Couverture L'ombilic des limbes

L'ombilic des limbes

(1925)
12345678910
Quand ?
8.2
  1. 2
  2. 4
  3. 1
  4. 2
  5. 8
  6. 21
  7. 70
  8. 116
  9. 125
  10. 72
  • 421
  • 66
  • 375
  • 9

Recueil de poèmes où Antonin Artaud livre sa douleur dans un univers de chaos, d'ombre et de déraison à la manière des surréalistes.

PostsL'ombilic des limbes

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (7)

L'ombilic des limbes
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
(Extrait - parce qu'il n'y a rien de tel qu'un auteur pour parler de sa propre oeuvre)

"Là où d'autres proposent des œuvres je ne prétends pas autre chose que de montrer mon esprit. La vie est de brûler des questions. Je ne conçois pas d'oeuvre comme détachée de la vie. Je n'aime pas non plus l'esprit comme détaché de lui-même. Chacune de mes œuvres, chacun des pan de moi-même, chacune des floraisons glacières de mon âme bave sur moi. [...] Toutes ces pages traînent comme des... Lire la critique de

1
Avatar Neena
10
Neena ·
Découverte
Poétique de la folie

A à peine 19 ans, j'effectuais mon premier stage en psychiatrie adulte ; l'entourage encourageant me disait que j'allais m'enfuir en courant face à la violence des fous. One flew over the cuckoo's clock était d'un âge passé, la bave médicamentée prévalait sur l'agressivité. J'avais déjà rencontré Antonin Artaud avant de venir en ce lieu, je ne sais plus trop où et comment. Je le redécouvrais...

60 7
Avatar slowpress
8
·
L'oblique ubiquité de ses lubies alambiquées

Artaud, c'est comme du roquefort ou du maroilles. C'est fort, ça sent fort, et l'odeur reste sur les doigts même après plusieurs douches. "Là où ça sent l'être, ça sent la merde." Artaud pue. Il pue l'homme dans sa décrépitude du corps et de l'esprit. C'est en pestiféré qu'il se livre, chair, sang et âme dans l'art, au dessus de la fange de la vie. C'est un corps... Lire l'avis à propos de L'ombilic des limbes

10
Avatar Locsito_Lubasan
8
Locsito_Lubasan ·
"Si l'on pouvait seulement goûter son néant..."

L'Ombilic des Limbes, suivi du Pèse Nerfs et d'autres textes, est un recueil atypique que je vous conseille très vivement de lire. Si vous êtes tombés sur cette critique, et plus simplement sur Antonin Artaud, c'est sûrement dû à deux possibilités : vous vous y connaissez un minimum en littérature, ou c'est La Recherche de la Fécalité sur Youtube qui vous a mené à pousser vos... Lire l'avis à propos de L'ombilic des limbes

2
Avatar Maxime R
10
Maxime R ·
« Antonin Artaud n’a pas besoin de problème, … »

« … il est déjà assez emmerdé par sa propre pensée. » (p. 58) Lire Artaud implique d’en connaître un minimum sur sa vie : la folie, l’obsession de la mort, la profusion de textes, la diversité des supports, l’omniprésence de la douleur physique et mentale. Mais aussi de dissiper quelques malentendus : on ne le lit pas comme n’importe quel classique — et de ce point de... Lire l'avis à propos de L'ombilic des limbes

1
Avatar Alcofribas
7
Alcofribas ·
Toutes les critiques du livre L'ombilic des limbes (7)
Vous pourriez également aimer...