Judgement Dé

Avis sur L'Homme-dé

Avatar VilCoyote
Critique publiée par le

L'étincelle ici c'est l'ennui. La routine. Qui va remonter lentement la mèche jusqu'à ces dés chargés de nitro, et dynamiter la vie bien rangée de Luke. Le costume d'adulte raisonnable finit au placard, avec comme une envie de retrouver ses 7 ans, où on passe de cosmonaute à ninja tueur de dinosaures en un claquement de doigts, sans s'encombrer de cohérence.

Et c'est donc ce petit truc qui roule et retombe comme bon lui semble, d'apparence insignifiante, qui se révèle un talisman punk foutant le bordel partout. "Jouez, risquez, osez" lance Luke, devenant un hybride entre le joueur de casino tête brûlée, le savant fou génial et le schizo à interner.

Acide sans oublier d'être drôle, l'homme-dé est un roman furieusement immoral, où aucune leçon cachée ne débarque avec ses gros sabots. Le dé est autodestructeur ? Luke s'en fout. Son entourage morfle ? Il s'en fout aussi. Cette liberté n'en est pas une car seuls les dés décident ? Peu importe, l'important est qu'il ne se refuse rien lui-même. Le seul voeu de départ, c'est de vivre des expériences différentes, folles, hors du commun. Et ce voeu là, il est exaucé à chaque lancer.
Le détachement est également prôné, en se laissant porter par le dé comme par le courant d'une rivière, sans se soucier de tomber sur des chutes de 200 mètres ou un banc de piranhas, ni de savoir si c'est Venise ou Dunkerque qui se trouve à l'estuaire.

Bref un livre décalé, anti-conformiste, sans être une farce. Le propos est fou et malin à la fois, et à défaut de faire adhérer à sa thèse, porte une réflexion intéressante sur la liberté, les peurs, le rapport aux autres, les conventions sociales.
Deux bémols: quelques redites, et les dés qui n'envoient pas l'action sous d'autres latitudes que la seule Big Apple.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
3 apprécient

VilCoyote a ajouté ce livre à 1 liste L'Homme-dé

Autres actions de VilCoyote L'Homme-dé