: le jeu de 1994 pesant 20Mo, est plus complet que celui de 2012 d'une taille approchant les 13Go.

Et, avec du baume au coeur, de réaliser: je n'ai pas le désir d'y replonger pour une seconde partie. Alors que j'en ai fait et refait des centaines sur UFO Defense, étalées sur bientôt deux décennies.
C'était bien pendant que ça durait. Et rien de plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1016 fois
25 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Wolfgang XCOM : Enemy Unknown