Couverture Darwinia

Darwinia

(1998)
12345678910
Quand ?
6.3
  1. 0
  2. 0
  3. 3
  4. 7
  5. 27
  6. 44
  7. 37
  8. 13
  9. 5
  10. 5
  • 141
  • 7
  • 100
  • 0

Une certaine nuit de 1912, l'Europe et une partie de l'Angleterre disparaissent, remplacées par un continent à la faune et à la flore non terrestres.

Match des critiques : les meilleurs avis Darwinia
VS
Critique de Darwinia par glen

L’histoire commence en 1912, sur terre. C’est l’année où eu lieu un étrange phénomène que beaucoup ont nommés « le miracle ». Imaginez ! La France, l’Angleterre et une grande partie de l’europe de l’est disparu soudainement pour être remplacés par un nouveau continent dont la faune et la flore sont inconnus : « Darwinia ». L’histoire :  Au début des années 20, Guilford Law, un jeune photographe se joint à une expédition scientifique chargée d’explorer se nouveau continent, qui reste encore...

1
Critique de Darwinia par Gandalf13

En 1912, par un événement étrange, toute l'Europe disparait, remplacée par un territoire vierge... Une expedition scientifique part à la découverte, pendant que l'Amerique dispute aux partisans la souveraineté de ces nouvelles terres. Début prometteur sur une très bonne idée. Mais même si tout se tient, le fait que l'on ait affaire à des Dieux, aux Archives de l'Univers, à des schismes internes, etc... fait un peu retomber le soufflet. J'aurai préféré une vraie exploration, quelque... Lire la critique de Darwinia

PostsDarwinia

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?
 

Critiques : avis d'internautes (12)

Darwinia
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
C'est mon jour de bonté...

Assez plaisant surtout les deux premiers tiers, mais hélas le dernier tiers est fade et très décevant. Dommage car le pitch était itneressant, et il y aurait eu matière à proposer quelquechose de plus dense et de plus profond. Un véritable voyage initiatique à la J.Conrad ou à la R.Silverberg, où à l'arrivée le voyageur n'est plus celui qu'il était au début du voyage. A la place, une gentille... Lire la critique de Darwinia

3
Avatar aym06
6
aym06 ·
Critique de Darwinia par Tídwald

J'ai dévoré ce livre, mais pendant une bonne partie de ma lecture, je me suis demandé où Wilson voulait en venir. Je craignais la résolution décevante. Et je n'ai pas été déçu. (Enfin, j'ai été déçu par la résolution décevante, mais mes craintes d'une résolution décevante n'ont pas été déçues. Suivez un peu.) Dommage. Lire l'avis à propos de Darwinia

3
Avatar Tídwald
5
Tídwald ·
Decevant

Ca partait bien. Le theme du livre, deja. Et ce que ca laissait augurer. Et puis, ca a fait pshiiiit.. Decevant. Peu profond. Rien de bien passionnant dans le style ni dans le recit. On reste sur sa faim en permanence, on attend que ca se lance vraiment, qu'il y ait de la profondeur dans les rapports humains, des themes profonds, ou une intrigue scientifique vraisemblable et passionnante. Mais... Lire la critique de Darwinia

1
Avatar Thomas Judes
5
Thomas Judes ·
Critique de Darwinia par Nanash

A force de lire Robert Charles Wilson je commence à comprendre ses mécaniques, un événement change la face de monde, l'auteur nous fait suivre, souvent avec une chronologie particulière, plusieurs personnages dont les péripéties se situent proche des figures les plus importantes de l'humanité mais sans en être exactement les héros. 1912, l'Europe telle que le monde la connaît disparaît. Juste... Lire l'avis à propos de Darwinia

4 2
Avatar Nanash
5
Nanash ·
Découverte
Critique de Darwinia par eljo

Darwinia est le livre qui a fait connaître R.C. Wilson en France, avant les Chronolites et Spin. Le début intrigue, comme toujours chez l'auteur : En 1912, l'Europe et tous ses habitants disparaissent et sont remplacés par un nouveau continent inconnu, appelé Darwinia, peuplé d'une faune et d'une flore totalement étrangères. Le récit suit principalement Guilford Law, photographe, de 1912 à 1999... Lire l'avis à propos de Darwinia

1
Avatar eljo
6
eljo ·
Toutes les critiques du livre Darwinia (12)
Vous pourriez également aimer...